Similar ebooks

Les deux tomes de la duologie best-seller dans le monde entier, désormais disponibles en un seul coffret à prix réduit. Plus de 800 pages de romance dark, fascinante et haletante !

 

« Je l’ai vue, je l’ai désirée. Je l’ai prise. Oui, c’est aussi simple que ça. »

 

Quand Valentina Haynes, modeste étudiante, découvre que son frère doit une somme d’argent colossale à l’usurier le plus dangereux de Johannesburg, il n’y a qu’un seul moyen de sauver leurs vies : elle doit devenir la propriété de Gabriel Louw. Pendant neuf ans, Valentina assouvira tous les besoins de Gabriel, aussi sombres et dépravés qu’ils soient.

 

Neuf ans, puis il lui rendra sa liberté. C’est la promesse que lui a faite Gabriel.

 

Mais ce n’est pas un homme bon, et les requins de la pègre ne tiennent pas toujours parole...

 

Brute, belle et sans concession, l’histoire tourmentée de Valentina et de Gabriel vous obsédera longtemps après la dernière page.

 

Voici ce qu’en disent les lecteurs : 

 

“J'ai vraiment aimé lire ces lignes et je n'ai pas pu lâcher la lecture avant la dernière page. Et puis quand c'est fini, on en redemande.”

“Intense, sensations garanties, des sentiments contradictoires mais puissants, de l'émotion et malgré l'obscurité de cette dark romance, on sent une belle lumière jaillir derrière la noirceur...”

“Une histoire d'amour hors du commun écirte par une plume magnifique,sensible et addictive qui restera gravée dans ma mémoire.”

“Entre le top 10 de mes meilleurs histoire dans ce genre de livres. C'est une superbe histoire toujours aussi divinement tordue et tellement belle.”

Retour au Congo, à l'époque coloniale belge...

1897. Léo Dover, jeune journaliste belge, s’est toujours montré un ardent défenseur de la politique coloniale du roi Léopold II. Mais, le jour où il découvre la lettre d’une religieuse dénonçant les atrocités commises au Congo, ses convictions vacillent. Dès lors, il se lance dans une course haletante à la vérité.

Servie par une écriture limpide et un sens du récit percutant, cette fresque romanesque dans la lignée d’Alexandre Dumas explore sans concession les zones d’ombre de la période coloniale et met en scène un héros confronté autant à des puissances occultes qu’à ses démons intérieurs.

Ce roman historique, véritable coup de maître, évoque avec maestria le plus terrible scandale de l’histoire de la Belgique ! Il fera date.

CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE

- "C’est [...] avec un art consommé de l’écriture apocryphe que Godfroid lève le rideau sur la tragédie qu’il va dérouler sous nos yeux. Le pacte – périlleux mais tellement stimulant pour l’imaginaire – qui lie vérité et fiction se noue d’emblée, avec une aisance déconcertante." (Frédéric Saenen, culture.ulg.ac.be)
- "Leçon de journalisme, leçon d’histoire, le livre est d’abord un roman, avec une intrigue, un suspense, un dénouement inattendu." (Colette Braeckman, Le Soir)
- "Marcel-Sylvain Godfroid a passé des mois à se documenter soigneusement pour écrire son livre. Le résultat est là : il nous plonge dans le monde du journalisme, mais aussi dans l’histoire coloniale au travers d’un ouvrage qui se révèle passionnant dès la première page et dont l’écriture séduit d’emblée le lecteur. À dévorer jusqu’à la fin." (René Danloy, L'Avenir, 09/10/2103)

A PROPOS DE L'AUTEUR

Dès son enfance, alors qu'il se faisait remarquer pour son manque de discipline à l'école, Marcel-Sylvain Godfroid a entretenu une passion pour l'histoire et la littérature. Dans les années 1960, il réalise quelques courts métrages, avant de décliner un poste de rédacteur au journal L’Avenir du Luxembourg. Il fait ses débuts dans le monde de l'édition en entrant chez Dupuis et multiplie en parallèle les reportages aux quatre coins de la planète.

EXTRAIT

Ce n'était pas la canicule qui couvrait Léo Dover de sueur, c'étaient les hennissements de terreur, les sifflements du fouet et le vacarme des fers crépitant d'étincelles sur la brique luisante de purin. Depuis qu'il était revenu en Belgique, ses nuits étaient hantées par des chevaux échevelés et piaffants, à la robe blanche d'écume, traversée de longues estafilades écarlates.
Il se retourna entre les draps moites en comptant les heures égrenées par le carillon Westminster dans le salon de sa logeuse : quatre heures et demie. Aucun espoir de se rendormir, il ne lui restait plus qu'à attendre la délivrance de l'aube. Un casque d'acier comprimait ses tempes ; cette migraine allait lui gâcher la matinée, avant de s'évanouir tout aussi mystérieusement.
Un roman qui met en lumière l'action de l'un des trois guerriers unificateurs du Japon.

