Les miséreux tome II

Les miséreux

Book 2
Hervé Taïeb
Free sample

Bien que fictive, l'histoire est inspirée de faits réels. Le premier tome du roman présentait de dures réalités sociales. Ce côté austère est bien moins présent dans le second tome. Le parcours des personnages s'engage dans une lutte politique et sociale, en même temps qu'une mystérieuse puissance mafieuse exerce ses méfaits. Après un court séjour à Dublin, Daniel Arnaud, personnage principal du roman, revient à Paris. Les idées politiques qu'il exprime dérangent. Il doit se défendre des obscurs mafieux qui en veulent à sa vie. Des assassinats, des manifestations, du mystère, c'est ce qui compose ce second tome, avec aussi du voyage, en Belgique, au Royaume-Uni (Angleterre, Pays de Galle, Écosse) et en Irlande. Il ne faut rien révéler de plus, mais laisser la découverte aux lecteurs. Le début de ce second tome a aussi la particularité, comme le premier, d'intégrer des "t'chats" Internet ("t'chat" du mot anglais "chat", soit en français "discussion" ou "bavardage"). Cependant, ces échanges dans l'Internet sont bien moins présents que dans le premier tome. Par les idées sociales et politiques qu'il tente d'exprimer, "Les Miséreux" est aussi un "roman-essai", le premier du genre, le premier à employer ce nouveau concept.
Read more

About the author

L'auteur, Hervé Taïeb, a publié en 1999 un premier ouvrage, un essai titré "La Bible Plus Justement" (LBPJ), qui est une étude du Pentateuque. Ce premier livre, "La Bible Plus Justement", est publié sous forme de livre "papier" imprimé. Il est publié par auto-édition. Car, les quelques maisons d'édition susceptibles de l'éditer refusent un auteur trop peu connu et un ouvrage trop peu commercial. De plus, l'activité de ces éditeurs est surtout réservée à la liturgie juive, alors que LBPJ est un livre d'analyse. La seule voie possible est alors l'auto-édition. Une première édition de "La Bible Plus Justement" est donc ainsi éditée en décembre 1999. Il est réédité en 2012 sous forme de livre numérique.
L'autre parcours de l'auteur, le parcours littéraire, débute en l'an 2000. C'est alors l'écriture du premier tome d'un roman prévu pour être une trilogie. Celle-ci s'appelle "Les Miséreux". Le premier tome est terminé vers la fin de l'an 2001. Les premières difficultés rencontrées avec les éditeurs, pour "La Bible Plus Justement", ne sont pas oubliées. C'est pourquoi le roman, "Les Miséreux", n'est proposé à aucun éditeur. Le premier volume est donc lui aussi auto-édité, sous forme de livre imprimé. Ce n'est cependant pas la fin des obstacles. Le manque d'intérêt des libraires, et le dédain pour l'auto-édition en font un ouvrage marginal, aussi marginal que ses personnages qui sont des sans-abri parisiens. Les deux autres tomes sont toutefois écrits les années suivantes. Mais, ils ne font pas l'objet d'une édition sur papier. Car, avec la solution de l'auto-édition, celle du livre numérique est employée aussi, bien que balbutiante à cette époque. Les trois tomes, sous forme de livres numériques, sont donc mis à la disposition du public dans l'Internet en accès libre. La lecture des trois tomes du roman est alors appréciée des lecteurs, dont beaucoup de lectrices. Le roman et les écrits en religion intéressent de plus en plus un public croissant. Qualifié de "moraliste", ce qui va de pair avec la religion, l'auteur est aussi critiqué pour avoir décrit dans son roman un personnage principal "à la Dickens" (Charles Dickens, 1812-1870, romancier, Royaume-Uni), soit un orphelin trop libre de lui selon cette critique. Cependant, les critiques ne sont pas plus mauvaises que celle-ci. Après plusieurs années, l'ensemble de l’œuvre écrite, en religion et en littérature, est appréciée. La religion reste le domaine le plus recherché, et le moins critiqué bien que les écrits d'Hervé Taïeb s'opposent aux dites "grandes religions" sur de nombreux points.
Read more
Loading...

Additional Information

Publisher
Hervé Taïeb
Read more
Published on
Oct 31, 2002
Read more
Pages
257
Read more
ISBN
9782951474253
Read more
Read more
Best For
Read more
Language
French
Read more
Content Protection
This content is DRM free.
Read more
Eligible for Family Library

Reading information

Smartphones and Tablets

Install the Google Play Books app for Android and iPad/iPhone. It syncs automatically with your account and allows you to read online or offline wherever you are.

Laptops and Computers

You can read books purchased on Google Play using your computer's web browser.

eReaders and other devices

To read on e-ink devices like the Sony eReader or Barnes & Noble Nook, you'll need to download a file and transfer it to your device. Please follow the detailed Help center instructions to transfer the files to supported eReaders.

