Positivisme et victoire sur le surnaturel - Maupassant et le fantastique

GRIN Verlag
Free sample

Seminar paper de l’année 2005 dans le domaine Etudes des langues romanes - Français - Littérature, note: 2,0, Johannes Gutenberg-Universität Mainz (Institut für Romanistik), cours: Fantastische Erzählungen in Frankreich, 8 sources bibliographiques, langue: Français, résumé: Qu′est-ce que la littérature fantastique? En entendant ce nom, l′on pensera très sûrement aux oeuvres littéraires fantastiques, telle que « Le Seigneur des Anneaux », c′est à dire à tout récit contenant un peu d′invraisemblance, de magie ou de créatures monstrueuses. Mais la littérature fantastique dont il s′agit dans ce travail est différente. Celle-ci est née au XIXe siècle, à l′époque de Mérimée, de Cazotte, de Maupassant et bien d′autres écrivains bien connus. C′est sur le dernier de ces auteurs que se concentrera ce travail, afin de faire ressortir les traits caractéristiques de la littérature fantastique, ses motifs principaux et les techniques d′écriture qui y sont appliquées. Tout d′abord nous verrons une définition du positivisme, philosophie qui dominait le XIXe siècle et qui a stimulé la naissance d′une littérature fantastique. Car, le fantastique s′oppose bien au positivisme, ce dernier fut très influencé par le Siècle des Lumières, marqué par l′essor des sciences naturelles et un abandon d′une vision du monde qui mystifient tout ce que l′on n′arrive pas à comprendre. L′importance de la littérature fantastique à notre époque devient claire lorsqu′on se rend compte que nous, hommes du XXIe siècle, sommes profondément influencés par les idées des positivistes. Nous nous fions exclusivement aux sciences naturelles, à des faits bien établis, en suivant les règles bien définis de la logique. La littérature fantastique a donné naissance à des genres littéraires populaires que nous sont très familiers de nous jours. Sans les auteurs fantastiques du XIXe siècle, il n′y aurait pas de littérature fantastique moderne dont la naissance a été stimulée par son pendant du XIXe siècle.
Read more
Loading...

Additional Information

Publisher
GRIN Verlag
Read more
Published on
Aug 1, 2006
Read more
Pages
19
Read more
ISBN
9783638529242
Read more
Language
French
Read more
Genres
Foreign Language Study / Romance Languages (Other)
Literary Criticism / European / French
Read more
Content Protection
This content is DRM protected.
Read more
Read Aloud
Available on Android devices
Read more
Eligible for Family Library

Reading information

Smartphones and Tablets

Install the Google Play Books app for Android and iPad/iPhone. It syncs automatically with your account and allows you to read online or offline wherever you are.

Laptops and Computers

You can read books purchased on Google Play using your computer's web browser.

