Белая кніга па міжкультурнаму дыялогу: "Жыць разам у роўнай годнасці."

Council of Europe
Free sample

Reviews

Loading...

Additional Information

Publisher
Council of Europe
Read more
Published on
Mar 1, 2010
Read more
Pages
100
Read more
ISBN
9789287166951
Read more
Read more
Best For
Read more
Language
French
Read more
Genres
Political Science / Human Rights
Reference / Handbooks & Manuals
Social Science / Demography
Read more
Content Protection
This content is DRM protected.
Read more
Eligible for Family Library

Reading information

Smartphones and Tablets

Install the Google Play Books app for Android and iPad/iPhone. It syncs automatically with your account and allows you to read online or offline wherever you are.

Laptops and Computers

You can read books purchased on Google Play using your computer's web browser.

eReaders and other devices

To read on e-ink devices like the Sony eReader or Barnes & Noble Nook, you'll need to download a file and transfer it to your device. Please follow the detailed Help center instructions to transfer the files to supported eReaders.
Gaston Kelman
" Alors mon brave, dit un officiel français à un émigré convalescent dans un hôpital de Bamako : toi content repartir en France regagner sous ! Toi faire quoi en France ? - Je suis Professeur de littérature à la Sorbonne, monsieur.” Un Noir, n'est-ce pas, ce n'est pas très intelligent ni très cultivé. Il a certes de bons côtés : il se nourrit de manioc, il est rieur, enfantin, doué pour la musique (sauvage et rythmée, pas classique), mais c'est surtout sous-développé et ça compense par un membre surdimensionné... Tout le monde le sait. Or, la France compte un nombre incalculable de ces individus qui font partie intégrante de la nation, comme Gaston Kelman. L'auteur vit depuis vingt ans en France et se définit avant tout bourguignon. Fort de son expérience, il dévide avec une verve féroce les lieux communs qui pèsent sur les Noirs ; alternant le sérieux de son propos avec des anecdotes pathétiques, hilarantes et parfois cruelles. En véritable sociologue, il porte aussi un regard lucide sur les Noirs " qui se complaisent trop souvent dans le rôle de victimes ". L'exercice ne doit rien au masochisme : c'est en fait un exposé analytique des bases du racisme ordinaire, lequel frise le niveau intellectuel de l'homme de Néandertal. Peu d'essais posent aussi brutalement la question à laquelle généticiens et anthropologues ont pourtant déjà répondu : et si le Noir n'était rien d'autre qu'un Blanc à la peau noire. Gaston Kelman, est né au Cameroun il y a 50 ans. Titulaire d'une licence bilingue de l'université de Yaoundé, il a continué une partie de ses études en Grande-Bretagne, puis en France en obtenant un 3e cycle d'urbanisme. Il a exercé pendant 10 ans des fonctions de directeur de l'Observatoire du Syndicat d'Agglomération Nouvelle de la ville d'Evry. Il est aujourd'hui consultant au sein d'une association qui milite pour l'intégration des migrants noirs. Gaston Kelman est au cœur des problématiques des migrants noirs et milite activement pour leur intégration.Il est laussi ’auteur de Au-delà du noir et du blanc (Max Milo Editions, 2005) et Parlons enfants de la patrie (Max Milo Editions, 2007).
Conseil de l'Europe
En 1987, la Déclaration de Saint-Jacques-de-Compostelle a jeté les fondations du premier itinéraire culturel du Conseil de l’Europe, en soulignant l’importance de nos identités européennes riches, diverses et colorées. Aujourd’hui, l’Accord partiel élargi du Conseil de l’Europe sur les itinéraires culturels (APE) couvre 29 itinéraires qui réunissent la culture et le patrimoine à travers l’Europe.

Les Itinéraires culturels sont autant d’outils puissants servant à promouvoir et à préserver ces identités culturelles partagées et diverses. Ce sont des modèles de coopération culturelle sur le terrain, et une source importante d’enseignement sur l’identité et la citoyenneté à travers une expérience participative de la culture. De La route européenne de la culture mégalithique et ses monuments construits il y a 6 000 ans, à l’itinéraire Atrium de l’architecture des régimes totalitaires, chaque itinéraire culturel renferme des éléments de notre passé qui aident à comprendre le présent et à envisager l’avenir en toute confiance.

Les Itinéraires culturels sont également un moteur de tourisme culturel thématique dans les régions moins connues du continent, contribuant au développement économique et à la stabilité sociale en Europe.