Depuis cent ans, ce pays est livré aux luttes intestines, aux appétits féroces de chefs de clan qui tous ne font que s’entre-détruire. Regarde le Japon ! C’est un immense champ de bataille où chaque victoire est suivie par une défaite au moins aussi provisoire. Au final, à part des milliers de morts sur les champs de bataille, la situation est toujours aussi chaotique. Le shôgun n’a presque plus de pouvoir. L’empereur l’a perdu à jamais. Ce sont des bandes de guerriers assoiffés de sang qui détruisent nos villes, nos monastères, nos villages et appauvrissent un peu plus chaque jour cette terre. Il faut quelqu’un pour arrêter cela, pour stopper enfin ce gâchis. Et ce quelqu’un, ce sera moi.

Vous apprécierez ce récit épique qui vous fera découvrir tout un pan de l'histoire japonaise !

EXTRAIT

Nobunaga se prit à penser à tout ce qu’il aurait pu finir, si le destin lui en avait laissé le temps. La conquête du Japon était en voie de réalisation. Il aurait pu arracher la paix à ce pays et arrêter les combats. Il aurait pu en faire un pays uni et fort, sous son commandement. Il aurait pu tout changer et rassembler les guerriers sous une bannière unique et les obliger à cesser leurs guerres meurtrières. Oui, c’est vrai, il aurait pu. Mais n’était-ce pas ces guerres et la conquête du pouvoir qui lui avaient tant plu ? N’étaient-ce pas le bruit des batailles et la soumission des autres qui l’avaient motivé durant tant d’années ? Une fois tout cela terminé, quel intérêt aurait-il trouvé à la vie civile ? Était-il vraiment fait pour la paix ? « Non, pas vraiment », pensa-t-il. Juste pour la conquête et les batailles. Le reste, il le laissait aux autres.

CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE

À la lecture, il se dégage des pages de ce livre un grand réalisme dû à l'expertise de l'auteur sur le Japon médiéval. Le livre mêle vision romancée et reconstitution historique précise des événements. - Glesker - Babelio

À PROPOS DE L'AUTEUR

Charles-Pierre Serain se consacre depuis 30 ans à l’étude du Japon médiéval. Il a créé en 2001 le premier site internet français consacré aux Samouraïs, et un autre site sur le Japon traditionnel récompensés par plusieurs prix.
Il a publié en 2012 un ouvrage sur les grands guerriers du monde, dont une partie est consacrée aux Samouraïs Japonais.
Plongée dans l'époque des révolutions du XVIIIe siècle en Ardenne belge

1789. 1790. 1792. Les tourmentes révolutionnaires n’épargnent ni l’Ardenne, ni l’ancien duché de Bouillon.
La neige. Le froid. La faim. La misère. La guerre.
Dans leur fuite pour rejoindre l’Armée des Princes, des émigrés français abandonnent un enfant de quelques mois. Emmailloté dans la pelisse sanguinolente d’une louve abattue devant ses louveteaux, il devra la vie au bon vouloir de modestes paysans, Joseph et Louise Jamet. On le baptisera François-Noël, et on ajoutera « Raison » à ses prénoms parce que, là-bas aussi, on croit à l’avènement de la liberté par la république.
La ville et les anciennes paroisses du duché passent convulsivement de l’ancien régime à celui du Département des Forêts. Il faut survivre.

La vie du gamin est partagée entre, d’une part, l’acharnement des malheurs qui s’abattent sur sa famille adoptive et d’autre part l’éveil de sa sensibilité aux choses de la nature, de sa personnalité mystérieusement marquée par le destin. À l’écoute de la vie sauvage, il se sent fort proche des animaux, et particulièrement des loups.

Une rencontre intense entre l'Homme et l'animal dans les forêts d'antan...

A PROPOS DE L'AUTEUR

Romancier et auteur de nouvelles, Jules Boulard est diplômée de philologie romane. Aujourd'hui retraité, il fut professeur de latin, grec, français et histoire dans plusieurs établissements scolaires de Wallonie. Il est également membre de la Société des poètes français.

