Sur Arthur Rimbaud

Littérature Française

Fayard

Ce troisième tome de la correspondance « posthume » d’Arthur Rimbaud consacré à l’édification du mythe Rimbaud couvre la période 1912-1921. Paterne Berrichon, le beau-frère du poète auto-érigé en défenseur de sa mémoire, s’y illustre dans diverses querelles : avec Remy de Gourmont, qui se gausse de la prétendue « héroïque pureté » du poète et affirme l’homosexualité de celui-ci ; avec Georges Izambard, que Berrichon accuse d’avoir instillé chez le jeune Rimbaud des idées révolutionnaires ; avec Marcel Coulon, qui eut l’audace de contester certaines idées de Berrichon sur Rimbaud ; avec Ernest Raynaud, enfin, dont la lecture de Paris se repeuple suscite les foudres du gardien du temple. Celui-ci n’est pas le seul, toutefois, à disputer l’interprétation de l’œuvre du poète, comme le prouve, en particulier, le différend entre André Suarès et Paul Claudel, chantre du Rimbaud catholique. Cette décennie voit par ailleurs paraître de nouvelles lettres inédites de Rimbaud, dont la célèbre lettre sur le poète « Voyant » publiée en 1912 dans la Nouvelle Revue française. La guerre éclipse les conflits de récupération et d’interprétation de l’œuvre du poète, mais creuse encore son tombeau : à l’occupation puis à la destruction de la ferme Rimbaud de Roche, dans laquelle est enseveli, avec de nombreux souvenirs, le second tome de la biographie de Rimbaud par Berrichon, s’ajoute la disparition d’Isabelle Rimbaud, de Paul Demeny, destinataire de la « Lettre du Voyant », et de son ami le poète Germain Nouveau. Alors que les futurs surréalistes entrent en scène avec la publication, en 1919, dans la toute jeune revue Littérature fondée par Breton, Aragon et Soupault, d’un poème inédit de Rimbaud, celui-ci, objet de multiples publications universitaires, devient bientôt un sujet de fiction. Rimbaud devient le héros d’une pièce de théâtre publiée en Allemagne, et Aragon en fait le personnage d’un de ses romans, annonçant l’engouement des surréalistes pour l’œuvre et l’épopée rimbaldiennes.
Read more

About the author

Jean-Jacques Lefrère est l'auteur d'une biographie d'Arthur Rimbaud (Fayard, 2001). Il a également publié, toujours chez Fayard, Les Saisons littéraires de Rodolphe Darzens (1998), Isidore Ducasse, comte de Lautréamont (1998), Che Guevara, en collaboration avec Jean-Hugues Berrou (2003), Jules Laforgue (2005), les albums Rimbaud à Harrar, Rimbaud à Aden et Rimbaud ailleurs, avec Pierre Leroy et Jean-Hugues Berrou (publiés entre 2001 et 2004), Ôte-moi d'un doute. L'énigme Corneille-Molière (avec Jean-Paul Goujon, 2006), et Correspondance d’Arthur Rimbaud (2007).

Read more
Loading...

Additional Information

Publisher
Fayard
Read more
Published on
Apr 16, 2014
Read more
Pages
1350
Read more
ISBN
9782213684741
Read more
Language
French
Read more
Genres
Fiction / General
Fiction / Literary
Read more
Content Protection
This content is DRM protected.
Read more
Read Aloud
Available on Android devices
Read more

Reading information

Smartphones and Tablets

Install the Google Play Books app for Android and iPad/iPhone. It syncs automatically with your account and allows you to read online or offline wherever you are.

Laptops and Computers

You can read books purchased on Google Play using your computer's web browser.

eReaders and other devices

To read on e-ink devices like the Sony eReader or Barnes & Noble Nook, you'll need to download a file and transfer it to your device. Please follow the detailed Help center instructions to transfer the files to supported eReaders.