eReaders and other devices

To read on e-ink devices like the Sony eReader or Barnes & Noble Nook, you'll need to download a file and transfer it to your device. Please follow the detailed Help center instructions to transfer the files to supported eReaders.
Seminar paper de l’année 2003 dans le domaine Etudes des langues romanes - Français - Littérature, note: 1,7, Johannes Gutenberg-Universität Mainz (Institut für Romanistik), cours: Proseminar "Lire", 6 sources bibliographiques, langue: Français, résumé: Deuxième volume des Rougon-Macquart de la grande série de 20 romans zoliens sur la société sous le Second Empire, La Curée a comme sujet la vie des trois protagonistes, Renée, son époux Saccard et Maxime, le fils de Saccard et de sa première femme Angèle. Saccard est venu à Paris pour faire fortune lors de la fièvre de spéculation, accompagné d′Angèle et leur fils. Après la mort d′Angèle, il se marie avec Renée qui sort d′une famille aristocrate, les Béraud-Châtel, pour s′emparer de la dot de Renée. Cet argent forme le capital à partir duquel il entame ses travaux de spéculation. D′ailleurs, il ne montre pas le moindre intérêt pour sa femme. En ce qui concerne Renée, elle n′est pas du tout satisfaite et complètement ennuyée de sa situation. A la recherche d′une " joie inconnue ", elle dépense d′énormes sommes d′argent pour ses toilettes superbes et pour d′autres amusements. Pas encore contente, elle se lance dans diverses aventures amoureuses et finit par tomber dans les bras de son beau-fils - l′inceste est commis. Le sixième chapitre est dans le roman une des parties les plus importantes. Il y a un bal travesti à l′hôtel Saccard où l′inceste sera finalement découvert par Saccard. Le quatrième chapitre nous ayant raconté le début de l′inceste entre belle-mère et fils est, par conséquent, le point culminant de La Curée et dans la vie de Renée. L′avant-dernier chapitre nous fait alors vivre la période la plus noire pour la jeune femme. Notre travail commence par la représentation de la société d′abord dans les tableaux vivants et puis au cours du bal costumé. Par la suite, nous allons compléter cette caractérisation au moyen de quelques exemples illustratifs et en analysant le destin de Renée. De même, il s′y ajoute quelques réflexions sur la manière avec laquelle Zola a essayé de réaliser la théorie naturaliste dans La Curée. Finalement, nous voudrions indiquer que, pour de raisons de commodité, nous avons inclus les indications bibliographiques dans le texte au lieu de les placer dans les notes au bas de la page. En citant des parties de La Curée, nous nous sommes limités à indiquer les pages. Quant à la littérature critique, nous avons ajouté le nom de l′auteur.
Thèse Scolaire de l’année 2016 dans le domaine Français - Litérature, Œuvres, note: 12, , langue: Français, résumé: En lisant l’œuvre 'Le Dieu du Carnage' de Yasmina Reza, rédigée en 2006, on remarque tout de suite des parallèles avec la pièce de théâtre connue : 'Huis Clos' de Jean- Paul Sartre, écrite en 1943. La scène-clé de 'Huis Clos' qui est très populaire, c’est l’affirmation du protagoniste Joseph Garcin "L’enfer, c’est les autres". Au premier regard, elle semble correspondre par-faitement au livre 'Le Dieu du Carnage'. Cela m’a donné l’idée de ma "Facharbeit". Je vais commencer par résumer brièvement les deux pièces. En plus, pour comprendre quels points communs et quelles différences il y a entre 'Huis Clos' et 'Le Dieu du Carnage', je vais analyser les deux concepts philosophiques en expliquant la thèse de Sartre : "L’enfer, c’est les autres" et celle de Reza 'Le Dieu du Carnage' face aux théories philosophiques différentes qui se cachent derrière les réflexions des auteurs. Ensuite je vais comparer les deux pièces en ce qui concerne leur structure et leur composition : lieu et temps de l’action et l’interaction entre les protagonistes. Puis il convient d’analyser ce que veulent dire ces formulations de Sartre et Reza en particulier au vue de leurs œuvres : il suit une analyse de la mise en œuvre des aspects philosophiques de Sartre dans sa pièce 'Huis Clos' et une analyse de la mise en œuvre des aspects philosophiques de Reza dans sa pièce 'Le Dieu du carnage'. À l’aide de la trame des personnages de Sartre je vais examiner si cette approche philosophique de Reza est aussi retrouvable dans 'Huis Clos'. Ensuite je vais examiner si l’idée d’existentialisme est retrouvable dans 'Le Dieu du carnage'. À la fin je vais conclure mes résultats et je vais répondre aux questions que je me suis posées.
Seminar paper de l’année 2010 dans le domaine Etudes des langues romanes - Français - Linguistique, note: 1,0, Albert-Ludwigs-Universität Freiburg, langue: Français, résumé: Introduction En parlant de la coénonciation d’un point de vue conversationnel, Thérèse Jeanneret définit cette dernière comme une « solution rationnelle mise en œuvre par les participants à la conversation pour résoudre un problème » (Jeanneret, 1999 :184). Quand les locuteurs sont confrontés à des lacunes lexicales, la coénonciation apparait en effet tout d’abord sous forme de collaboration, qui a pour but de résoudre un problème. Or, cette définition ne s’applique pas seulement à la coénonciation en réparation, qui est employée lors qu’il y a des problèmes de formulation. On peut également parler d’un procédé similaire si on considère la coénonciation par attachement, où la structure syntaxique est complète, mais un locuteur y attache néanmoins un énoncé pour le compléter à sa satisfaction. Comme nous allons le voir ultérieurement, ce procédé clarifie la situation et prévient un malentendu. Nous pouvons donc parler de prévention d’un problème. La définition de la coénonciation ne se délimite évidemment pas à celle donnée par Jeanneret. D’autres linguistes l’ont saisie comme cela : « Nous considérons la co-énonciation comme la coproduction d’un point de vue commun et partagé » (Lopéz Muñoz et Romeral Rosel, 2006 :91). La notion de coproduction est aussi impliquée dans la définition de Jeanneret, mais nous n’allons pas partir du principe que les locuteurs partagent tous un point de vue commun. Tout en gardant les différentes approches en tête, nous allons avant tout nous pencher sur celle de Jeanneret pour saisir la coénonciation.[...]
©2018 GoogleSite Terms of ServicePrivacyDevelopersArtistsAbout Google|Location: United StatesLanguage: English (United States)
By purchasing this item, you are transacting with Google Payments and agreeing to the Google Payments Terms of Service and Privacy Notice.