EXTRAIT 

C'était encore une sorte de demi-sommeil, quelque part à mi-chemin entre cauchemar et réalité.
La neige était tombée toute la nuit. Mais sous les branches basses du sapin où il s'était réfugié, elle n'avait pas plus d'épaisseur qu'un linceul. Partout ailleurs, elle s'accumulait déjà, contraignant les arbustes, courbant jusqu'au sol genêts et fougères.
La forêt s'éveillait avec peine, surprise, toujours silencieuse, comme pour retenir un vague et lointain reste de chaleur, ou alors... peut-être était-ce parce qu'elle n'attendait qu'un signe ? Or, le jour ne venait qu'à pas feutrés.

Le vampire Amaury LeSang est maudit. Sa malédiction le contraint à ressentir les émotions de tous à travers une migraine persistante. La seule façon pour lui de pallier la douleur est le sexe. Lorsqu'il rencontre Nina, une petite humaine bagarreuse, un remède à son affection semble être à portée de main : en sa présence, toute douleur disparaît.

Malheureusement, Nina a en tête de le tuer car elle croit qu'il est impliqué dans la mort de son frère. Elle mènerait sans problème ses projets à bien si ce mauvais garçon, ce charmeur qu'est Amaury, ne chamboulait ses hormones en la catapultant dans ses bras et dans son lit à chaque fois qu'elle est près de lui.

Mais, tandis que chaque baiser les rapproche physiquement, un danger se cache et menace de détruire le peu de confiance qu'ils ont l'un en l'autre.

Les Vampires Scanguards:
Tome 1 - La belle mortelle de Samson
Tome 2 - La provocatrice d'Amaury
Tome 3 - La partenaire de Gabriel
Tome 4 - L'enchantement d'Yvette
Tome 5 - La rédemption de Zane
Tome 6 - L'éternel amour de Quinn
Tome 7 - Les désirs d’Oliver
Tome 8 - Le choix de Thomas
Tome 8 1/2 - Discrète morsure (Un mariage Scanguards)
Tome 9 – L’identité de Cain
Tome 10 – Le retour de Luther
Tome 11 - La promesse de Blake
Tome 11 1/2 - Fatidiques Retrouvailles
Ardent désir (Une Nouvelle)

« Je suis accro aux livres de Tina Folsom! La série des Scanguards se révèle être la plus chaude que l'on puisse trouver dans les romans d'amour mettant en scène des vampires. Si vous aimez les histoires torrides qui se lisent rapidement, ne ratez pas cette série excitante! » --- Lara Adrian, auteur à succès révélée par le New York Times pour sa série Midnight Breed

Le Club des éternels célibataires:
Tome 1 : Séduisant
Tome 2 : Attirant
Tome 3 : Envoûtant
Tome 4 : Torride
Tome 5 : Attrayant

Risquer sa vie pour découvrir la vérité...

Quand Eliot Gorova accepte le poste de professeur de français à l’abbaye de Koritnik, un pensionnat pour orphelins, il est loin d’imaginer l’aventure dans laquelle sa passion pour les gargouilles va l’entraîner. Plongé dans un univers autarcique, il découvre des moines au comportement étrange, une légende inquiétante, une crypte maudite...

Un roman noir qui se consomme sans modération !

EXTRAIT

Peut-on imaginer vivre aujourd'hui sans internet ? Sans GSM ? Sans télévision ? Sans Facebook ? Et qui plus est dans une abbaye où la température des douches ne dépasse jamais vingt degrés, même au plus froid de l'hiver ? La réponse est évidemment non, du moins elle l'était pour moi. J'aurais pu à la rigueur me passer de Facebook puisque le nombre de mes amis se résumait à un (ma mère) mais pour le reste...
Et pourtant j'ai dit oui, j'ai accepté ce poste de professeur de français qui m'a exilé au bout du monde : Koritnik. La localité la plus proche de l'abbaye Sainte-Anastasia dans un rayon de quatre-vingts kilomètres. Une bourgade située sur les rives de la rivière Studenica dans le sud-est de la Serbie. Un endroit dont il y a peu de chances que je sorte vivant à présent. Qu'est-ce qui m'a pris d'accepter ce poste ? Les gargouilles. Bien sûr. Il n'y a pas que cela mais elles ont nettement fait pencher la balance.