See entire series

Sur fond de réalités sociales, le premier tome commence par la solitude d'un "monsieur tout le monde" noyé au milieu de l'indifférence et l'individualisme. Le début est une tragique et classique histoire, hélas vécue par bien des personnes : un couple qui n'est plus, un emploi perdu, et un homme qui erre dans Paris, en proie à un état dépressif dont il n'a même pas conscience. Cette réalité de début peut teinter d'austérité le premier tome. Mais, ce parfum de vérité n'est qu'un début d'histoire. Elle se révèle ensuite à la fois politique et policière. Le personnage principal n'est pas un sans abri, mais ses déambulations dans Paris l'amènent auprès d'eux, qui n'ont plus rien et vivent dans la rue. Ses propres difficultés pour retrouver un emploi vont le conduire dans une lutte socio-politique sans précédent. Pris dans cet engrenage, entraîné malgré lui dans des événements qu'il n'imaginait pas, le reste de sa vie est profondément transformé. Il ne faut rien révéler d'autre, mais laisser la découverte aux lecteurs. Ce premier tome a aussi une particularité. Il se passe en l'an 2000, alors que l'Internet devenait plus populaire et répandu. Le personnage principal, Daniel, s'évade dans des "t'chats" (mot anglais : "chat", soit en français "discussion" ou "bavardage"). Il échange ainsi, avec d'autres internautes, diverses idées que peu de personnes partagent. C'est le premier roman à intégrer des "t'chats". Seul le premier tome en intègre. Par les idées sociales et politiques qu'il tente d'exprimer, "Les Miséreux" est aussi un "roman-essai", le premier du genre, le premier à employer ce nouveau concept.
Sur fond de réalités sociales, le premier tome commence par la solitude d'un "monsieur tout le monde" noyé au milieu de l'indifférence et l'individualisme. Le début est une tragique et classique histoire, hélas vécue par bien des personnes : un couple qui n'est plus, un emploi perdu, et un homme qui erre dans Paris, en proie à un état dépressif dont il n'a même pas conscience. Cette réalité de début peut teinter d'austérité le premier tome. Mais, ce parfum de vérité n'est qu'un début d'histoire. Elle se révèle ensuite à la fois politique et policière. Le personnage principal n'est pas un sans abri, mais ses déambulations dans Paris l'amènent auprès d'eux, qui n'ont plus rien et vivent dans la rue. Ses propres difficultés pour retrouver un emploi vont le conduire dans une lutte socio-politique sans précédent. Pris dans cet engrenage, entraîné malgré lui dans des événements qu'il n'imaginait pas, le reste de sa vie est profondément transformé. Il ne faut rien révéler d'autre, mais laisser la découverte aux lecteurs. Ce premier tome a aussi une particularité. Il se passe en l'an 2000, alors que l'Internet devenait plus populaire et répandu. Le personnage principal, Daniel, s'évade dans des "t'chats" (mot anglais : "chat", soit en français "discussion" ou "bavardage"). Il échange ainsi, avec d'autres internautes, diverses idées que peu de personnes partagent. C'est le premier roman à intégrer des "t'chats". Seul le premier tome en intègre. Par les idées sociales et politiques qu'il tente d'exprimer, "Les Miséreux" est aussi un "roman-essai", le premier du genre, le premier à employer ce nouveau concept.

"La Bible Plus Justement" est une étude de la Tora. (Ce mot hébreu, devenu un titre et un nom propre, est souvent orthographié "Torah" et "Thora", bien que la lettre h ne soit d'aucune utilité).

La Tora est le regroupement de cinq livres. L'ensemble des cinq est appelé en français le "Pentateuque".

La Tora, ou Pentateuque, est une partie de la Bible.

"La Bible Plus Justement" étudie et commente la Tora, et cite parfois d'autres références bibliques (d'autres livres que ceux du Pentateuque).

"La Bible Plus Justement" est une étude faite "pas à pas", verset par verset, donnant des commentaires inédits et à contre-courant de ceux établis dans les dites "grandes religions".

Deux mille ans d'interprétations et de fausses idées religieuses sont ébranlées, démenties et revisitées. De nouvelles analyses et conclusions sont faites, des explications sont données, le tout sans interprétation, sans faire dire au Texte autre chose que ce qu'il dit.

"La Bible Plus Justement" n'est pas un ouvrage "négationniste" niant Dieu. Au contraire, il recherche Dieu et la parole divine.

L'étude a été faite dans la langue originale, l'hébreu, mais les commentaires sont en français. Lorsque des mots ou phrases en hébreu sont cités, ils sont toujours traduits afin d'être clairs pour le plus grand nombre, hébraïsants et non-hébraïsants.

Alors qu'en certains pays deux thèses et leurs défenseurs s'opposent, les créationnistes d'un côté, les évolutionnistes de l'autre, "La Bible Plus Justement" apporte des explications au récit de la Création. Elles rapprochent les connaissances scientifiques et les données du Texte plus que jamais auparavant.

©2018 GoogleSite Terms of ServicePrivacyDevelopersArtistsAbout Google|Location: United StatesLanguage: English (United States)
By purchasing this item, you are transacting with Google Payments and agreeing to the Google Payments Terms of Service and Privacy Notice.