Similar ebooks

De la scène inaugurale du partage de l’empire de Charlemagne jusqu’à nos jours, Jean-Christian Petitfils livre une fresque vivante et colorée de l’Histoire de la France.
Au-delà des récits légendaires, ce vrai « roman national » se lit dans l’action des gouvernants, les transformations sociales ou économiques, le mouvement des idées, l’histoire des mentalités, le dévouement des grandes figures héroïques ou celui, plus obscur, des petites gens transportées par l’amour de leur pays.
Car n’en déplaise à ses détracteurs, il existe bien une identité de la France. Ce pays a traversé une multitude de bourrasques et de drames, a connu une pluralité de régimes politiques, de périodes fastes et néfastes. Peu à peu, son identité s’est façonnée autour de quelques piliers fondateurs : un État central propice à l’épanouissement de la nation, incarnant la justice au service du bien commun, défendant une laïcité ne reniant pas ses racines chrétiennes ; un État marqué par des valeurs universelles, permettant l’assimilation des peuples et des cultures. Des piliers fortement ébranlés aujourd’hui.
S’appuyant sur les données historiques les plus récentes, Jean-Christian Petitfils nous convie à un palpitant récit. Saint Louis, Jeanne d’Arc, François Ier, Catherine de Médicis, Henri IV, Louis XIV, Robespierre, Napoléon, Jean Jaurès, Clemenceau, mais aussi, plus près de nous, De Gaulle, Jacques Chirac, Simone Veil, Nicolas Sarkozy ou François Hollande, tous sont convoqués pour donner vie à ce tableau magistral.
L'eBook du Livre 1 - La Toile de l’Eveil est GRATUIT !


Nous scrutons les étoiles à la recherche de visiteurs, mais s’ils étaient déjà parmi nous ?

S’ils attendaient simplement de s’éveiller ?

Et si... vous en faisiez partie ?


La fin approche. Tandis que Guillaume s’apprête à partir pour son dernier voyage, les Sylvains sont poursuivis par les humains assoiffés de vengeance. Eux-mêmes traqués par une entité qui les vampirise les uns après les autres, ils convoitent le redoutable héritage des ancêtres.

Pour combattre ce fléau qui menace toute vie en Aden, nos héros partent en quête de la mythique Cité Céleste. Ils espèrent y découvrir la racine du mal qui ronge leur monde, comme il a jadis ravagé le nôtre.

Pour l’arracher ils doivent déterrer les plus sombres secrets de notre civilisation, entrevoir notre futur, découvrir comment les plans subtils unissent les univers et nous guider à temps vers la véritable Lumière. S’ils échouent, l’humanité disparaîtra. Ils le savent. Ce qu’ils ignorent encore, c’est qu’elle a déjà scellé son destin depuis fort longtemps...


Cette "enquête initiatique" repousse les frontières de la réalité, jusqu’à fusionner fantastique et histoire vraie !

Plus qu'une mise en garde sur l'avenir stérile que se construit le genre humain, Le Cycle des Anges Gaïens est une réponse originale à l'éternelle question : quel est le sens de l'existence ?


Un pavé ! Parce qu’il est presque aussi épais que les deux premiers livres réunis ?

Non : un pavé lancé contre la machine, une pierre angulaire pour reconstruire notre humanité.


Voici la conclusion de la trilogie, clé de toutes les énigmes et seuil de l’Éveil. Oserez-vous en franchir la porte ?

Attention : ce livre renferme les réponses aux questions que l’on ne veut surtout pas que vous vous posiez !



Genre : roman en français (French Edition), e-book format ePub, science-fiction, série SF, paranormal, témoignage, journal, anticipation, post-apocalyptique, essai historique et géopolitique, visionnaire et métaphysique.

Thèmes abordés : Aborigènes d’Australie, origines de l’homme, conspiration illuminati, théorie du complot, vérité sur le nouvel ordre mondial, catastrophes et cataclysmes écologiques, chute de la civilisation, enfants indigos cristal et arc-en-ciel, secret sur les ovnis, vie extraterrestre et aliens , ascension de la planète Terre dans une nouvelle dimension de conscience, expérience de mort imminente, voyage astral, chamanisme, animisme, esprits de la nature, gardiens de Gaïa, réincarnation, vies antérieures, révélation

Auteurs proches : Alain Damasio (La zone du dehors), Pierre Bordage (Les derniers hommes), Jeremy Narby (Le serpent cosmique), Dan Brown (Inferno), Maxime Chattam (Les Arcanes du chaos), George Orwell (1984), Aldous Huxley (Le meilleur des mondes), Umberto Eco (Le pendule de Foucault)…

L'eBook du Livre 1 - La Toile de l’Eveil est GRATUIT !


