Pourquoi nous sommes tous des djihadistes: J'étais en Syrie

La Boîte à Pandore
4
Free sample

Le témoignage exclusif d’un Belge parti en Syrie

Qu’y a-t-il dans la tête des jeunes djihadistes qui quittent la France, la Belgique, les Pays-Bas ou l’Angleterre ? Qu’y a-t-il dans la tête d’un jeune né ici, éduqué ici, qui part combattre dans un pays dont il ignorait l’existence il y a cinq ans ?
Cette question nous hante tous. Alors que bon nombre d’experts ou de journalistes livrent leurs commentaires, loin du théâtre des combats, l’auteur, un jeune chercheur belgo-palestinien, a décidé, pour ses recherches, de s’infiltrer en Syrie et de rejoindre un groupe de jeunes djihadistes européens.
Il a vécu, dormi, mangé, passé les frontières avec eux. En partageant leur quotidien, il a tenté de comprendre leurs motivations.
Et ses conclusions sont étonnantes, loin des poncifs de certains.
Aujourd’hui, Montasser AlDe’emeh a fondé un centre de « dé-radicalisation », comme aiment l’appeler les autorités, un centre de « la connaissance », comme il aime, lui, le nommer.
Au-delà de son histoire incroyable, il livre ici l’analyse, probablement la plus fine et la plus pertinente à ce jour, d’un phénomène qui tétanise l’Occident.

Une enquête sociologique d'un spécialiste du djihad pour comprendre les motivations de certaines convictions et radicalisations religieuses

A PROPOS DE L'AUTEUR

Montasser AlDe’emeh est belgo-palestinien. Il a 26 ans et est chercheur universitaire. Islamologue, spécialiste du djihad armé, il intervient comme expert dans de nombreux colloques, ainsi qu’auprès de médias européens et internationaux dont Der Spiegel. Il est le fondateur et le directeur du centre « La Voie vers...»

EXTRAIT

Je reviens de Syrie, des environs d'Alep plus précisément où j'ai vécu pendant deux semaines avec de jeunes djihadistes, notamment des Belges et des Néerlandais partis rejoindre, se battre et mourir dans les rangs de Jabhat al-Nosra (ce groupe, qui a fait allégeance à Al-Qaïda et qui a été créé en 2012 pendant l'insurrection syrienne). Principalement actif en Syrie, mais aussi au Liban, il est considéré comme un groupe terroriste.
Je rejoins la salle de bain. Je me déshabille. Sous la douche, j'ouvre le robinet et je décide de me raser. Sans miroir.
La longueur de ma barbe, qui m'arrive presque jusqu'à la poitrine, témoigne de ces longs mois pendant lesquels je me suis plongé dans mon travail de recherche. Nous sommes à la fin juillet. Je me suis laissé pousser la barbe depuis février, soit le moment où j'ai commencé à me plonger dans mon sujet.
Mais je suis confronté à un problème : elle est si longue et si drue qu'une lame ne pourra pas la couper. Comme si cette expérience refusait de me quitter.
Read more
5.0
4 total
Loading...

Additional Information

Publisher
La Boîte à Pandore
Read more
Published on
Jul 29, 2015
Read more
Pages
140
Read more
ISBN
9782390090939
Read more
Language
French
Read more
Genres
Political Science / Geopolitics
Political Science / Political Ideologies / General
Political Science / Political Ideologies / Radicalism
Religion / Islam / General
Social Science / Sociology / General
Social Science / Sociology of Religion
Read more
Content Protection
This content is DRM free.
Read more
Read Aloud
Available on Android devices
Read more

Reading information

Smartphones and Tablets

Install the Google Play Books app for Android and iPad/iPhone. It syncs automatically with your account and allows you to read online or offline wherever you are.

Laptops and Computers

You can read books purchased on Google Play using your computer's web browser.

eReaders and other devices

To read on e-ink devices like the Sony eReader or Barnes & Noble Nook, you'll need to download a file and transfer it to your device. Please follow the detailed Help center instructions to transfer the files to supported eReaders.
Portraits de djihadistes du XXIe siècle

Mohamed Merah à Toulouse, Jérémie Louis Sidney à Strasbourg, Hakim Benladghem à Bruxelles, Muriel Delgauque qui se fait exploser en Irak, Colleen LaRose (dite « Jihad Jane ») interpellée avant des attentats sanglants en Europe et bien d’autres encore : les « néo-djihadistes » sont parmi nous. Délinquants, convertis, solitaires ou marginaux, hommes ou femmes : ils remplacent les premiers combattants d’al-Qaïda. Tous tentent de se purifier par la guerre sainte ou de donner un sens à leur vie. Si le risque des grands attentats, comme ceux du 11 septembre 2001, reste réel, l’époque est aussi aux actions posées par des solitaires ou des « micros cellules » extrêmement difficiles à pénétrer. Ceux que les Anglo-Saxons appellent les « homegrown terrorists », c’est-à-dire « les terroristes de l’intérieur », nés et élevés en Europe ou aux États-Unis, vivent au cœur même des pays qu’ils vont cibler par leurs attentats. Ce ne sont pas des « idéologistes », mais des révoltés mus par la haine.... Pour la première fois, un livre raconte qui ils sont, dévoile leur recrutement, leur formation et explique comment ils ont été endoctrinés. De plus, se basant sur l’étude de plusieurs centaines de cas, l’auteur dégage des « profils types » de ce nouvel « ennemi intérieur » qui menace notre société. Enfin, en conclusion, l’auteur propose des mesures simples et efficaces pour faire face à cette nouvelle menace.

Comment devient-on dhijadiste ? Comment vaincre cette menace ? Cet ouvrage propose de répondre à ces interrogations.

EXTRAIT :

En mars 2012, la France découvrait le visage de Mohamed Merah et, surtout, les ravages que pouvait faire un jeune extré¬miste, fasciné par le djihad, mais né et éduqué dans l’hexagone.
En 2013, la même France apprenait à connaître le sergent Ni¬cholas Brody, ancien prisonnier d’al-Qaïda en Irak, converti et radicalisé par ses geôliers qui souhaitaient en faire une arme mortelle contre les Etats-Unis.
Le premier est malheureusement bien réel, tandis que le se¬cond n’est qu’un personnage de fiction. Mais tous deux corres¬pondent à un même « profil ». Celui de ceux que j’appelle les « néo-djihadistes » (par opposition aux premières générations de djihadistes, venus du Moyen-Orient ou d’Afrique du Nord) : d’anciens délinquants, des convertis, des solitaires ou même des femmes, tous élevés (ou ayant vécu la plus grande partie de leur vie) en Occident. Tous baignés dès leur plus jeune âge dans la culture, les valeurs et le mode de vie qui sont les nôtres. Des individus, pourtant, pétris de haine, déséquilibrés ou révoltés, aigris par leurs échecs ou leur marginalisation dont, pourtant, ils sont souvent les premiers (sinon les seuls) responsables. Des individus qui ont pour point commun d’avoir été « pris en main » et radicalisés par de pseudo imams, des prêcheurs auto¬proclamés ou des organisations terroristes.
Un nouvel ennemi. Un ennemi intérieur.
A titre professionnel, j’observe l’islamisme radical et sa version violente, le djihad, depuis trente-deux ans.
©2018 GoogleSite Terms of ServicePrivacyDevelopersArtistsAbout Google|Location: United StatesLanguage: English (United States)
By purchasing this item, you are transacting with Google Payments and agreeing to the Google Payments Terms of Service and Privacy Notice.