Troisième voyage de Cook ou Voyage à l'Océan Pacifique, ordonné par le roi d'Angleterre pour faire des découvertes dans l'hémisphère Nord [...] exécuté [...] en 1776, 1777, 1778, 1779 et 1780: Volume 2

Hôtel de Thou, Rue des Poitevins [i.e. Charles-Joseph Panckoucke]
Loading...

Additional Information

Publisher
Hôtel de Thou, Rue des Poitevins [i.e. Charles-Joseph Panckoucke]
Read more
Published on
Dec 31, 1785
Read more
Pages
436
Read more
Read more
Best For
Read more
Language
French
Read more
Content Protection
This content is DRM free.
Read more

Reading information

Smartphones and Tablets

Install the Google Play Books app for Android and iPad/iPhone. It syncs automatically with your account and allows you to read online or offline wherever you are.

Laptops and Computers

You can read books purchased on Google Play using your computer's web browser.

eReaders and other devices

To read on e-ink devices like the Sony eReader or Barnes & Noble Nook, you'll need to download a file and transfer it to your device. Please follow the detailed Help center instructions to transfer the files to supported eReaders.
Récit d'une expédition maritime

Partis à la recherche de la Terra Australis Incognita, James Cook et Tobias Furneaux à la tête des vaisseaux Resolution et Adventure dépassent le cercle polaire antarctique le 17 janvier 1773. À la latitude de 71° 10’ sud, les glaces les obligent à rebrousser chemin.
Après avoir perdu la Resolution, James Cook fait relâche à Tahiti pour un réapprovisionnement avant de repartir vers le Grand Sud. Mais le continent mythique n’est toujours pas en vue. Alors, il remonte plus au nord et explore Les Tonga, l’île de Pâques, l’île Norfolk, découvre la Nouvelle-Calédonie, les Nouvelles-Hébrides (Vanuatu), la Géorgie du Sud et les îles Sandwich du Sud.
En décembre 1774, il franchit le cap Horn en passant par la Terre de Feu et est de retour le 29 juillet 1775. Il retrouve Tobias Furneaux déjà rentré en Grande-Bretagne après avoir perdu une partie de son équipage lors d’une rencontre avec des Maoris.

Le témoignage captivant du célèbre explorateur anglais à la recherche de l'Océanie !

EXTRAIT

Ces petits malheurs manquèrent d’être suivis d’un grand. Un volontaire logé à l’avant du vaisseau s’éveilla tout à coup une nuit, et entendit l’eau courant dans son poste, et qui brisait sur ses meubles. Après avoir sauté hors de son lit, il se trouva dans l’eau jusqu’à mi-jambe. Il en avertit l’offcier de quart et dans un moment tout l’équipage fut levé : on employa les pompes ; on se servit même des pompes à chapelet. Enfn un des matelots découvrit heureusement que l’eau n’entrait que par une écoutille dans le magasin du maître d’équipage ; elle avait été enfoncée par la force des vagues : on la répara sur le champ et nous sortîmes de danger. Nous fûmes chassés fort loin à l’est de notre route projetée, et je n’eus plus l’espoir de gagner le cap de la Circoncision. Nous perdîmes une grande partie des animaux d’approvisionnement que nous avions embarqués au Cap ; ce passage brusque d’un temps doux et chaud à un climat extrêmement froid et extrêmement humide affecta tout le monde sans distinction. Le thermomètre était tombé à quatre degrés centigrades, tandis qu’au Cap il se tenait communément à vingt degrés et plus. J’ajoutai quelque chose à la ration ordinaire en boissons fortes ; je faisais donner aux matelots un petit coup quand je le croyais nécessaire et j’avais invité le capitaine Furneaux à suivre cet exemple. Vint une nuit claire et sereine, la seule de cette espèce depuis notre départ du Cap, et le lendemain le soleil levant nous donna de fatteuses espérances qui s’évanouirent bientôt, car le ciel fut de nouveau couvert d’une brume épaisse accompagnée de pluie.

