Le Paris des Grands Hommes

Translate the description into English (United States) using Google Translate?Translate the description back to French (France)

L'application vous propose des balades dans Paris sur les traces des hommes et des femmes illustres.

Pour chaque personnalité, une carte hors-ligne est proposée, indiquant les lieux qui ont marqué son existence, ou servi de cadre à un épisode ordinaire de sa vie.

Nous ne faisons pas de tri entre la grande histoire et la petite anecdote. Chacune a sa poésie. Si vous partez sur les traces de Balzac, vous pourrez découvrir, par exemple, la maison bucolique où il écrivit une partie de la Comédie Humaine, sur les hauteurs de Passy, tout comme l’emplacement de la pâtisserie du boulevard des Italiens, où, le 10 avril 1839, il croisa par hasard Stendhal et le complimenta sur sa Chartreuse de Parme. Pareillement, si vous décidez de suivre Verlaine, vous le retrouverez dans les anciens locaux du Rat Mort, place Pigalle, où il avait l’habitude de boire avec Rimbaud, mais aussi, plus trivialement, dans la rue Montmartre où, le 24 juillet 1890, alors que le poète approchait de la fin de sa vie, Pierre Louÿs l’a croisé titubant d’ivresse.

Chaque lieu est accompagné d’une description qui inclut, autant qu’il est possible, les témoignages des personnalités elles-mêmes ou des témoins de leurs vies, rendant compte de leur présence. Vous découvrirez ainsi Berlioz racontant comment il s’est endormi sur une table du Cardinal (1, boulevard des Italiens) en 1827, les frères Goncourt analysant l’attitude de Baudelaire au café Riche (16, boulevard des Italiens) en 1857, Rimbaud décrivant sa chambre à l’hôtel de Cluny (8, rue Victor Cousin) en 1872, Simone de Beauvoir esquissant l’ambiance du café de Flore (172 boulevard Saint-Germain) dans les années 1940, et bien d’autres.

Nous avons d’une part recueilli une foule d’images d’archives, et d’autre part photographié abondamment le Paris actuel, afin de vous permettre de comparer les images des lieux tels qu’ils étaient avant et tels qu’ils sont aujourd’hui. Charme de la technologie : un petit « swipe », un glissement du doigt sur l’écran vous permet de sauter d’une époque à l’autre.

Vous y verrez des lieux qui n’ont pas changé d’un pouce, comme le Jardin du Luxembourg des années 1840, où Banville raconte s’être lié d’amitié avec Baudelaire. Et d’autres qui n’existent plus comme la rue de la Vieille-Lanterne, où l’on trouva Nerval pendu, un matin d’hiver, en 1855. Un code couleur rouge et gris donne la distinction.

Les férus d'histoire y trouveront matière à étoffer leur érudition, mais cela n’est pas l'intérêt principal de cette application. Nous avons moins voulu créer des promenades éducatives que des promenades poétiques, où il s’agit non pas de s’instruire, mais de voir et de sentir. Voir, en imagination, les ombres des grands hommes et des grandes femmes qui sont passés où nous passons. Sentir les émotions qu’ils ont eux-mêmes ressenties dans ces lieux : la joie de Molière enfant, allant voir des pièces de théâtre à l’hôtel de Bourgogne, rue Étienne Marcel ; l’inquiétude de Dumas à vingt ans, quand, monté de sa province, il frappait à la porte du général Foy, rue de la Chaussée-d’Antin, espérant obtenir un quelconque emploi ; la fièvre enthousiaste des partisans d’Hernani à la Comédie-Française, le 25 février 1830… Sentir aussi le passage du temps, la densité historique et humaine des pierres, le poids de notre héritage…

Nous vous invitons à nous dire ce que vous en pensez, soit dans les commentaires, soit en nous envoyant un mail à cette adresse : contact@leparisdesgrandshommes.fr

Nous vous souhaitons une bonne promenade !
The application offers walks in Paris in the footsteps of men and women illustrious.

For each personality, an offline map is proposed, indicating the places that marked its existence, or served as a frame for an ordinary episode of his life.

We do not sort between the big story and the little anecdote. Each one has his poetry. If you go in the footsteps of Balzac, you can discover, for example, the bucolic house where he wrote part of the Comédie Humaine, on the heights of Passy, ​​as well as the location of the pastry boulevard des Italiens, where, On the 10th of April, 1839, he stumbled across Stendhal and complimented him on his Chartreuse of Parma. Similarly, if you decide to follow Verlaine, you will find him in the former premises of Rat Mort, place Pigalle, where he used to drink with Rimbaud, but also, more trivially, in the rue Montmartre where, July 24, 1890 as the poet approached the end of his life, Pierre Louÿs crossed him staggering with drunkenness.

Each place is accompanied by a description that includes, as much as possible, the testimonies of the personalities themselves or witnesses of their lives, reporting on their presence. You will discover Berlioz telling how he fell asleep on a table of the Cardinal (1, boulevard des Italiens) in 1827, the Goncourt brothers analyzing the attitude of Baudelaire Café Riche (16, Boulevard des Italiens) in 1857, Rimbaud describing his room at the Hotel de Cluny (8, rue Victor Cousin) in 1872, Simone de Beauvoir sketching the atmosphere of the café Flore (172 Boulevard Saint-Germain) in the 1940s, and many others.

On the one hand, we collected a large number of archival images, and on the other photographed the current Paris, in order to allow you to compare the images of the places as they were before and as they are today. 'hui. Charm of technology: a little "swipe", a swipe of the finger on the screen allows you to jump from one era to another.

You will see places that have not changed an inch, like the Luxembourg Garden of the 1840s, where Banville says befriended Baudelaire. And others that no longer exist like the Rue de la Vieille-Lanterne, where Nerval was found hanged on a winter morning in 1855. A red and gray color code gives the distinction.

History enthusiasts will find material to expand their learning, but this is not the main interest of this application. We have been less interested in creating educational walks than poetic walks, where it is not a matter of educating oneself, but of seeing and feeling. See, in imagination, the shadows of the great men and women who have passed where we pass. Feel the emotions they themselves have felt in these places: the joy of Molière as a child, going to see plays at the Hotel de Bourgogne, rue Etienne Marcel; the anxiety of Dumas at the age of twenty, when, when he had come up from his province, he knocked at the door of General Foy, in the Rue de la Chaussee d'Antin, hoping to obtain any kind of employment; the enthusiastic enthusiasm of Hernani's partisans at the Comédie-Française on February 25, 1830 ... Feeling also the passage of time, the historical and human density of stones, the weight of our heritage ...

We invite you to tell us what you think, either in the comments, or by sending us an email to this address: contact@leparisdesgrandshommes.fr

We wish you a good walk!
Read more
Collapse
5.0
9 total
5
4
3
2
1
Loading...

What's New

Nous publions régulièrement des mises à jour afin de vous fournir une expérience optimale.
Pour toute remarque, n'hésitez pas à nous contacter : contact@leparisdesgrandshommes.fr.
Read more
Collapse

Additional Information

Updated
December 3, 2019
Size
50M
Installs
50+
Current Version
1.9.1
Requires Android
6.0 and up
Content Rating
Everyone
Permissions
Offered By
Giorgi Bakhia
©2020 GoogleSite Terms of ServicePrivacyDevelopersArtistsAbout Google|Location: United StatesLanguage: English (United States)
By purchasing this item, you are transacting with Google Payments and agreeing to the Google Payments Terms of Service and Privacy Notice.