Nous scrutons les étoiles à la recherche de visiteurs, mais s’ils étaient déjà parmi nous ?

S’ils attendaient simplement de s’éveiller ?

Et si... vous en faisiez partie ?


La guerre fait rage en Aden. Les Êtres Humains doivent redoubler d’astuce, mais comment combattre l’oppresseur quand on s’interdit de donner la mort ? Ils pourraient bien succomber à leurs faiblesses...

Geb remonte alors vers la Source, nous dévoilant les Hautes Sphères, royaume des Akashas... ainsi que de leur propre divinité.

Toujours en quête de l’âme d’Arcadia, Azulàn se réincarne quant à lui au fil d’une Histoire terrestre alternative, explorant des pans méconnus du passé de l’humanité qui éclairent son devenir.

Et de nos jours, Guillaume se trouve confronté à la violence passive de l’écrasante machine psychiatrique, dont les rouages menacent de le broyer. Alors même que s’amoncellent les nuages de l’Apocalypse ! Tout Guerrier de la Lumière doit un jour franchir la vallée de l’ombre...


Cette "enquête initiatique" repousse les frontières de la réalité, jusqu’à fusionner fantastique et histoire vraie !

Plus qu'une mise en garde sur l'avenir stérile que se construit le genre humain, Le Cycle des Anges Gaïens est une réponse originale à l'éternelle question : quel est le sens de l'existence ?


Le deuxième livre de la trilogie vous emmène deux fois plus loin que le premier, sur tous les plans.

Davantage d'action, de suspense, de mystères et de révélations... si vous avez aimé le Livre 1, vous adorerez le Livre 2 !



Genre : roman en français (French edition), e-book format ePub, science-fiction, série SF, paranormal, fantasy, aventure, témoignage, journal, voyage dans le temps.

Thèmes abordés : anciennes civilisations disparues, légende des Atlantes et mythe de l’Atlantide, dialogues des philosophes de l’antiquité Socrate et Platon, mythologie grecque, secrets des anciens mayas et des égyptiens, une autre vie de Jésus Christ, alchimie et pierre philosophale, prophéties des indiens Hopis, écologie et environnement, critique sociale, troubles bipolaires, véritable traitement en psychiatrie, hôpital ou asile, gardiens de Gaïa, enfants indigos, réincarnation, vies antérieures, ombre et lumière, révélation.

Auteurs proches : René Barjavel (La nuit des temps), Paulo Coelho (Le pèlerin de Compostelle), Dan Millman (Le guerrier pacifique), Lian Callanan (The Cloud Atlas), Louis Pauwels et Jacques Bergier (Le Matin des magiciens)…