CE QU’EN PENSE LA CRITIQUE

- « De Pierre et de Sang s’adresse aux jeunes et aux adultes, s’inscrit dans le genre du roman noir et traite de la cupidité. Avec De Pierre et de Sang, Maribé franchit un pas de plus vers ses rêves les plus fous. » (Sud Info)

- « Dans le style roman noir, De Pierre et de Sang se dévore d’un bout à l’autre tant l’histoire est captivante. Le roman s’adresse aux jeunes lecteurs à partir de 15 ans ainsi qu’aux adultes. » (Vincent Pinton, L’avenir)

A PROPOS DE L’AUTEUR

Institutrice et musicienne, férue d’art et de voyages, Maribé a cependant depuis l’enfance une autre vraie grande passion : l’écriture. Nombre de nouvelles, histoires pour enfants et autres poésies sont déjà nés de sa plume. Elle nous livre ici un roman sombre et captivant.
Aventures déroutantes entre Afghanistan et Belgique pour le premier roman de John Henry

A cause de la folie des hommes, Jack de Kaboul épouse une vie paradoxale, tissée sur le fil. Résister jusqu’à embrasser une double vie, forcer le destin et s’enfuir, tel est le prix de la liberté pour certains enfants d’Afghanistan.

Dans une langue tendre et poétique, l’auteur nous livre une aventure hors du commun, inspirée de faits réels, et signe un premier roman vibrant, percutant.

A PROPOS DE L'AUTEUR

Avant de publier son premier roman, John Henry a été salué par de nombreuses récompenses littéraires. Il a obtenu le prix d'été et d'hiver 2012 du concours shortédition, celui du concours de nouvelles 2013 de la Fédération Wallonie-Bruxelles et est également lauréat de la matinale 2013 de la littérature courte.

EXTRAIT

Je m’appelle Jack. Mes parents habitent une petite maison blanche, sur les hauteurs de Kaboul, à Deh Afghanan, sous l’antenne de télévision, une de ces maisons auxquelles on peut seulement avoir accès à pied. On ne se souvient honnêtement de rien avant trois ans et ce que je sais, c’est qu’aussi loin que ma mémoire puisse remonter, on m’appelait Jack. J’avais les cheveux courts et un bonnet noir par-dessus. Je descendais à la réserve d’eau avec mon père, nous remplissions nos bidons, on les posait sur le dos de notre âne Fakir et puis je n’avais même pas à tirer sur sa crinière, il me suivait partout Fakir et nous remontions la colline.


Musique, rock et amour

Laetitia est auteur compositeur. Quand Storm arrive chez elle pour lui demander de faire un album pour eux, elle accepte avec joie.

La joyeuse troupe s’installe chez elle, et bouscule tout sur son passage.

Mais tout n’est pas si facile quand les sentiments des uns et des autres se heurtent à une course contre la montre pour créer un album en anglais dans les temps et à l’hostilité d’un enfant de douze ans.

Laetitia devra se battre pour réussir ce pari insensé, qui l’amènera jusqu’aux Pays-Bas pour l’enregistrement.

Le parcours parsemé d’embuches d’une artiste auteur-compositeur

EXTRAIT

Il était environ 2 heures du matin, et elle venait de s’accorder une demi-heure de pause pour boire un café. Elle descendit au rez-de-chaussée, mit la cafetière en marche et s’alluma une cigarette. L’une des rares qu’elle fumerait entièrement au lieu de la laisser se consumer dans le cendrier.
Laetitia vivait dans une immense maison avec son fils et sa fille, deux jumeaux de douze ans, depuis que son mari avait trouvé la mort dans un accident, cinq ans plus tôt.
Auteur-compositeur, elle écrivait beaucoup, et pouvait dire avec fierté que la plupart de ses chansons étaient des succès. Elle aimait son métier qui lui laissait une grande liberté dans le travail et les horaires, chose importante quand on est veuve avec deux enfants. Pour l’instant, ceux-ci étaient en vacances à l’étranger avec leurs grands-parents, et, depuis une semaine, elle était seule.

A PROPOS DE L’AUTEUR

L’auteure, aînée de trois sœurs, est née le 28 mai 1959. Après avoir eu son CAP vendeuse ; elle s’est mariée à Diamantino Ferreira en 1978. Elle a eu deux enfants et deux petits enfants. D’amour et de musique est son premier roman.
"Il me semble que l’homme n’est pas fait pour être si facilement heureux ! Le bonheur est comme ces palais des îles enchantées dont les dragons gardent les portes. Il faut combattre pour le conquérir."