Ce tout premier guide à la conception et à la gestion des itinéraires culturels du Conseil de l’Europe constitue une référence essentielle pour les opérateurs d’itinéraires, les développeurs de projets, les étudiants et chercheurs en tourisme culturel et dans les domaines connexes. Le guide aborde de manière exhaustive les conventions pertinentes du Conseil de l’Europe, la cocréation, le financement et la gouvernance. Il explore tous les aspects d’un modèle d’Itinéraire culturel qui a évolué vers un système exemplaire de coopération transnationale durable ayant fait ses preuves en tant que feuille de route du développement socioéconomique, de promotion du patrimoine culturel et de communication intergénérationnelle.

L’Accord partiel du Conseil de l’Europe sur les Itinéraires culturels est le fruit de notre coopération avec le ministère de la Culture du Grand-Duché de Luxembourg et l’Union européenne. De plus en plus, d’autres organisations, telles que l’Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies, rejoignent le projet.

 

Conseil de l'Europe
«Elles savent quand vous prenez le bus, où vous êtes allé au travail, où vous avez dormi, et quels autres téléphones portables ont passé la nuit chez vous.» Edward Snowden

Les révélations faites par Edward Snowden depuis juin 2013 sur les pratiques de surveillance massive et d’intrusion à grande échelle ont fourni la preuve manifeste de l’existence de systèmes de grande envergure à la pointe des progrès technologiques. Mis en place par les services de renseignement américains et leurs partenaires dans certains États membres du Conseil de l’Europe, ces systèmes sont destinés à collecter, conserver et analyser à une échelle gigantesque les données de communications, y compris leur contenu, les données de géolocalisation et autres métadonnées. Dans plusieurs pays, on assiste au développement d’un colossal « complexe industriel de la surveillance », qui risque d’échapper au contrôle démocratique et à l’obligation de rendre des comptes, et qui menace le caractère libre et ouvert de nos sociétés.

Les opérations de surveillance révélées mettent en danger les droits de l’homme fondamentaux, notamment le droit au respect de la vie privée, le droit à la liberté d’information et d’expression, ainsi que le droit à un procès équitable et le droit à la liberté de religion.

Devant la menace que représentent de telles techniques de surveillance massive, comment les États peuvent-ils protéger ces droits fondamentaux et  garantir la protection de la vie privée ainsi que la sécurité d’internet à l’ère du numérique ?

Ce livre présente, dans sa première partie, le rapport de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe et, dans sa seconde partie, l’avis juridique de la Commission européenne pour la démocratie par le droit (Commission de Venise).

Council of Europe/Conseil de l'Europe
PREMIERE PARTIE TEXTES DE BASE ET INFORMA nONS DE CARACTERE GENERAL CHAPITREI. TEXTESFONDAMENTAUX A. AMENDEMENTS AU REGLEMENT DE LA COUR EUROPEENNE DES DROITS DE L'HOMME 3 B. DECLARATIONS D'ACCEPTATION DE LA COMPETENCE DE LA COM MISSION EUROPEENNE DES DROITS DE L'HOMME EN MATIERE DE REQUETES INDIVIDUELLES (ARTICLE 25 DE LA CONVENTION) Republique Federale d' Allemagne 7 Luxembourg 7 Royaume-Uni 9 C. DECLARATIONS D'ACCEPTATION DE LA JURIDICTION OBLIGATOIRE DE LA COUR EUROPEENNE DES DROITS DE L'HOMME (ARTICLE 46 DE LA CONVENTION) Republique Federale d' Allemagne I I Luxembourg 13 Suede 13 Royaume-Uni 15 D. DEROGATIONS (ARTICLE 15 DE LA CONVENTION) Royaume-Uni 17 E. EXTENSION DE L'APPLICATION DE LA CONVENTION (ARTICLE 63 DE LA CONVENTION) Royaume-Uni 21 F. RESERVES (ARTICLE 64 DE LA CONVENTION) Malte 25 ANNEXES 1. Convention europeenne des Droits de 1'Homme et Protocoles N° I, 2, 3, 4 et 5 a la Convention: etat des ratifications, dec- rations et reserves au 31 decembre 1966 30 2. Deuxieme Protocole additionnel a l' Accord General sur les Privileges et Immunites du Conseil de 1'Europe (dispositions relatives aux membres de la Commission europeenne des Droits de 1'Homme): etat d'application au 31 decembre 1966 33 3. Quatrieme Protocole additionnel a l' Accord General sur les Privileges et Immunites du Conseil de 1'Europe (dispositions relatives a la Cour europeenne des Droits de 1'Homme): etat d'application au 31 decembre 1966 35 VIII TABLE OF CONTENTS CHAPTER II. THE EUROPEAN COMMISSION OF HUMAN RIGHTS A. COMPOSITION 6 3 B. BIOGRAPHICAL NOTES 8 3 C.
©2018 GoogleSite Terms of ServicePrivacyDevelopersArtistsAbout Google
By purchasing this item, you are transacting with Google Payments and agreeing to the Google Payments Terms of Service and Privacy Notice.