À PROPOS DE L'AUTEUR

James Cook (1728 - 1779) est un explorateur navigateur anglais qui a parcouru l’océan Pacifique : de l’Antarctique au détroit de Béring, des côtes de l’Amérique au Japon. On lui doit, entre autres, la découverte de la Nouvelle-Zélande, de la Nouvelle-Calédonie, des îles Cook, Sandwich (Hawaï)...
Récit d'une expédition maritime

Partis à la recherche de la Terra Australis Incognita, James Cook et Tobias Furneaux à la tête des vaisseaux Resolution et Adventure dépassent le cercle polaire antarctique le 17 janvier 1773. À la latitude de 71° 10’ sud, les glaces les obligent à rebrousser chemin.
Après avoir perdu la Resolution, James Cook fait relâche à Tahiti pour un réapprovisionnement avant de repartir vers le Grand Sud. Mais le continent mythique n’est toujours pas en vue. Alors, il remonte plus au nord et explore Les Tonga, l’île de Pâques, l’île Norfolk, découvre la Nouvelle-Calédonie, les Nouvelles-Hébrides (Vanuatu), la Géorgie du Sud et les îles Sandwich du Sud.
En décembre 1774, il franchit le cap Horn en passant par la Terre de Feu et est de retour le 29 juillet 1775. Il retrouve Tobias Furneaux déjà rentré en Grande-Bretagne après avoir perdu une partie de son équipage lors d’une rencontre avec des Maoris.

Le témoignage captivant du célèbre explorateur anglais à la recherche de l'Océanie !

EXTRAIT

Ces petits malheurs manquèrent d’être suivis d’un grand. Un volontaire logé à l’avant du vaisseau s’éveilla tout à coup une nuit, et entendit l’eau courant dans son poste, et qui brisait sur ses meubles. Après avoir sauté hors de son lit, il se trouva dans l’eau jusqu’à mi-jambe. Il en avertit l’offcier de quart et dans un moment tout l’équipage fut levé : on employa les pompes ; on se servit même des pompes à chapelet. Enfn un des matelots découvrit heureusement que l’eau n’entrait que par une écoutille dans le magasin du maître d’équipage ; elle avait été enfoncée par la force des vagues : on la répara sur le champ et nous sortîmes de danger. Nous fûmes chassés fort loin à l’est de notre route projetée, et je n’eus plus l’espoir de gagner le cap de la Circoncision. Nous perdîmes une grande partie des animaux d’approvisionnement que nous avions embarqués au Cap ; ce passage brusque d’un temps doux et chaud à un climat extrêmement froid et extrêmement humide affecta tout le monde sans distinction. Le thermomètre était tombé à quatre degrés centigrades, tandis qu’au Cap il se tenait communément à vingt degrés et plus. J’ajoutai quelque chose à la ration ordinaire en boissons fortes ; je faisais donner aux matelots un petit coup quand je le croyais nécessaire et j’avais invité le capitaine Furneaux à suivre cet exemple. Vint une nuit claire et sereine, la seule de cette espèce depuis notre départ du Cap, et le lendemain le soleil levant nous donna de fatteuses espérances qui s’évanouirent bientôt, car le ciel fut de nouveau couvert d’une brume épaisse accompagnée de pluie.

À PROPOS DE L'AUTEUR

James Cook (1728 - 1779) est un explorateur navigateur anglais qui a parcouru l’océan Pacifique : de l’Antarctique au détroit de Béring, des côtes de l’Amérique au Japon. On lui doit, entre autres, la découverte de la Nouvelle-Zélande, de la Nouvelle-Calédonie, des îles Cook, Sandwich (Hawaï)...
©2018 GoogleSite Terms of ServicePrivacyDevelopersArtistsAbout Google
By purchasing this item, you are transacting with Google Payments and agreeing to the Google Payments Terms of Service and Privacy Notice.