Le jeune marin Edmond Dantès est victime d’une trahison infâme le jour de son retour à Marseille, alors qu’il est sur le point de se marier avec la belle Mercédès. Il se retrouve jeté en prison par la jalousie des autres. Il s’ensuit une lutte acharnée contre son destin et contre lui-même. Dantès devra survivre à maintes épreuves s’il veut un jour pouvoir se venger et revoir la femme qu’il aime. C’est un jeune homme plein d’espoir qui est jeté dans les cachots, mais c’est le mystérieux Comte de Monte Cristo qui ressortira des ténèbres.

Considéré comme étant l'un des meilleurs romans de tous les temps, cette épique histoire de vengeance explore des thèmes tels que la justice, la piété, l’amour et le pardon. Il a inspiré de nombreuses adaptions, tant au théâtre qu’au cinéma, notamment le film de Kevin Reynolds de 2002 avec Jim Caviezel et Guy Pearce. Alexandre Dumas père (1802-1870) était un écrivain français. Il est surtout connu pour ses nombreux romans historiques, ainsi que ses contes, qui ont fait de lui un des auteurs français les plus lus dans le monde. Dumas a aussi écrit des pièces de théâtre, des articles pour des journaux et des périodiques, et il était un correspondant de haut profil. Dumas était métis, sa grand-mère paternelle ayant été une esclave afro-américaine. De ce fait, il fut victime de beaucoup de racisme. Son fils, Alexandre Dumas fils, fut aussi écrivain et est connu surtout pour son roman, "La Dame aux camélias". Dumas père, quant à lui, est l'auteur entre autres du "Comte de Monte-Cristo" et "Les Trois Mousquetaires".
 Lorsque Cinderella Playbook, jeune et naïve étudiante en sociologie nucléaire, interviewe le charismatique et richissime Robert Brocode, elle est loin de s’imaginer que cette première rencontre maladroite l’emmènera à la découverte de son moi profond, dans des jeux érotiques toujours plus inten... 

Non, en fait, c’est l’histoire de Passe-Nulle-Part, un nain- nimateur de supermarché fauché qui découvre un paquet de Chocapic tridimensionnel aux étranges pouvoirs.

Tout ceci va tout de même l’emmener très loin, non pas dans une chambre rouge où un milliardaire pervers lui introduira des objets dans le rectum (quoique), mais dans une quête totalement folle où se jouera le sort du monde libre face aux puissances du mal.

Il y aura aussi des nazis, un pirate, une rivière de bonbons, des dinosaures, une DeLorean, des explosions, des Stormtroopers, des trahisons, des Elfes, des câlins, des Schtroumpfs, des courses-poursuites, des parties de balle aux prisonniers et surtout... Chuck Norris.

Un chef-d’œuvre salué par la critique et le public. Sélection officielle du prix Goncourt, Renaudot, Femina ainsi que du prix Nobel de littérature (dans une autre dimension, mais ça compte quand même). 

_______________________________________ 

« Ce roman est si nul que je fabriquerai une machine à remonter le temps pour me prévenir moi-même de ne pas le lire. » Emmett Lathrop « Doc » Brown 

« Avec un viol manifeste de 567 copyrights et licences protégées déposés dans plus de 58 pays, l’auteur de cette affabulation devrait purger un minimum de 425 ans de prison dans l’établissement le plus strict de Corée du Nord. » L’industrie du loisir

« Je me sens souillé. » Un lecteur

« Comment a-t-on pu écrire une telle merde ? » Un autre lecteur (probablement le même) 

« Moi j’aime bien. » Un autre lecteur au goût douteux

Les Anciens appelaient Indes toute terre lointaine et inconnue...

Sur l’île de Chios, en mer Égée, Vasco laisse sa fille à ses amours. Elle reste, il part :

J’irai vers toutes mes Indes, je mettrai mon pas dans ceux de ma jeunesse. Je retourne, Otilia, même si la terre que je cherche m’est désormais inconnue. J’irai à Castelo Branco, vers mon enfance. La route est ce lieu de mon âme où elle obtient le repos, je la ferai en paix...

Quelqu’un l’attend parfois ou n’est pas au rendez-vous. Il est accueilli ou rejeté, selon la fortune du jour. Puis la maladie l’envahit.
On le voit en contre-soir, solitaire et curieux, cultivé, mécréant, ingénieux quand il le faut, sans cesse renaissant – et qui marche un peu de guingois.

Éric Masserey nous entraine dans un fabuleux voyage, de ville en ville, d’aventures en aventures, jusqu’à la fin du périple d’une vie.

