Histoire des progres et de la chute de l'empire de Mysore, sous les regnes d'Hyder Aly et Tippoo-Saib: Volume 1 ;Volume 3

Giguet
Loading...

Additional Information

Publisher
Giguet
Read more
Published on
Dec 31, 1801
Read more
Pages
414
Read more
Read more
Best For
Read more
Language
French
Read more
Content Protection
This content is DRM protected.
Read more

Reading information

Smartphones and Tablets

Install the Google Play Books app for Android and iPad/iPhone. It syncs automatically with your account and allows you to read online or offline wherever you are.

Laptops and Computers

You can read books purchased on Google Play using your computer's web browser.

eReaders and other devices

To read on e-ink devices like the Sony eReader or Barnes & Noble Nook, you'll need to download a file and transfer it to your device. Please follow the detailed Help center instructions to transfer the files to supported eReaders.
Ce livre historique peut avoir de nombreuses fautes de frappe, le texte manquant, des images ou des index. Les acheteurs peuvent t l charger une copie gratuite scann e du livre original (sans fautes de frappe) de l' diteur. Non illustr . 1822 Extrait: ... fermer cet ab me de mis res qu'elle avait ouverti 55- 7 sous leurs pas. Le roi de 'Navarre mourut peu de temps apr?'s avoir d barqu Trapani; sa femme Isabelle ne put lui survivre, et mourut de douleur. Philippe repartit pour la France au mois de janvier; la jeune reine qui l'avait suivi fut une nouvelle victime de la croisade. Eu traversant la Calabie, comme elle passait gu une rivi re pr?'s de Cozence, son cheval s'abattit: elle tait enceinte; cett chute causa-sa mort. Philippe poursuivit sa route, emportant avec lui le corps de son p re, de son fr re et de sa femme. 11 apprit dans sa marche que le comte et la comtesse de Poitiers, retournant en Languedoc, venaient de mourir en Toscane des suites de la maladie contagieuse. Peu de temps apr s, Philippe passant Viteibe, vit p rir d'une mort tragique un des plus illustres de ses compagnons d'armes j Henri d'Allemagne fut assailli par les fils du comte de' Leicester, poursuivi jusque dans une glise, et massacr au pied des autels. Ainsi les grands crimes s'unissaient aux grandes calamit?'s pour ajouter aux cruels souvenirs que devait laisser cette croisade. Philippe, apr?'s avoir travers le Mont-C nis, revint Paris par la Bourgogne et la Champagne. Quelles journ es de deuil pour la-i27 France! Au d part de Louis IX pour l'Orient, tout le peuple pressentait les v nements les plus sinistres, et tous ces pressentiments venaient de se r aliser. Ce n' tait point l' tendard de la victoire, mais un drap mortuaire qui pr c dait les guerriers fran ais daus leur marche. Des urnes...
Ce livre historique peut avoir de nombreuses fautes de frappe, le texte manquant, des images ou des index. Les acheteurs peuvent t l charger une copie gratuite scann e du livre original (sans fautes de frappe) de l' diteur. Non illustr . 1817 Extrait: ... Fonctions de patriarche. Deux chevaliers por-1 198-1204 taieut devant lui le laticlave des consuls romains, et l' p e imp riale, qu'on revoyait enfin dans la main des guerriers et des h ros. Le chef du clerg, debout devant l'autel, pronon a dans la langue grecque ces paroles: // est digne de r gner, et tous les assistants r p t rent en ch ur: il en est digne, il en est digne. Les crois?'s faisant entendre leurs bruyantes acclamations, les chevaliers couverts de leurs armes, la foule mis rable des Grecs, le sanctuaire d pouill de ses antiques ornements et rempli d'une pompe trang re, pr sentaient la-fois un spectacle solennel et lugubre, et montraient tous les malheurs de la guerre au milieu des troph es de la victoire. Entour?'s des ruines d'un empire, les spectateurs les plus clair?'s durent remarquer, parmi les c r monies de cette jouru e, celle dans laquelle, selon l'usage des Grecs, on offrit Baudouin un petit vase rempli de poussi re et d'ossements, et un flocon d' toupes enflamm es ( 1), symbole de la bri vet de la vie et du n ant des grandeurs' humaines. (1) La c r monie des toupes allum es a lieu encore l'exaltation des papes; on leur r p te ces paroles: Sic transit gloria mundi. 1198-1204 Avant la c r monie de son couronnement, le nouvel empereur avait distribu ses compagnons d'armes les principales dignit?'s de l'empire. Le mar chal de Champagne Villehardouin, obtint le titre de mar chal de Romanie; le comte de Saint-Pol la dignit de conn table; la ch...
©2018 GoogleSite Terms of ServicePrivacyDevelopersArtistsAbout Google|Location: United StatesLanguage: English (United States)
By purchasing this item, you are transacting with Google Payments and agreeing to the Google Payments Terms of Service and Privacy Notice.