Le « métier d'historien » mené en Afrique par un Européen de la fin du XXe siècle est un combat à la fois scientifique et éthique pour aller au-delà des écrans placés par ses ancêtres « ethno-graphes ». L'auteur nous offre ici un exemple des problèmes spécifiques de l'écriture de cette histoire et un témoignage sur les retrouvailles d'un pays avec son passé, au moment où il est tragiquement déchiré par des intégrismes ethniques imprégnés de la raciologie du siècle dernier. En 1962, à son indépendance, le Burundi héritait, en guise d'« histoire », d'un folklore bâtard, où la société dite traditionnelle, gérée par le missionnaire et l'administrateur colonial, était comme l'alchimie immuable d'un dosage de races « nègre » et « hamite ». Le métier d'historien exigeait d'abord un effort pour retrouver un regard intérieur, respirer l'air des collines, y retrouver les « lieux de mémoire », écouter les « voix du passé » restées extraordinairement riches encore dans les années 1960 et 1970. En même temps, ce métier d'historien s'est affirmé en refusant la myopie des micronationalismes, en situant cet ancien royaume des grands lacs dans l'espace est-africain, dans une profondeur temporelle de deux millénaires, et en combinant la sympathie avec le doute méthodique, face à tous les clichés. Ni âge d'or précolonial, ni beau temps de la colonie, ni réduction au couple simpliste de « la tradition et de la modernité » ; les dynamiques anciennes, les blocages du « progrès » à la mode coloniale, les quiproquos du discours « civilisateur », la vanité des dates-fétiches des manuels. Voilà les convictions illustrées par cet ouvrage. Les deux dernières parties du livre portent sur le conflit « ethnique » hutu-tutsi qui divise depuis trente ans ce qu'on a pu appeler un vieux peuple-nation. Clivage social ? racial ? La réflexion historique vise plutôt à expliciter les processus contemporains qui ont piégé de la sorte toute la vie sociale. La construction d'un climat de guerre civile larvé ou ouvert - on le voit encore en octobre 1993 - se définit sur un lexique archaïque, mais relu dans la tourmente de la politique contemporaine. De nouvelles mémoires se créent, en rupture avec le passé, même si des origines lointaines sont idéologiquement invoquées. Le nouveau contrat démocratique ne remplace pas aisément les anciennes logiques de la religion monarchique, quand le champ social se réduit à un débat sur la survie et l'exclusion. Une histoire retrouvée dans une nation assassinée ?
Le 19 septembre 1960, le jour du début des classes à l'Université Laurentienne, on discutait, dans les pages du Sudbury Star, de ce que le journal avait nommé " la plus grande expérience entreprise dans le cadre de l'enseignement supérieur canadien ". Étant donné le mandat bilingue et triculturel de la nouvelle université, ainsi que ses complexités religieuses, le Star prédit qu'il y aurait inévitablement des tensions et des contretemps mais que, grâce à la coopération, la bonne volonté et la bonne entente, il y aurait aussi des accomplissements majeurs. L'Université Laurentienne : une histoire, l'oeuvre de cinq membres de la faculté Laurentienne (quatre historiens et un sociologue), explore les maintes façons que la réalité a reflété les prédictions du Star. Ce livre marque le cinquantième anniversaire de la fondation de l'Université Laurentienne. Il trace les racines historiques de l'Université dans le Nord de l'Ontario et examine six principaux thèmes : la gouvernance universitaire ; l'évolution académique ; le bilinguisme et le triculturalisme ; les étudiants ; l'association des professeures et professeurs ; le rôle des femmes. L'exploration de ces thèmes, lesquels sont les éléments de basée de l'expérience de la Laurentienne, illumine le caractère unique et le succès de cette institution. Cette première histoire détaillée de l'Université Laurentienne permet également une compréhension plus approfondie des développements et des changements au sein de l'éducation postsecondaire canadienne au cours des cinquante dernières années.
Pour la première fois, des officiers de la DGSI (Direction Générale de la Sécurité Intérieure), racontent avec franchise leur travail sur le terrain. Nous les accompagnons dans leurs surveillances et l’espionnage de djihadistes, le recrutement de sources, le démantèlement de réseaux terroristes, la manipulation rocambolesque d’un responsable du programme d’armement syrien... Ces missions ont lieu tous les jours, sous nos yeux, mais nous ne les voyons pas.Ce carnet de bord, rédigé sur plusieurs années, offre une radiographie sans précédent des succès et des ratages du renseignement intérieur. On y découvre comment la France a échappé à un attentat chimique qui aurait été bien plus meurtrier que ceux du 13 novembre 2015. Comment certaines figures du djihadisme mondial sont passées entre les mailles du filet sécuritaire. Comment les réorganisations des services et stratégies de carrière de la hiérarchie mettent parfois à mal les missions les mieux préparées.Au cours du récit, on croise des services secrets "amis" et parfois concurrents, comme le Mossad ou la CIA. On traque les tentatives russes ou chinoises de recrutement au cœur des industries stratégiques française, ou les nationalistes corses aux marges du banditisme. On subit les contrecoups de la guerre feutrée entre services français en charge de la lutte antiterroriste. Coups tordus, ordres venus "d’en haut", parfois très politiques, grand banditisme, trafics au nom de la raison d’État... Cette plongée inédite au cœur des services nous fait entrer dans un monde terrifiant de vérité auquel nous n’avions jamais eu accès. Alex Jordanov est journaliste d’investigation et documentariste. Il a travaillé notamment pour Capa et "Le Vrai Journal" de Canal+ et sillonné de nombreux pays du Moyen-Orient. Il a déjà publié chez Nouveau Monde éditions Merah, l’itinéraire secret (2015), ainsi que dans L’Obs, First Look Media et le New Yorker.
Jeune militante de la CIMADE durant la Seconde Guerre mondiale pour l’aide aux persécutés, première femme consacrée pasteur de l’Église réformée de France, Élisabeth Schmidt (1908-1986) rejoint le 2 octobre 1958 la paroisse de Blida-Médéa, aux confins de la riche plaine de la Mitidja et des plateaux du Tell. Son ministère va s’exercer en pleine guerre qui ne dit pas son nom. L’arrivée au pouvoir du général de Gaulle n’a pas encore modifié son cours. Elle s’intensifie même avant de basculer dans une guerre dans la guerre, la lutte sanglante opposant les partisans de l’Algérie française et les autorités de la République imposant l’indépendance algérienne. Élisabeth Schmidt fait bien plus qu’observer le drame des communautés en guerre et le quotidien de la misère, de la terreur et de la mort. Métropolitaine vivant en Algérie, elle ressent l’attachement des Européens à une terre qui a été bien souvent synonyme pour eux de nouveau monde. Elle comprend en même temps la nécessité de l’indépendance que l’intransigeance des colons rend plus inévitable que jamais. Femme d’église mais aussi intellectuelle proche des idées de Germaine Tillion ou d’Albert Camus, elle s’emploie à maintenir des relations entre des communautés en guerre. En vain. L’abandon dont elle ressent si douloureusement la tristesse n’est pas celui d’une terre que des Français croyaient la leur, mais fondamentalement celui d’une possible réconciliation entre des peuples déchirés. À l’automne 1962, Élisabeth Schmidt décide de poursuivre l’aventure. Elle devient enseignante dans un lycée de l’Algérie indépendante. Mais elle est devenue une étrangère. Elle doit abandonner ses espoirs de justice fraternelle. Ne lui restent que sa mémoire et l’écriture.

