Carrefours d'histoires européennes: perspectives multiples sur cinq moments de l'histoire de l'Europe

Council of Europe
Free sample

Comment l'enseignement de l'histoire peut-il contribuer à l'esprit de tolérance en ce qui concerne la promotion de différents points de vue, le respect de l'autre et le développement du jugement critique et autonome de futurs citoyens actifs au sein de sociétés démocratiques ? C'est la question à laquelle a voulu répondre le Comité de l'éducation en lançant en 2002 le projet sur "la dimension européenne dans l'enseignement de l'histoire". La présente publication - avec son CD-Rom et son manuel pédagogique - est une contribution à la mise en œuvre d'une méthodologie basée sur la multiperspectivité permettant aux enseignants de présenter dans leur pratique de nombreux exemples d'approches ainsi que différents points de vue ou conceptions d'un même moment de l'histoire récente de l'Europe. Cinq conférences ont été organisées depuis 2002, respectivement sur "1848 dans l'histoire européenne", "les guerres balkaniques de 1912-1913", "la recherche de la paix en 1919", "la fin de la seconde guerre mondiale et les débuts de la guerre froide en 1945" et "les événements et les développements de 1989-1990 en Europe centrale et orientale". Trente-cinq des contributions présentées à l'occasion de ces conférences par des historiens éminents de différents Etats membres du Conseil de l'Europe ont été reprises dans cet ouvrage. Susceptibles d'être complétées par d'autres documents à l'initiative des professeurs, ces contributions ne prétendent évidemment pas à l'exhaustivité ni du point de vue des Etats concernés ni par rapport aux diverses conceptions de l'histoire. Cet ouvrage permettra ainsi aux enseignants et aux élèves de replacer l'histoire régionale et nationale dans un contexte plus large, de développer leurs connaissances historiques, d'établir des relations dans le temps et dans l'espace, et de comparer des points de vue différents sur les mêmes événements et courants historiques.
Read more
Loading...

Additional Information

Publisher
Council of Europe
Read more
Published on
Jan 1, 2007
Read more
Pages
404
Read more
ISBN
9789287160775
Read more
Read more
Best For
Read more
Language
French
Read more
Genres
Education / Aims & Objectives
Education / History
Read more
Content Protection
This content is DRM protected.
Read more
Eligible for Family Library

Reading information

Smartphones and Tablets

Install the Google Play Books app for Android and iPad/iPhone. It syncs automatically with your account and allows you to read online or offline wherever you are.

Laptops and Computers

You can read books purchased on Google Play using your computer's web browser.

eReaders and other devices

To read on e-ink devices like the Sony eReader or Barnes & Noble Nook, you'll need to download a file and transfer it to your device. Please follow the detailed Help center instructions to transfer the files to supported eReaders.
Il y a deux volets à cette immoralité : la doctrine et les actions meurtrières des personnages bibliques.

La loi de Moïse impose la peine de mort aux homosexuels, aux adultères, aux incestueux, aux jeunes filles qui perdent leur virginité. Pourtant le Décalogue est clair : Tu ne tueras pas ! On pourrait toujours prétendre que la Bible n’est pas responsable de la conduite immorale de ses grands personnages, mais il est difficile de justifier leurs crimes, surtout qu’ils prétendent tous agir au nom de Yahvé, leur dieu.

Par exemple, ce livre nous apprend que Moïse et Élie sont de grands criminels ; que Jésus s’est fait transfigurer entre ces deux meurtriers; que, sous la direction de Yahvé, le peuple hébreu a conquis la Terre promise par l’extermination des peuples cananéens, en massacrant « hommes, femmes, enfants et nourrissons », selon l’expression génocidaire de la Bible ; que Josué a arrêté le soleil pour faire durer le massacre ; que Pierre et Paul enseignaient que l’esclavage est la volonté de Dieu.

L’Église affirme que toute la Bible est la révélation de Dieu. Si on trouve une seule phrase immorale, la révélation divine n’existe donc pas, car il est impossible que le vrai Dieu révèle la moindre notion immorale. La Bible est même blasphématoire, puisqu’elle nous révèle un dieu qui se conduit comme les dieux païens de l’Antiquité, et parfois pire. L’auteur fait la preuve que le Nouveau Testament est tout aussi immoral que l’Ancien en nous révélant l’esclavage, la misogynie et l’intolérance religieuse.

Il démontre également que cette immoralité s’est prolongée dans le christianisme avec les croisades, l’Inquisition et la chasse aux sorcières. Il faut donc cesser d’établir nos valeurs sur un livre immoral, un livre qui justifie tous les fanatismes, tous les crimes commis au nom de Dieu et de la religion. Une fois libérée de cette entrave, l’humanité pourra construire sa propre morale qui sera bien supérieure à celle de la Bible.

Écrit dans un style vivant, humoristique, mais parfois irrévérencieux et même cinglant, La Bible immorale n’est pas recommandé aux croyants qui ne veulent pas remettre leur foi en question.

Il nous reste à espérer que le vrai Dieu se révélera, un jour! 

©2018 GoogleSite Terms of ServicePrivacyDevelopersArtistsAbout Google|Location: United StatesLanguage: English (United States)
By purchasing this item, you are transacting with Google Payments and agreeing to the Google Payments Terms of Service and Privacy Notice.