EXTRAIT

À la bibliothèque municipale de Castelo Branco, dans la Beira Baixa portugaise non loin de la frontière espagnole, je faisais des recherches sur Amatus Lusitanus, le grand médecin du XVIe siècle originaire de cette ville, alias João Rodrigues pour la naissance, Joannes Rodericus à Rome, puis Haviv à Salonique. Sur une vaste place récemment aménagée, je m’arrêtais chaque jour un instant devant sa statue qui regarde vers l’est.
Dans les rayonnages dédiés au siècle d’or, je trouvai de nombreux documents consacrés à Amatus en différentes langues, du latin au croate, le plus souvent en portugais. Un secteur « Divers » rassemblait quantité de papiers et de lettres non classées. Des heures durant, je passai en revue ces documents, et découvris une lettre, écrite en judéo-espagnol mêlé de grec, sans ponctuation, que je traduisis avec peine. Déchiffrée enfin, à la lumière d’une lanterne au cours d’une nuit trop chaude pour dormir, elle m’apparut dans son entier.

CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE

"Ravages de la peste et fanatisme religieux, pillages, chasses aux juifs, progrès de la médecine, savants et poètes: les faits et personnages historiques s’entrelacent à la fiction romanesque pour tisser un récit fluide et retenu, à la langue précise et imagée." - Anne Pitteloud, Viceversa Littérature

"Un bel hommage venant d’une plume qui a su rendre avec fidélité une époque riche et passionnante..." - Daniel Bujard, La Côte

A PROPOS DE L’AUTEUR

Éric Masserey est né en Valais. Après des études de médecine, il vit et travaille aujourd’hui dans le canton de Vaud.
Franchir les obstacles de la vie avec confiance

« Sitôt à l’intérieur de l’écurie des chevaux, dans l’odeur de paille et de crottin, Adèle entendit le bruit d’un sabot, qui venait de la droite, où jamais n’avait logé de monture. Elle sursauta : dans l’ombre du box, un superbe appaloosa tournait vers elle sa tête tachetée de blanc et de noir... Bon anniversaire, Adèle ! »

Adèle a franchi l’océan et s’est exilée au Canada. Elle tente d’y vivre pleinement sa vie et franchit un à un, courageusement, tous les obstacles qui se présentent à elle, et ils ne sont pas minces... Qui va la juger, la condamner, ou peut-être l’encourager à gérer sa nouvelle vie, dans la pauvreté et l’isolement, mais aussi avec sa lucidité et son cœur toujours ouvert ?

Un roman guide sur la vie et ses épreuves

EXTRAIT

Longtemps après, Adèle ne pourrait toujours pas se souvenir de ces moments d’horreur autrement qu’à reculons. Et il lui semblait que jamais elle ne trouverait la force de l’évoquer avec Toussaint ou quelqu’un d’autre.

Cela commençait toujours par le jeudi, vers midi, devant un monticule de terre meuble surmonté d’une croix de bois encore anonyme. La terre formait un rectangle brun, avec des échappées sur les côtés, au milieu du cimetière couvert de la première neige de cet hiver-là : une fine couche de flocons instables qui hésitaient entre l’eau et la glace.

A PROPOS DE L’AUTEUR

Armand Henrion est né en 1950 à Manderfeld, l’extrême-orient de la Belgique. Il est traducteur en sciences humaines et formateur d’adultes.

Amère Patrie, a été publié aux éditions Memory en 1997. Les trois romans où l’on peut accompagner les enquêtes de l’inspecteur Juste sont Terres de Feu, paru chez Éole, La Battue et La poupée tsigane publiés aux éditions Memory. Bellegarde - tome 1, Les promesses - est paru chez Memory en 2014.
Le système financier mondial vient de s’effondrer. 
Tandis que les villes s’embrasent, Lawrence Newton, directeur du consortium HONOLA, est assassiné devant les caméras du monde entier. 

Représailles ? Complot ? Vengeance ? 
Quels sont les liens obscurs entre Lawrence Newton et le mouvement altermondialiste GreenForce ? Pourquoi un modeste agriculteur africain, un pédophile américain et un chercheur français deviennent-ils la cible de tueurs envoyés par les services secrets ? Qui est réellement Marty, ce mystérieux mercenaire parti protéger trois écologistes trop curieux ? 

À la veille d’un sommet déterminant pour des millions d’européens, alors que HONOLA est sur le point de bouleverser les équilibres mondiaux, revivez la dernière semaine qui a changé le monde ! 

