Volumes

Les mystères de l'Histoire doivent un jour révéler les archives secrètes de leurs protagonistes. Au coeur de la saga XIII ceux-ci sont légion. "The XIII Mystery - l'enquête" va à leur rencontre. Deux journalistes d'investigation du "New York Daily", dignes du duo qui révéla le scandale du Watergate, enquêtent sur les derniers événements qui ébranlèrent les Etats-Unis. A savoir le "Jour du Soleil Noir" et la récente prise en otage du président Sheridan par le général Carrington et son procès en direct sur la chaine ABS. L'un des deux reporters se retrouve "suicidé" au pied d'un immeuble de Miami Beach. Le survivant, Warren Glass, fuit en Europe en transmettant, par tranches, les éléments d'une enquête qui confirme la place centrale du mystérieux XIII au coeur des événements. "The XIII mystery" réuni l'ensemble de ces informations inédites. Jean Van Hamme joue avec la réalité d'une époque pour la faire glisser vers une autre. A ce redoutable jeu de mécano spacio-temporel, il n'a pas son pareil. Appuyé sur les fiches qu'il tient depuis 1984 sur chacun de ses personnages, il a décidé, avec William Vance, de révéler les zones d'ombre que comporte la biographie de chacun d'eux. Sauf pour XIII qui, à force de voir détaillé chacune de ses identités possibles, sort plus mystérieux que jamais de l'enquête. Plutôt qu'un livre entièrement dédié à l'information sous forme de texte, le tandem Vance- Van Hamme a opté pour un habile mélange de texte et de dessin. Vance opère dans ses deux registres favoris : la bande dessinée (41 pages en tout, presqu'un album "classique") et l'illustration (il est le grand spécialiste de l'illustration de couverture efficace). Autant de petit joyaux qui jalonnent le volume. 12 dossiers (Le clan Sheridan, La conspiration des XX, La contre-enquête, L'affaire Rowland, L'énigme de la Mangouste, Le Costa Verde et la Minerco, La branche irlandaise, Le drame des Greenfalls ...) et près de 130 notices biographiques font de "The XIII mystery - l'enquête" plus qu'un indispensable "who's who" de la saga BD de cette fin de siècle.
Pourchassés par la justice américaine, XIII et ses amis sont contraints de fuir le Costa Verde où ils ont découvert un mystérieux message devant les mener à 100 000 pesos-or à l'effigie de l'empereur du Mexique Maximilien. L'énigme résolue, parviendront-ils au trésor avant d'être trahis, devancés, voire éliminés ? Accusés de l'assassinat du président des USA et pourchassés par la justice américaine, XIII et ses amis sont forcés de quitter le Costa Verde d'où leur extradition est exigée et où ils ont retrouvé la dernière des trois montres d'argent sur lesquelles est gravé un mystérieux message devant leur donner accès à un fabuleux trésor : 100 000 pesos-or à l'effigie de l'empereur du Mexique Maximilien cachés par les trois arrière-grands-pères supposés de XIII. Contraints d'emmener avec eux la perfide Felicity Brown recherchée pour meurtre, ils ont trouvé refuge dans une auberge isolée tenue par un ex-marine sur la côte mexicaine du Pacifique. Toujours aussi déterminés à dénoncer les intrigues criminelles de Frank Giordino, le patron de la National Security Agency qui les poursuit sans relâche pour les réduire au silence, ils lui ont adressé un mail d'avertissement et de défi susceptible de le déstabiliser. Reste cependant à résoudre l'énigme du message gravé sur les montres. Pensant qu'il s'agissait d'un rébus en gaélique, le marquis de Préseau a trouvé à Mexico un traducteur irlandais qui a réussi à percer le secret. Le trésor localisé, XIII et ses amis pourront-ils cependant en profiter ? Le passage de plaisanciers a en effet permis à Felicity Brown de s'échapper et de gagner la Californie. Pressentant une affaire juteuse, le traducteur irlandais a mis en piste ses complices de beuverie. Pendant ce temps, à Washington, Giordino est convoqué à la Maison-Blanche où il est confronté au témoignage accablant d'un officier qui a survécu à ses tueurs...
