More by Angelica Hartmann

Nous connaissons tous la chanson : manger 5 fruits et légumes par jour, ne pas fumer, faire 30 minutes de sport par jour, etc. Mais s’entendre répéter de tels messages paraît bien vain si l’on n’en comprend pas les tenants et aboutissants. D’autant plus que, nous en sommes également bien conscients, tout cela ne va pas de soi : pas le temps, trop cher, trop compliqué… D’où une tendance à faire nos choix en fonction de critères tels que la facilité, le service rapide, le “prêt à manger”, le coût, l’horaire.
Pourtant nous pouvons poser, dans ce qui peut sembler être des détails de la vie quotidienne, des choix de vie véritablement fondés. Des choix qui vont influencer non seulement notre santé à long terme mais aussi la santé de la planète. Des choix qui vont influencer les marchés tout-puissants.
On peut participer à l’avenir collectif en faisant ses courses ! Par exemple, on peut refuser une nourriture industrielle produite à bas prix, dans des conditions douteuses et au prix d’on ne sait quelles compromissions. Une nourriture qui, souvent, n’est plus respectueuse ni de notre santé, ni de l’éthique, ni de l’environnement. On peut exiger que ce que nous mangeons soit produit (ou cultivé, élevé, pêché,…) sainement et équitablement.
Un tel choix a souvent des conséquences financières, mais on peut aussi prendre l’habitude de choisir la qualité plutôt que la quantité, d’apprendre à savourer plutôt qu’à s’empiffrer… C’est d’ailleurs un bon placement à long terme. Cela prend aussi un peu plus de temps, objecterez-vous. Alors pourquoi ne pas remettre en question aussi les tourbillons de stress qui nous submergent et nous isolent les uns des autres ?

©2019 GoogleSite Terms of ServicePrivacyDevelopersArtistsAbout Google|Location: United StatesLanguage: English (United States)
By purchasing this item, you are transacting with Google Payments and agreeing to the Google Payments Terms of Service and Privacy Notice.