Découvrez un thriller haletant au final explosif qui vous plongera dans les coulisses glaçantes des multinationales, où les apparences se révèlent souvent trompeuses… 

___________________________________________________

« C’est jeune, rapide, virevoltant et prenant… » Un polar collectif 

« Le style est ultra-réaliste, fluide, documenté, rapide, parsemé de références à l’inconscient collectif des vingt-trente dernières années et surtout, surtout, la trame est grandiose, assez journalistique mais surprenante, bien amenée, passionnante et captivante à chaque page, vivante quoi ! » Inked Magazine 

« Une part d’enquête, un brin d’amour et beaucoup d’interrogations, c’est ce qui pourrait le mieux qualifier ce livre. » Store Cult
La réalité singulière et complexe d’un sans-abri

Momo est hyperactif et ça tombe bien : quand il n’est pas occupé à sauver Filleul Royal du suicide, il veille sur Ramon, coincé entre sa mère et sainte Bibine. Le plus souvent, il fait la causette aux visiteurs de la résidence, un centre qui accueille les naufragés de la ville et de la vie. Puis, un jour, Jacques arrive, avec ses histoires de sexagénaire cabossé : « Je n’ai rien vu venir. Que dire d’autre ? » Plein de choses, sans doute...

Un ouvrage qui marque les esprits

EXTRAIT

Je n’ai rien vu venir. C’est ce que je lui ai dit. Sabrina doit avoir l’âge de Laura. Sur la porte de son bureau, il était écrit « Sabrina ». Elle me posait des questions et des questions. Les mots d’une question se mêlaient à ceux de la suivante. Je l’aurais écoutée pendant des heures. Sa voix me réchauffait. Cette jeune femme me parlait et j’avais l’impression de devenir à nouveau un être humain. Je n’étais pas capable de lui répondre, mais j’avais besoin de l’entendre. Je ne voyais aucune trace de haine ou de mépris sur son visage. Elle me regardait dans les yeux, elle tenait son bic en l’air, elle est gauchère, elle attendait d’avoir quelque chose à noter. Je crois qu’elle a deux enfants. Un garçon et une fille, d’environ dix à douze ans, si les photos posées sur sa table sont récentes. J’ai quatre enfants. Ils vivent à l’étranger. C’est ce que je lui ai répondu. Ils travaillent beaucoup, ils ont leur vie, c’est impossible pour eux de m’accueillir.

CE QU’EN PENSE LA CRITIQUE

- « Un roman sensible et percutant se situant dans un lieu d'accueil pour sans-abri. » Télépro

- « Avec Je n’ai rien vu venir, nous allons percer une part du mystère de la précarité envahissante, celle qui vous amène à ne plus pouvoir rencontrer vos besoins vitaux. (...) C’est sans doute dans sa description fine et sensible du vécu quotidien des personnes précaires, nourrie sans doute d’une documentation fournie, que cet ouvrage marquera les esprits. Il démontre à merveille l’enchevêtrement des difficultés qui empêtrent l’existence des personnes en situation de grande pauvreté tout en rappelant utilement que leur histoire est unique et qu’elles n’ont le plus souvent rien vu venir. » Thierry Detienne, Revue des Lettres belges francophones

A PROPOS DE L’AUTEUR

Eva Kavian est écrivaine et animatrice d’ateliers d’écriture. Elle a publié une vingtaine d’ouvrages, principalement des essais (Écrire et faire écrire, t. 1 et 2, De Boeck) et des romans, dont plusieurs ont été plébiscités par les lycéens : Le Rôle de Bart (Le Castor Astral, prix Marcel Thiry) ; Ne plus vivre avec lui ; Premier Chagrin ou encore Ma Mère à l’Ouest (Mijade).
Choc des cultures entre le Moyen-Orient et l'Amérique
L’odyssée de la famille Ward en Iran à la recherche d’un être cher ressemble à un rêve éveillé. Avec pour seuls indices une photo jaunie, un nom propre et le nom d’un village déformé par le temps, ce petit groupe traverse un pays, une culture, une histoire que d’aucuns voudraient opposer au reste du monde. Chemin faisant, ces Américains singuliers composent une ode unique à la rencontre des cultures.

