Les lignes directrices du CAD Prévenir les conflits violents : quels moyens d'action? Partie I: Prévenir les conflits violents: orientations à l'intention des partenaires extérieurs - Partie II: Les conflits, la paix et la coopération pour le développement à l'aube du 21ème siècle: Partie I: Prévenir les conflits violents: orientations à l'intention des partenaires extérieurs - Partie II: Les conflits, la paix et la coopération pour le développement à l'aube du 21ème siècle

OECD Publishing
3

Ces Lignes directrices fournissent des pistes à suivre aux gouvernements des pays donneurs afin que ceux-ci puissent honorer leurs engagements en matière de prévention des conflits, dans le cadre de la lutte contre la pauvreté. Elles abordent des thèmes tels que la sécurité, le développement et le problème des armes de petit calibre, la coopération régionale, les processus de paix, justice et réconciliation, la participation à des partenariats au service de la paix, la mobilisation du monde des affaires et, enfin, les moyens de contrer l’économie politique de la guerre : il s’agit en effet de mettre fin aux situations où des groupes puissants ont intérêt à déclencher ou à perpétuer un conflit violent. Ces Lignes directrices montrent comment les donneurs peuvent promouvoir la paix de façon concrète, notamment dans les domaines de la démocratisation, des relations entre les communautés, de l’éducation et de la formation transculturelle, de la formation sur les droits de l’homme, de la liberté d’information et de l’accès à l’information, de la réintégration des populations déracinées, de la démobilisation des anciens combattants, du déminage ou encore du rétablissement de la capacité de gérer l’économie.
Les Lignes directrices sur la prévention des conflits élaborées par le Comité d’aide au développement (CAD) se composent d’une part, des Lignes directrices parues en 1997 dans un domaine jusque-là largement inexploré et, d’autre part, du complément à ces Lignes directrices adopté en 2001. Cet ouvrage matérialise la réaffirmation, par la communauté internationale, de sa détermination à œuvrer, dans l’ensemble des sphères d’intervention des pouvoirs publics, à une meilleure compréhension des conflits violents et à une plus grande cohérence des politiques.
Extrait des Conclusions de la Réunion des ministres des Affaires étrangères du G8 de juillet 2001 :... Les ministres encouragent la prise en considération de la prévention des conflits dans les stratégies d’aide au développement de façon à accélérer la mise en œuvre et améliorer la coordination de ces stratégies, notamment dans le cadre de l’Initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE), et aussi à faciliter une transition sans heurts de l’aide d’urgence vers l’aide au développement au lendemain d’un conflit. Le texte adopté par l'OCDE/CAD en avril 2001 en complément des Lignes directrices sur les conflits, la paix et la coopération pour le développement parues en 1997, illustre remarquablement la forme que peut revêtir cette prise en considération.
Read more
4.0
3 total
Loading...

Additional Information

Publisher
OECD Publishing
Read more
Published on
Nov 21, 2001
Read more
Pages
172
Read more
ISBN
9789264294783
Read more
Read more
Best For
Read more
Language
French
Read more
Content Protection
This content is DRM protected.
Read more
Eligible for Family Library

Reading information

Smartphones and Tablets

Install the Google Play Books app for Android and iPad/iPhone. It syncs automatically with your account and allows you to read online or offline wherever you are.

Laptops and Computers

You can read books purchased on Google Play using your computer's web browser.

eReaders and other devices

To read on e-ink devices like the Sony eReader or Barnes & Noble Nook, you'll need to download a file and transfer it to your device. Please follow the detailed Help center instructions to transfer the files to supported eReaders.
En 2002, les exportations de textiles et de vêtements se sont élevées à 350 milliards USD et ont représenté 5.6 % des exportations totales de marchandises. Ces secteurs procurent des emplois à des dizaines de millions de personnes, principalement dans les pays en développement, mais la situation est appelée à changer radicalement lorsque les nouvelles règles commerciales vont entrer en application à la fin de 2004.

L’élimination des restrictions quantitatives à l’importation prévue dans l’Accord sur les textiles et les vêtements adopté sous l’égide de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) va mettre fin à un régime commercial complexe élaboré au cours de plusieurs dizaines d’années et aura de profondes répercussions pour tous ceux qui prennent part de près ou de loin à la chaîne de l’offre. Les pays ne pourront plus protéger leurs propres secteurs en imposant des restrictions quantitatives sur les importations de textiles et de vêtements. Quelles en seront les conséquences pour les producteurs de coton du Burkina-Faso ou de la Turquie, les commerces de prêt-à-porter de la France ou des États-Unis et les fabriques de chemises du Bangladesh, de la République dominicaine ou de la Chine ? Qui va y perdre ? Qui va y gagner ? Où va-t-on voir des emplois disparaître et de nouveaux marchés émerger ? Et comment les pouvoirs publics vont-ils pouvoir aider leurs propres secteurs des textiles et des vêtements à s’adapter à ce nouveau régime commercial ?

Telles sont quelques-unes des questions auxquelles cette publication tente de répondre. Elle passe en revue les évolutions les plus récentes survenues dans l’ensemble de la chaîne de l’offre, des fibres naturelles au commerce de détail. Elle décrit les problèmes qui se posent du point de vue de l’action des pouvoirs publics et de la réglementation dans les domaines des échanges, de l’ajustement de la main-d’œuvre, des technologies et de l’innovation. Enfin, cette publication préconise un cadre d’action qui aide à s’adapter efficacement à ces changements ainsi qu’à exploiter les débouchés commerciaux créés grâce à cette amélioration de l’accès au marché.

« Une des contributions les plus utiles au débat sur les problèmes d’orientation de l’action publique dans les secteurs des textiles et des vêtements. Cet ouvrage se distingue des autres par le fait qu’il reconnaît l’influence que les mesures de politique commerciale continuent d’exercer sur les décisions en matière d’investissement et de production. On appréciera également sa synthèse des principales évolutions et questions commerciales. »

Munir Ahmad, Directeur exécutif, Bureau international des textiles et des vêtements.

« Les responsables des pouvoirs publics de tous les pays impliqués dans le commerce des textiles et des vêtements devraient être attentifs aux conseils judicieux contenus dans cette étude factuelle, minutieuse et approfondie. »

Laura Baughman, Présidente, Trade Partnership Worldwide, LLC.

« Un ouvrage de référence incontournable pour toute personne s'intéressant au devenir des textiles et des vêtements à travers le monde. Cette étude offre une analyse approfondie du processus d'ajustement attendu, tout en soulignant, à juste titre, le rôle de la technologie et de l'innovation ainsi que l'importance croissante du programme de mesures de facilitation pour les entreprises. »

Carlos A. Primo Braga, Conseiller principal, Direction du commerce extérieur, Banque mondiale.

©2018 GoogleSite Terms of ServicePrivacyDevelopersArtistsAbout Google|Location: United StatesLanguage: English (United States)
By purchasing this item, you are transacting with Google Payments and agreeing to the Google Payments Terms of Service and Privacy Notice.