Les Maîtres de l'Art: L'héritière

Éditions AdA
1
Free sample

Apprendre que vous ne faites pas partie de ce monde pourrait sans doute vous anéantir... Découvrir que vous êtes attendu impatiemment dans un autre, dans le but de sauver toute une civilisation, est encore plus bouleversant! Pourtant, telle est la terrible révélation à laquelle Léa et Drarion, deux adolescents, se voient soudainement confrontés. Dans ce monde inconnu et terrifiant, nos deux héros devront apprendre à maîtriser la magie des éléments pour devenir des Maîtres de l’Art et pouvoir vaincre le cruel Gabriel, usurpateurs du royaume de Faralonn. Entourés de créatures surréelles, réussiront-ils à délivrer le cœur d’Habask et à redonner aux Minandiens leur liberté perdue ?
Read more
Collapse
5.0
1 total
Loading...

Additional Information

Publisher
Éditions AdA
Read more
Collapse
Published on
Mar 23, 2016
Read more
Collapse
Pages
302
Read more
Collapse
ISBN
9782924016299
Read more
Collapse
Read more
Collapse
Read more
Collapse
Language
French
Read more
Collapse
Genres
Fiction / Fairy Tales, Folk Tales, Legends & Mythology
Fiction / Fantasy / General
Fiction / Fantasy / Paranormal
Fiction / General
Fiction / LGBT / Gay
Read more
Collapse
Content Protection
This content is DRM protected.
Read more
Collapse
Read Aloud
Available on Android devices
Read more
Collapse

Reading information

Smartphones and Tablets

Install the Google Play Books app for Android and iPad/iPhone. It syncs automatically with your account and allows you to read online or offline wherever you are.

Laptops and Computers

You can read books purchased on Google Play using your computer's web browser.

eReaders and other devices

To read on e-ink devices like the Sony eReader or Barnes & Noble Nook, you'll need to download a file and transfer it to your device. Please follow the detailed Help center instructions to transfer the files to supported eReaders.

Ils n’auraient jamais dû s’aimer… Que leur réserve leur destin ?

 

***

 

Raphael est un garçon sans histoires. Brillant, charmant, modeste, il est ce qu’on pourrait appeler « le gendre idéal ». Tout juste diplômé d’une prestigieuse école et fraîchement séparé de son ex-copine, il est de retour à Lyon pour rejoindre son père comme associé dans sa clinique vétérinaire. Raphael a toujours fait ce qu’on attendait de lui… jusqu’au jour où il rencontre Sun, le chanteur d’un groupe de rock à succès.

Solitaire, torturé, beau comme le diable, Sun repousse sans cesse les limites qu’on ne lui a jamais données et fait chavirer le cœur de bien des filles et des garçons. À lui seul, il va bousculer la vie bien rangée de Raphael, et le dévoiler à lui-même.

Entre tentation, passion, désir et obsession… jusqu’où ira leur histoire d’amour impossible ?

 

***

 

– Tu cherches quelqu’un, Raphael ? murmure Sun à mon oreille.

– Je… cherche ma sœur. Elle m’a appelé et… je n’arrive pas à la joindre. J’ai… peur qu’elle ait un problème.

Je ne trouve pas mes mots. Sa proximité me déroute. Il se redresse, plonge son regard dans le mien puis fait demi-tour et se dirige vers la fenêtre en me faisant signe de le suivre.

Il se penche sur le bord en pierre et tend son doigt en direction du jardin. En contrebas il y a une immense piscine dans laquelle des dizaines de personnes se baignent. Je suis du regard le point qu’il m’indique et je la vois. Zoe. Ma petite sœur. Elle est avec ses copines et elles s’amusent à sauter dans l’eau chacune leur tour en prenant des photos.

– Comme tu peux constater, elle ne semble pas vraiment mal en point.

Il se retourne et prend appui contre le mur.

– Autre chose ?

– Non.

– Tu es sûr ? insiste-t-il.