Une épopée familiale au suspense haletant

CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE

- "Un portrait merveilleusement nuancé de l’Iran" (Francine Prose, Elle US)
- "Stupéfiant et profondément bouleversant" (The Washington Post)
- "Un pélerinage palpitant" (The New Yorker)
- "À la recherche de la grâce" (Esquire)
- "Une ode inattendue à l’Iran" (The New York Times Book review)
- "À la recherche d’Hassan devrait être une lecture obligatoire pour tous les responsables de la politique étrangère américaine" (Bookpage)
- "Le plus beau livre de voyage en Orient depuis les récits de Richard Burton et de Lawrence d’Arabie." (Benjamin Berton, fluctuat.net)

EXTRAIT

Je me rappelle une soirée animée, il y a longtemps. Des feux rougeoient par-delà les toits de la ville. Des pétards qui éclatent rompent le silence du printemps. Nous sommes en mars 1963, le dernier mardi avant Noruz, le Nouvel An iranien. Des ruisseaux de neige fondue dévalent les ravins de montagne. Des jacinthes percent l’argile humide. Des platanes en bourgeons saluent la saison douce. Depuis deux mille cinq cents ans, à la même époque, les astronomes iraniens scrutent les cieux, à la recherche du signe. Quand le soleil traverse l’équateur, une nouvelle année commence, annonçant le premier jour du printemps.
Chaharshanbe souri, la fête zoroastrienne du feu, résonne de roulements de tambours et de mélopées qui durent toute la nuit. Des feuilles, des brindilles et des branches cassées s’entassent le long de la rue. Le clair de lune coule sur les montagnes couronnées de neige. Une brise souffle dans notre jardin persan. Hassan nous prépare pour la cérémonie. Il brosse nos cheveux en arrière en récitant des expressions en farsi. Ce soir, dit-il, nous sauterons par-dessus les feux de joie.
12 janvier 2030. L’information court déjà sur tout le réseau NewNet : depuis 19h32, une nouvelle étoile resplendit dans la constellation d’Orion.

Le mystère s’épaissit le 19 janvier lorsque l’astre s’éteint subitement, pour réapparaître le lendemain soir et devenir, cette fois, l’objet extrasolaire le plus brillant du ciel, visible même en plein jour ! L’observatoire de Meudon est en effervescence. Le médiatique professeur Morgenstern veut être le premier à proposer une explication à ce prodigieux phénomène. Pour cela, il convient de terminer au plus vite la mise au point de l’hypertélescope spatial, un outil révolutionnaire capable de produire des images détaillées de lointains systèmes planétaires. Dans le même temps, le libraire Marc Chouviac découvre une série d’indices qui lui font penser que l’étoile est déjà apparue dans le passé... C’est ainsi que débutent deux enquêtes convergentes, l’une scientifique, l’autre historique, qui déboucheront sur la découverte la plus fantastique de tous les temps !

Plongez-vous dans cette investigation scientifique au cœur de l’espace !

EXTRAIT

Soudan, octobre 2026
Dans le désert nubien,
entre la sixième cataracte du Nil et Méroé
En ce milieu d’après-midi, la Land Rover roulait sur une large chaussée en relativement bon état. Normal. Sa construction à la fin du siècle passé avait été financée par le légendaire Oussama Ben Laden, un homme qui avait les moyens de répandre sans lésiner du bitume de qualité.
La route, en s’éloignant du Nil, s’était enfoncée dans la gorge de Sabaloka, puis avait traversé la bourgade animée de Shendi, bariolée des couleurs de son marché. Depuis, elle traçait une ligne presque droite sur le tapis orange du désert, çà et là percé par l’ergot noir d’un rocher pointu, maculé d’éclaboussures glauques, buissons d’acacias. Le véhicule croisait de temps en temps un groupe de Soudanaises voilées, parfois précédées d’un bardot lourdement chargé. Quand le vent capricieux soulevait une nuée de sable, la voiture s’enfonçait aussitôt dans une brume de bronze qui embrouillait le paysage pendant quelques instants.
Seul dans son 4x4 climatisé, Jacques Kieffer était bien et se sentait libre. Enfin délivré de l’étouffant intégrisme qui paralysait Khartoum, il voulait tout transgresser d’un coup: flacon de whisky entre les cuisses, il fumait un énorme cigare en accompagnant à tue-tête la rengaine de son lecteur mp7.

A PROPOS DE L’AUTEUR
Enseignant-chercheur à l’Université de Bretagne Occidentale, Martial Caroff est spécialisé dans l’étude des magmas. Il étudie en particulier les processus de genèse et de mise en place des laves basaltiques formant les volcans polynésiens et les dorsales océaniques [sic]. Spécialiste du polar anticonformiste, il est l’auteur de la tétralogie des Quatre Saisons d’Ys et de la trilogie de science-fiction Intelligences.
©2019 GoogleSite Terms of ServicePrivacyDevelopersArtistsAbout Google|Location: United StatesLanguage: English (United States)
By purchasing this item, you are transacting with Google Payments and agreeing to the Google Payments Terms of Service and Privacy Notice.