See entire series

Ce troisième tome de la correspondance « posthume » d’Arthur Rimbaud consacré à l’édification du mythe Rimbaud couvre la période 1912-1921. Paterne Berrichon, le beau-frère du poète auto-érigé en défenseur de sa mémoire, s’y illustre dans diverses querelles : avec Remy de Gourmont, qui se gausse de la prétendue « héroïque pureté » du poète et affirme l’homosexualité de celui-ci ; avec Georges Izambard, que Berrichon accuse d’avoir instillé chez le jeune Rimbaud des idées révolutionnaires ; avec Marcel Coulon, qui eut l’audace de contester certaines idées de Berrichon sur Rimbaud ; avec Ernest Raynaud, enfin, dont la lecture de Paris se repeuple suscite les foudres du gardien du temple. Celui-ci n’est pas le seul, toutefois, à disputer l’interprétation de l’œuvre du poète, comme le prouve, en particulier, le différend entre André Suarès et Paul Claudel, chantre du Rimbaud catholique. Cette décennie voit par ailleurs paraître de nouvelles lettres inédites de Rimbaud, dont la célèbre lettre sur le poète « Voyant » publiée en 1912 dans la Nouvelle Revue française. La guerre éclipse les conflits de récupération et d’interprétation de l’œuvre du poète, mais creuse encore son tombeau : à l’occupation puis à la destruction de la ferme Rimbaud de Roche, dans laquelle est enseveli, avec de nombreux souvenirs, le second tome de la biographie de Rimbaud par Berrichon, s’ajoute la disparition d’Isabelle Rimbaud, de Paul Demeny, destinataire de la « Lettre du Voyant », et de son ami le poète Germain Nouveau. Alors que les futurs surréalistes entrent en scène avec la publication, en 1919, dans la toute jeune revue Littérature fondée par Breton, Aragon et Soupault, d’un poème inédit de Rimbaud, celui-ci, objet de multiples publications universitaires, devient bientôt un sujet de fiction. Rimbaud devient le héros d’une pièce de théâtre publiée en Allemagne, et Aragon en fait le personnage d’un de ses romans, annonçant l’engouement des surréalistes pour l’œuvre et l’épopée rimbaldiennes.
L’augmentation croissante des besoins en produits sanguins d’origine humaine et la prévention des risques de la transfusion sont l’objet d’un enjeu, aussi fondamental que vital. La transfusion sanguine, basée sur l’éthique et le bénévolat des donneurs, est une discipline médicale et scientifique à fort caractère transversal, où s’associent nombre de métiers et de spécialités cliniques et biologiques. Cet ouvrage est un guide permettant aux médecins et aux biologistes de trouver toutes les réponses sur les différents aspects pratiques de la transfusion sanguine.
Cette 3e édition entièrement revue et actualisée, tient compte des derniers développements de la discipline transfusionnelle et du contexte sanitaire actuel. Cet ouvrage précise les principes généraux de la transfusion ; les différents produits sanguins et leurs indications ; les stratégies de prévention des transmissions de maladies et des complications liées à la transfusion ; les situations cliniques nécessitant une transfusion ; le système d’hémovigilance ; les progrès des biotechnologies et le développement des substituts des produits sanguins. Ce livre permet d’approfondir la compréhension de la pratique transfusionnelle à travers une étude sociologique. Il dresse un bilan comparatif de l’organisation sanguine en Europe et s’appuie sur des statistiques actualisées.

Ce guide permet au lecteur de trouver des réponses sur les aspects pratiques de la transfusion sanguine, discipline médicale et scientifique transversale, où s’associent nombre de métiers et de spécialités cliniques et biologiques. Les treize chapitres abordent l’évolution de la discipline transfusionnelle au cours des dernières années. Cette troisième édition remet à jour les données statistiques et les techniques de prélèvement.
©2018 GoogleSite Terms of ServicePrivacyDevelopersArtistsAbout Google|Location: United StatesLanguage: English (United States)
By purchasing this item, you are transacting with Google Payments and agreeing to the Google Payments Terms of Service and Privacy Notice.