Ce témoignage d’un « temps de malheur », publié pour la première fois en 1976, fait ici l’objet d’une édition critique et d’apports documentaires inédits. Pour comprendre l’Algérie coloniale, la guerre d’Algérie, les premiers temps de l’Indépendance, le rôle du protestantisme, ces Souvenirs constituent un éclairage exceptionnel, au plus près de la tragédie mais dans une écriture de la distance et de la compréhension qui est d’une indéniable modernité. Témoignage sur un passé jamais refermé, le livre d’Élisabeth Schmidt porte une pensée pour l’avenir.


Historienne du protestantisme, Gabrielle CADIER est maître de conférences honoraire à l’université de Paris IV Sorbonne.

Historien de la politique, Vincent DUCLERT est professeur agrégé à l’École des hautes études en sciences sociales.
1787 Nicolas Le Floch, en Bretagne pour la naissance de son petit-fils, fait l’objet d’un attentat. C’est le début d’une nouvelle enquête au cours de laquelle il va retrouver son ami de jeunesse Pigneau de Behaine évêque d’Adran venu négocier un traité d’alliance entre le roi de Cochinchine et la France.
Dans un pays épuisé par le déficit grandissant et la faiblesse de Louis XVI – et alors que se profile une convocation des États-Généraux – des ennemis extérieurs soutenus par des complots intérieurs vont se mettre en travers des intérêts du royaume.
Face à de multiples suspects, le commissaire aux affaires extraordinaires devra aussi rechercher l’auteur d’un meurtre mystérieux. Il affrontera les redoutables menées de puissances étrangères et surtout de la Triade, secte orientale liée aux adversaires du roi de Cochinchine. Il sera conduit à protéger le jeune prince Canh héritier du royaume d’Annam des menaces fomentées contre lui. Outre ses entours habituels, le héros des Lumières sera aidé par un étrange érudit jésuite, éclairé par Restif de la Bretonne et croisera Olympe de Gouges.
Ainsi, une nouvelle fois Nicolas Le Floch, soutenu par la confiance du roi et par le soutien circonspect de Sartine, mobilisera ses amis pour résoudre de manière inattendue une intrigue haletante qui mélange affaires d’État et cas criminel. Il accomplira sa tâche avec succès non sans éprouver dans sa vie personnelle les états d’âme suscités par le passage du temps et les menaces de l’avenir.
©2021 GoogleSite Terms of ServicePrivacyDevelopersAbout Google|Location: United StatesLanguage: English (United States)
By purchasing this item, you are transacting with Google Payments and agreeing to the Google Payments Terms of Service and Privacy Notice.