Il pose une main sur son épaule et porte son autre main, celle qui tient sa cigarette, à sa bouche. Mon regard se perd sur ses lèvres qui s’entrouvrent et viennent aspirer la fumée. Je ne bouge pas. Je suis un homme hypnotisé par un autre garçon. Pas n’importe lequel. Sun. Celui qui réveille les plus enfouies de mes sensations. Celui auquel je pense chaque jour depuis ce foutu concert sans me l’avouer vraiment. Celui qui me réveille tard la nuit, quand tout le monde est endormi. Celui qui me rend fou quand je l’aperçois avec un autre. Celui qui me fait perdre tous mes moyens.

Sun.

Et les vannes lâchent. Je ne sais pas ce qui me prend. J’attrape son visage entre mes deux mains. La cigarette glisse sur le parquet. Je tremble, envahi par la peur, le doute et l’envie. Tout se mélange dans mon esprit. Mon corps se plaque contre le sien. Je perds le contrôle. Une flamme jaillit dans ses yeux noirs. Tout à l’intérieur de moi me crie d’arrêter. Tout, sauf mon putain d’instinct.

Sun se laisse tomber contre le mur, sous le poids de mon corps qui ne me répond plus. Je me sens aussi maladroit que sûr de moi. Ma respiration s’accélère. Mon sang pulse dans mes veines. Je suis sur un fil, perdu au-dessus du vide. Je ne vois et n’entends plus rien. Même cette foutue peur qui ronge chacune de mes cellules. Quand je pose mes lèvres sur les siennes, l’univers tout entier se met sur pause. Sun a le goût du miel, de la Marlboro, du désir, de l’interdit. De la peur. De la folie. De l’Amour.

– Raphael… murmure-t-il.

– Sun.

Deux prénoms qui s’égarent entre les murs de cette chambre. Deux âmes qui s’appellent. Qui se lient. Et puis… Et puis ce foutu téléphone qui se met à sonner. Résonnant sur chacun des murs où j’étais en train de m’abandonner. Résonnant comme un retour à la réalité. Comme la fin d’une parenthèse. Notre parenthèse.

 

***

 

Découvrez Be with me, la première romance M/M de Sophie Auger, nouvelle auteure des Éditions Addictives !

 

Cadeau : à la fin de ce livre, découvrez gratuitement l’extrait d’une autre romance !

Jean de La Fontaine (1621-1695) est un poète de l'entourage de Nicolas Fouquet, surintendant des finances de Louis XIV. Avec la disgrâce de Nicolas Fouquet, Jean de La Fontaine se retrouve dépourvu de protecteur, c'est-à-dire de revenu assuré, ainsi que de toute espérance d'exercer ses talents à la cour du roi. Son talent cependant lui ouvre grandes les portes des salons et, malgré de nombreuses oppositions, il est reçu à l'Académie française.Le fait d'être à l'écart de la cour lui permettra d'exercer une légère irrévérence à l'égard du pouvoir royal dans ses fables.La renaissance a remis au gout du jour les oeuvres gréco-latines de l'antiquité. Parmi celles-ci les fables d'Esope ont fourni à Jean de La Fontaine une source importante d'inspiration. Le talent de Jean de La Fontaine a été de raconter celles-ci en vers, de donner un caractère humain à ses personnages voire de suggérer qu'ils pouvaient incarner les grands de la cour, et de conclure des fables par une morale : « je me sers d'animaux pour instruire les hommes. »Ecrites en vers, les fables de La Fontaine sont l'une des principales oeuvres poétiques de la littérature classique.La sagesse populaire s'est emparée de nombre de ces morales qui sont devenues des proverbes ou des expressions populaires.Notons que l'expression « tirer les marrons du feu » s'applique à celui qui fait tous les efforts alors que c'est un autre qui en tire le profit. Beaucoup malheureusement confondent avec « tirer son épingle du jeu » dont le sens est plutôt opposé.Didier HALLÉPÉE a sélectionné ces textes pour vous.
©2019 GoogleSite Terms of ServicePrivacyDevelopersArtistsAbout Google|Location: United StatesLanguage: English (United States)
By purchasing this item, you are transacting with Google Payments and agreeing to the Google Payments Terms of Service and Privacy Notice.