Plaidoye de M. Louis Chevalier ancien avocat au Parlement. Pour la mere Denise-Elisabeth de Sallo abbesse perpetuelle du monastere des Cordelieres de la nativitè de Jesus du Fauxbourg S. Germain à Paris, appellante comme d'abus de la sentence du Pere le Jeune provincial des Cordeliers, du 21. de may 1715. & demanderesse en prise à partie. Contre frere Nicolas le Jeune ... Et encore contre frere Jacques de Sainte Croix ... Avec des notes historiques & de droit, qui justifient cet appel ..

chez Bonaventure Maintient

Reviews

Loading...

Additional Information

Publisher
chez Bonaventure Maintient
Read more
Published on
Dec 31, 1717
Read more
Pages
128
Read more
Language
French
Read more
Content Protection
This content is DRM protected.
Read more

Reading information

Smartphones and Tablets

Install the Google Play Books app for Android and iPad/iPhone. It syncs automatically with your account and allows you to read online or offline wherever you are.

Laptops and Computers

You can read books purchased on Google Play using your computer's web browser.

eReaders and other devices

To read on e-ink devices like the Sony eReader or Barnes & Noble Nook, you'll need to download a file and transfer it to your device. Please follow the detailed Help center instructions to transfer the files to supported eReaders.
Louis Chevalier
Ce livre rassemble des histoires de violence, de plaisir et parfois d'amour, qui se sont déroulées dans le Paris des vingt années d'après la Seconde guerre mondiale, une des dernières belles époques de Paris. Certaines sont des faits divers célèbres, racontés par la presse, d'autres ont été relatées par des témoins. Outre leur intérêt dramatique, elles restituent le climat de Paris dans ces années, et plus particulièrement du climat de ses nuits, fort différentes de celles d'aujourd'hui, mais fidèles à des traditions séculaires.

C'est à ses nuits qu'on reconnaît une ville. Les gens travaillent le jour pour la récompense de la nuit. Un parcours nocturne, pour l'amoureux de Paris, commencera nécessairement par les Halles, le royaume de la nuit: les Halles avec leurs montagnes de viandes et de légumes et leur déploiement de musculature, avec les cafés auvergnats, les bistrots, les hôtels et les coins d'ombre, les Halles où le peuple de la nuit vient chercher l'embauche et parfois la débauche, et où l'instinct a conduit pendant des siècles tant d'artistes et de créateurs. Dans le prolongement des Halles, Strasbourg-Denis est la croisée de la ville, sorte de gare de triage de la nuit et de ses plaisirs où s'emmêlent les destins des gens venus des beaux quartiers, et des quartiers du nord et de l'est descendus par le Sébasto. Pas une seule de ces rues entre les deux portes monumentales qui n'ait sa place dans un grand chapitre de l'histoire parisienne.

Le lecteur découvrira la réalité disparue d'une ville merveilleuse, nouveau volet d'une vaste fresque de l'histoire de Paris qui a débuté avec Classes laborieuses, classes dangereuses au XIXe siècle et qui entend saisir l'âme d'une ville dans sa continuité et ses changements.

Louis Chevalier est né à l'Aiguillon-sur-Mer en Vendée. Professeur honoraire au Collège de France, il était, depuis 1952, titulaire de la chaire: Histoire et structures sociales de Paris et de la région parisienne. A créé à l'Institut d'Etudes Politiques un enseignement sur le thème: Cinéma et civilisation; et enseigné, vingt ans, un cours d'Histoire du XXe siècle. Docteur honoris causa de l'Université de Columbia.
Louis Chevalier
Cette histoire des hommes, faite surtout d'histoires et pour les temps que j'ai vécus : tel est le sujet de ce récit. Apparemment il y est question surtout de moi. Non par intérêt pour ma propre personne à la manière de Chateaubriand, notre maître à tous, écrivant aux premières lignes de ses Mémoires d'outre-tombe : " Je suis né gentilhomme. " Je ne sais pas très bien ce que je suis né, pas plus que je ne sais exactement si les relais de mon pays sont de mer ou de terre. Ce que je suis ou ne suis pas n'a aucune importance. Il ne s'agit pas ici de mémoires me concernant. Il s'agit de moi, parce qu'il n'y a pas moyen de faire autrement. D'abord pour cette raison matérielle qu'en l'absence de documents rassemblés quelque part ou venus d'ailleurs, la recherche des souvenirs, et en premier lieu des souvenirs personnels, apporte et les documents et le fil conducteur ; la chronologie individuelle la plus concrète et la plus incontestable des chronologies. L'autre raison est que ces souvenirs - les miens et aussi les souvenirs de ceux, autant dire des amis, qui ont vécu avec moi ces années - sont le seul moyen de retrouver le passé, non seulement dans sa chronologie mais dans ce qu'il a véritablement et totalement été. Malgré tout le labeur et le mérite des historiens, je ne crois guère à la résurrection des temps qu'on n'a pas vécus, à moins que la littérature ne vienne leur donner un sérieux coup de main, leur apportant ce qui est absent des textes : les sensations, les passions, la vie.
A travers ma personne et celle de quelques autres, c'est la vie de l'Aiguillon-sur-Mer en Vendée que j'essaie de retrouver ici : non pour ces siècles obscurs dont je ne dis rien de plus, mais des années d'avant 14 jusqu'auxquelles mes souvenirs et ceux de camarades plus âgés que moi me permettent d'atteindre, jusqu'aux lendemains de la deuxième guerre mondiale où j'abandonne la partie. Des histoires à défaut d'histoire des récits qui m'ont été racontés ou que j'ai moi-même vécus, des bribes de vie semblables à ce dont est fait le pays. En somme, du sable ou de la vase, des relais de mer ou de terre aussi.

Louis Chevalier est né à Aiguillon-sur-Mer en Vendée. Professeur honoraire au Collège de France, il était, depuis 1952, titulaire de la chaire : Histoire et structures sociales de Paris et de la région parisienne. A créé à l'Institut d'Études Politiques un enseignement sur le thème : Cinéma et civilisation ; et enseigné, vingt ans, un cours d'Histoire du XXe siècle. Docteur honoris causa de l'Université de Columbia.
©2017 GoogleSite Terms of ServicePrivacyDevelopersArtistsAbout Google
By purchasing this item, you are transacting with Google Payments and agreeing to the Google Payments Terms of Service and Privacy Notice.