Engagé dans de périlleuses aventures en Amérique Centrale, obsédé par la quête de son passé, XIII semble s'être accommodé de l'impunité de Wally Sheridan, le président assassin. Pas le général Ben Carrington. Il veut la vérité, il veut la justice... pour Kim, sa fille sacrifiée. Inexorablement, un cycle lancé par " Le Jour du Soleil Noir " se termine. Le N°1 du complot a été identifié et puni. XIII sait qu'il est Jason Mac Lane, il a retrouvé son père biologique et sa chaotique biographie se complète lentement. Il reste des points obscurs, notamment sur les raisons de son engagement aux côtés de Cuba, mais il pourrait trouver la paix, s'il n'avait le goût de se fourrer dans des ennuis toujours renouvelés. C'est qu'au fond, sa quête d'identité s'est muée, pour lui aussi, en recherche de la vérité et de la justice. La victime sans mémoire est devenue un héros sans attache. Profitant de la passation de pouvoirs avec Wittaker, le nouveau chef de l'Etat-Major interarmes, Benjamin Carrington a enlevé le Président des Etats-Unis et, avec lui, la mallette noire commandant la frappe nucléaire. Il ne veut parler qu'à Jones et Mac Lane et leur donne rendez-vous " Là où va l'Indien ". Dans ce chalet connu de XIII, ils retrouvent Amos qui leur révèle les motifs de Carrington. Il veut au cours d'un procès télévisé confondre le président Wally Sheridan, prouver qu'il est un traître et un assassin. Mais il faut d'abord s'emparer aux Bahamas du principal témoin à charge, la Mangouste, et le ramener dans la base atomique où s'est planqué Ben. Tout se passe comme prévu, mais Giordino, directeur de la NSA, glisse un revolver piégé à La Mangouste. Le procès commence avec, pour terrible pièce à conviction, le corps à peine vivant de Kim Rowland, fille unique de Carrington. La Mangouste se libère mais est abattu par le Président qui s'enfuit. De son dernier souffle, devant une audience record, la Mangouste confirme les accusations de Carrington et indique où des preuves sont dissimulées. Croyant le faire taire, Giordino commande le dispositif d'explosion du revolver et tue en fait Wally Sheridan ! C'est fini. Ben débranche les appareils qui maintiennent Kim en vie et disparaît avec Jones et Amos. Seul XIII reste en arrière. Il a un compte à régler avec Giordino, ce fils de mafieux qui est aussi son oncle et le meurtrier de sa mère ! Mais, malgré les promesses du vice-président désormais appelé à la charge suprême, Giordino fait arrêter Jason sous prétecte qu'il est aussi Kelly Brian, terroriste de l'IRA.
XIII, l'homme sans mémoire, a été accusé d'être le meurtrier du Président William Sheridan. Poursuivi par la terre entière, il se retrouve être l'une des seules personnes au monde à savoir que le véritable instigateur de l'attentat n'est autre que le propre frère du chef d'Etat assassiné, devenu à son tour président des Etats-Unis. XIII a de sérieux problèmes. XIII, l'homme sans attaches, apprend de qui il est réellement le fils et pourquoi Jonathan Mac Lane, celui qu'il croyait être son père, s'est fait passer pour tel en lui donnant son nom. Et il découvre par la même occasion l'histoire tragique de sa famille, modernes Atrides au mélange explosif de passions irlandaises et de vedette sicilienne. XIII a de qui tenir. XIII, l'homme sans identité, se demande qui l'a envoyé apprendre à tuer dans une école de guerilla cubains sous le nom de Kelly Brian, pour passer ensuite quatre ans dans les rangs de la rébellion santosiste au Costa Verde dont il a, en prime, épousé la future présidente. XIII a de quoi se poser des questions. XIII, l'homme sans passé, apprend comment son ancêtre, enrôlé de force dans la révolution mexicaine de 1910, s'est emparé du fabuleux trésor de l'empereur Maximilien et l'a caché quelque part entre la Sierra Madre et le Rio Bravo. Cent mille pesos-or enfouis depuis près d'un siècle dans un lieu dont trois montres d'argent sont la clé. XIII va avoir de gros soucis. Et le lecteur, lui, va comprendre que si beaucoup de choses s'éclaircissent en apparence dans cet onzième épisode de la saga de XIII, rien n'est vraiment simple dans la vie du plus célèbre amnésique de la bande dessinée actuelle.
La série "XIII", qui atteint son huitième épisode en novembre, est de toute évidence inspirée par l'assassinat de Kennedy et par le mythe qui en a résulté. Son personnage principal, XIII (du chiffre romain tatoué sur sa poitrine), est un amnésique qu'on accuse, preuves à l'appui, d'être le meurtrier du Président William Sheridan. Pourchassé tant par les autorités que par des tueurs chargés de le faire taire il aura fort à faire pour prouver son innocence, déjouer la conspiration qui vise à s'emparer du pouvoir et en identifier le chef, le mystérieux Numéro I. Au fil des épisodes, la série se déroule donc sur deux niveaux constamment entremêlés. Le thriller proprement dit, avec ses intrigues, ses poursuites, ses affrontements et son mystère. Et d'autre part la quête désespérée de notre héros pour retrouver son identité par delà le mur blanc qui obture hermétiquement ses souvenirs. Romantisme, action, espionnage, mais aussi suspense longue durée puisqu'il aura fallu attendre ce huitième épisode pour avoir enfin la réponse à la question qui hante les dizaines de milliers de lecteurs de la série depuis 1984 : Qui a ordonné l'assassinat du Président Sheridan ? Qui est le Numéro I ? Mais même si elle boucle un cycle (en apparence, tout au moins), cette réponse ne mettra pas fin aux tribulations de XIII, bien au contraire. Car il reste encore de nombreux points obscurs dans le curriculum vitae de cet homme sans passé. En attendant, on peut parier à treize contre un que "TREIZE CONTRE UN" sera l'album le plus attendu de cette fin d'année 1991.
©2020 GoogleSite Terms of ServicePrivacyDevelopersArtistsAbout Google|Location: United StatesLanguage: English (United States)
By purchasing this item, you are transacting with Google Payments and agreeing to the Google Payments Terms of Service and Privacy Notice.