Affaire Sophie Toscan Du Plantier: Un déni de justice - Essais - documents

Max Milo
1
Free sample

Préfaces de Pierre-Louis Baudey-Vignaud et Marguerite Bouniol Le 23 décembre 1996, Sophie Toscan du Plantier est retrouvée assassinée dans sa propriété de Toormore, en Irlande. 17 ans après, malgré de multiples témoignages et un suspect, l’affaire n’a toujours pas été résolue. À la veille de la réouverture de l’instruction de l’affaire en France, les proches de la victime entendent apporter un témoignage inédit. Ils dénoncent par ailleurs la négligence dont ont fait preuve les institutions irlandaises et l’inertie de leurs homologues français. Malgré les manques de l’enquête, face au déni de justice, ils essaient de reconstituer précisément les faits, dans l’espoir que la vérité éclate enfin. Julien Cros et Jean-Antoine Bloc sont membres de l’ASSOPH (Association pour la vérité sur l’assassinat de Sophie Toscan du Plantier). Pierre-Louis Baudey-Vignaud et Marguerite Bouniol sont respectivement le fils et la mère de Sophie Toscan du Plantier.
Read more
5.0
1 total
Loading...

Additional Information

Publisher
Max Milo
Read more
Published on
Jan 30, 2014
Read more
Pages
192
Read more
ISBN
9782315005413
Read more
Language
French
Read more
Genres
Biography & Autobiography / Criminals & Outlaws
Read more
Content Protection
This content is DRM protected.
Read more
Read Aloud
Available on Android devices
Read more
Eligible for Family Library

Reading information

Smartphones and Tablets

Install the Google Play Books app for Android and iPad/iPhone. It syncs automatically with your account and allows you to read online or offline wherever you are.

Laptops and Computers

You can read books purchased on Google Play using your computer's web browser.

eReaders and other devices

To read on e-ink devices like the Sony eReader or Barnes & Noble Nook, you'll need to download a file and transfer it to your device. Please follow the detailed Help center instructions to transfer the files to supported eReaders.
Gérard Vincent nous raconte sans détours et avec humour comment il a été victime d’une erreur judiciaire.

Mon éditeur m’a bassiné le chignon pour que je me coltine ce baratin pour te filer l’envie de te farcir ce chef-d’oeuvre de la littérature.

L’enculerie commence dans mon beau deux-pièces à sic du mat, par une envolée de dix perdreaux du 36, de chez les Orfèvres. J’ai cru qu’ils s’étaient plantés d’étage. Et merde !... C’est bien ma pomme qu’ils sont venus emballer !

72 plombes à patauger dans les bégonias !

Après leur cinoche, sûr que j’allais m’arracher peinardos. Voilà qu’un juge d’instruction veut me baver à deux doigts des bacchantes. D’entrée, j’entrave que ce curieux est vraiment très curieux, sans me laisser jacter. Il me colle sous le pif un mandat de dépôt gratiné : « Association de malfaiteurs, bande organisée, extorsion de fonds, dans le cadre d’une enquête pour assassinat... » : un lascar a eu la mauvaise idée de se faire dessouder en plein Paname.

Au ballon, je m’acoquine avec des bronzés, qui n’ont pas bruni au soleil. À la première convoque de l’instructeur, j’entrave direct que ce gonze se barre grave de la caisse, il dévisse du chapiteau, il a des pépins dans le melon. L’avocat que je m’engorge n’est pas mal non plus ; s’il existe un concours de nazes ou d’abrutis, sûr qu’il gagne !...

Obligé de m’allonger sur 40 piges d’intimité avec le parrain des parrains corses, qui a toujours tenu le paveton : François Marcantoni ! L’homme était immense, immense !

Il ne faut pas pousser la marguerite. Je vais pas me farcir non plus un chapitre !!!

T’as plus qu’à mettre la paluche dans ta fouille... !!!
Et bon bouquinage.

Un témoignage immersif par son style argotique une ambiance digne d’un bon film mafieux

EXTRAIT

J’aplatis profond dans les profondeurs de la récupération humaine. Je sursaute, un taré aplatit la sonnette de mon deux-pièces-cuisine avec vue sur cour, où je pionce depuis plus de vingt piges1.
Dans le cirage complet, j’arrive à gaffer2 ma tocante3 : six du mat !
J’allume la loubarde4, je décarre rapidos du pageot. Les varices dans le beurre et les berlingots dans la moutarde, je crie, non, je gueule :
« Ça va, ça va, deux minutes, c’est bon, j’arrive ! J’arrive ! Oh, du calme ! »
Mais le taré a les portugaises ensablées5, il est toujours pendu à cette pute de sonnette.
Dans le brouillard, les yeux dans la colle, j’entrebâille discrétos la lourde, je m’la prends en pleine tronche.

A PROPOS DE L’AUTEUR

Personnage important du milieu, bras droit de François Marcantoni, le parrain corse, de l’affaire Marković. PDG d’un label musical Baccarat international, Gérard Vincent a produit, plusieurs grandes stars françaises. Lui-même auteur-compositeur, il fit plusieurs tournées à travers la France. Auteur d’un premier livre, On ne refait pas sa vie comme on recoud un bouton, qui s’est vendu à plus 30000 exemplaires.
©2018 GoogleSite Terms of ServicePrivacyDevelopersArtistsAbout Google|Location: United StatesLanguage: English (United States)
By purchasing this item, you are transacting with Google Payments and agreeing to the Google Payments Terms of Service and Privacy Notice.