2050 Une brève Histoire de l'avenir: Catalogue d'exposition des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique (11.09.2015 – 24.01.2016)

Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique (MRBAB)
Extrait gratuit

Et si l’art présageait du futur ?

« L’art, plus qu’aucune autre activité, aidera à nous convaincre de l’urgence. C’est sa grandeur et ce sera sa responsabilité, parce qu’il est à l’avant-garde de toutes les audaces » (Jacques Attali).

La rencontre inédite entre un essai, Une brève histoire de l’avenir de Jacques Attali, et le monde de l’art contemporain à l’occasion de l’exposition aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique (11.09.2015 – 24.01.2016).

Ce livre explore les thématiques de société étudiées par Jacques Attali en pointant la manière dont les plasticiens dépassent le simple constat pour prendre une part active au débat, en développant des projets portés par une forme d’utopie créative.

Faire du musée le miroir d’un monde en mouvement

EXTRAIT

La première vague de l’avenir est celle du déclin de l’empire américain qui a déjà perdu de sa toute-puissance. Il ne représente plus qu’une part décroissante du PIB mondial. Il sera bientôt dépassé par la Chine, l’Europe, puis par d’autres. Même s’il reste la première puissance militaire encore longtemps. Ce déclin correspond aussi à une perte d’explosion de technologies collaboratives qui conduiront à des nouvelles découvertes, en particulier les technologies de l’information, les biotechnologies, etc., qui changeront beaucoup de choses. Cela entraînera des modifications dans les mœurs, ce qui marquera sans doute une victoire croissante et permanente des États-Unis dans l’idéologie dominante.

La deuxième vague est le partage progressif du pouvoir que les États-Unis ont sur le reste du monde avec d’autres puissances. Ceci a déjà commencé par le biais du G20. Cette tentative de gouverner le monde ensemble est une réponse à l’éclatement en cours. Sans doute assistera-t-on à des conflits entre la Chine et le Japon, à des tensions entre l’Europe et les États-Unis, ces ensembles s’entrechoqueront. Nous sommes peut-être en train de vivre le dernier moment de l’Histoire où des conflits entre grandes nations ont encore lieu.

A PROPOS DE JACQUES ATTALI

Economiste, écrivain, conseiller d'état honoraire, conseiller spécial de François Mitterrand de 1981 à 1991, Jacques Attali est né en 1943 à Alger. Il a publié plus de 50 ouvrages et rédige de nombreuses chroniques sur l'actualité. Il est également éditorialiste du magazine L'Express.
Lire la suite

Reviews

Chargement...

Informations supplémentaires

Éditeur
Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique (MRBAB)
Lire la suite
Date de publication
9 oct. 2015
Lire la suite
Pages
240
Lire la suite
ISBN
9789461612731
Lire la suite
Fonctionnalités
Lire la suite
Lire la suite
Langage
français
Lire la suite
Genre
Art / Collections, catalogues et expositions / Général
Art / Général
Art / Muséologie
Art / Sujets et thèmes / Général
Histoire / Essais
Histoire / Général
Histoire / Historiographie
Lire la suite
Protection du contenu
Ce contenu n'est pas protégé par DRM.
Lire la suite
Lecture à voix haute
Disponible sur les appareils Android
Lire la suite

Informations sur la lecture

Smartphones et tablettes

Installez l'application Google Play Livres pour Android et iPad ou iPhone. Elle se synchronise automatiquement avec votre compte et vous permet de lire des livres en ligne ou hors connexion, où que vous soyez.

Ordinateurs portables et de bureau

Vous pouvez utiliser le navigateur Web de votre ordinateur pour lire des livres achetés sur Google Play.

Liseuses et autres appareils

Pour pouvoir lire des ouvrages sur des appareils utilisant la technologie e-Ink, tels que le Sony eReader ou le Nook de Barnes & Noble, vous devez télécharger un fichier et le transférer sur l'appareil en question. Veuillez suivre les instructions détaillées du Centre d'aide pour transférer les fichiers sur les lecteurs de livres numériques compatibles.
Louis de Rouvroy, duc de Saint-Simon, présenté par Didier Hallépée
 Louis de Rouvroy, duc de Saint-Simon, (1675-1755), partage avec le cardinal de Retz la qualité de mémorialiste de très grande réputation.

 

Ses Mémoires couvrent la période 1691-1723, c’est-à-dire une grande partie du règne de Louis XIV (1638-1715) et la régence (1715-1723).

 

Issu de la noblesse française, il entre aux mousquetaires gris de Louis XIV à l’âge de 16 ans et, à la mort de son père, devient duc et pair de France à l’âge de 18 ans.

 

De tels atouts lui permettent de prétendre à une brillante carrière de militaire, de courtisan et d’homme politique. Une telle vie, parfois mouvementée, lui donne une place de choix pour fréquenter et observer la cour de Louis XIV puis la cour du Régent.

 

En 1723, la mort du Régent lui fait perdre ses derniers soutiens à la cour. Il se retire en son château de La Ferté-Vidame et, de 1739 à 1749, il se consacre à la rédaction de ses Mémoires, faisant s’interrompre celles-ci en 1723, à la mort du Régent.

 

Œuvre majeure de Saint-Simon, les Mémoires ont longtemps attendu leur publication. Le manuscrit, gardé chez un notaire, sera publié pour la première fois grâce à son neveu, le général de Saint-Simon en 1788. Les premières éditions intégrales sont celle d'Adolphe Chéruel, à partir de 1858, et celle de Boislisle, de 1879 à 1930.

 

Le texte présenté ici a été transcrit en français moderne à partir de l’édition Chéruel (1856).

 

 

Didier HALLÉPÉE, érudit passionné d’histoire et de lettres classiques a sélectionné ces textes pour vous.

©2018 GoogleConditions d'utilisationConfidentialitéDéveloppeursArtistesÀ propos de Google
En achetant cet article, vous effectuez une transaction avec Google Payments, et vous acceptez les Conditions d'utilisation et l'Avis de confidentialité correspondants.