Petite enfance, grands défis Petite enfance, grands défis III Boîte à outils pour une éducation et des structures d'accueil de qualité: Boîte à outils pour une éducation et des structures d'accueil de qualité

OECD Publishing
1
Free sample

L’éducation et l’accueil des jeunes enfants (EAJE) peut apporter un large éventail d’effets bénéfiques – pour les enfants, les parents et la société en général. Cependant, tous ces effets bénéfiques ont pour condition la « qualité ». Un accroissement de l’accès aux services sans qu’on prête attention à la qualité ne produira pas de bons résultats pour les enfants ni les gains de productivité attendus à long terme pour la société.

Cette nouvelle publication porte sur les questions de qualité : elle cherche à définir ce que cette notion recouvre et décrit cinq instruments visant à améliorer la qualité de l’EAJE. De plus, elle fournit aux responsables publics des outils pratiques comme les dossiers scientifiques, les comparaisons internationales, des exemples nationaux, les fiches de réflexion, etc. afin de mettre en œuvre avec succès ces instruments.

Read more

Reviews

3.0
1 total
Loading...

Additional Information

Publisher
OECD Publishing
Read more
Published on
Jun 14, 2012
Read more
Pages
408
Read more
ISBN
9789264167025
Read more
Read more
Best For
Read more
Language
French
Read more
Content Protection
This content is DRM protected.
Read more
Eligible for Family Library

Reading information

Smartphones and Tablets

Install the Google Play Books app for Android and iPad/iPhone. It syncs automatically with your account and allows you to read online or offline wherever you are.

Laptops and Computers

You can read books purchased on Google Play using your computer's web browser.

eReaders and other devices

To read on e-ink devices like the Sony eReader or Barnes & Noble Nook, you'll need to download a file and transfer it to your device. Please follow the detailed Help center instructions to transfer the files to supported eReaders.
OECD
En 2002, les exportations de textiles et de vêtements se sont élevées à 350 milliards USD et ont représenté 5.6 % des exportations totales de marchandises. Ces secteurs procurent des emplois à des dizaines de millions de personnes, principalement dans les pays en développement, mais la situation est appelée à changer radicalement lorsque les nouvelles règles commerciales vont entrer en application à la fin de 2004.

L’élimination des restrictions quantitatives à l’importation prévue dans l’Accord sur les textiles et les vêtements adopté sous l’égide de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) va mettre fin à un régime commercial complexe élaboré au cours de plusieurs dizaines d’années et aura de profondes répercussions pour tous ceux qui prennent part de près ou de loin à la chaîne de l’offre. Les pays ne pourront plus protéger leurs propres secteurs en imposant des restrictions quantitatives sur les importations de textiles et de vêtements. Quelles en seront les conséquences pour les producteurs de coton du Burkina-Faso ou de la Turquie, les commerces de prêt-à-porter de la France ou des États-Unis et les fabriques de chemises du Bangladesh, de la République dominicaine ou de la Chine ? Qui va y perdre ? Qui va y gagner ? Où va-t-on voir des emplois disparaître et de nouveaux marchés émerger ? Et comment les pouvoirs publics vont-ils pouvoir aider leurs propres secteurs des textiles et des vêtements à s’adapter à ce nouveau régime commercial ?

Telles sont quelques-unes des questions auxquelles cette publication tente de répondre. Elle passe en revue les évolutions les plus récentes survenues dans l’ensemble de la chaîne de l’offre, des fibres naturelles au commerce de détail. Elle décrit les problèmes qui se posent du point de vue de l’action des pouvoirs publics et de la réglementation dans les domaines des échanges, de l’ajustement de la main-d’œuvre, des technologies et de l’innovation. Enfin, cette publication préconise un cadre d’action qui aide à s’adapter efficacement à ces changements ainsi qu’à exploiter les débouchés commerciaux créés grâce à cette amélioration de l’accès au marché.

« Une des contributions les plus utiles au débat sur les problèmes d’orientation de l’action publique dans les secteurs des textiles et des vêtements. Cet ouvrage se distingue des autres par le fait qu’il reconnaît l’influence que les mesures de politique commerciale continuent d’exercer sur les décisions en matière d’investissement et de production. On appréciera également sa synthèse des principales évolutions et questions commerciales. »

Munir Ahmad, Directeur exécutif, Bureau international des textiles et des vêtements.

« Les responsables des pouvoirs publics de tous les pays impliqués dans le commerce des textiles et des vêtements devraient être attentifs aux conseils judicieux contenus dans cette étude factuelle, minutieuse et approfondie. »

Laura Baughman, Présidente, Trade Partnership Worldwide, LLC.

« Un ouvrage de référence incontournable pour toute personne s'intéressant au devenir des textiles et des vêtements à travers le monde. Cette étude offre une analyse approfondie du processus d'ajustement attendu, tout en soulignant, à juste titre, le rôle de la technologie et de l'innovation ainsi que l'importance croissante du programme de mesures de facilitation pour les entreprises. »

Carlos A. Primo Braga, Conseiller principal, Direction du commerce extérieur, Banque mondiale.

OECD
Though only three years old, electronic commerce over the Internet has the potential to transform the marketplace. E-commerce will change the way business is conducted. Traditional intermediary functions will be replaced, new products and markets will be developed, and new relationships will be created between business and consumers. It will alter the way work is organised and open new channels of knowledge diffusion and human interactivity in the workplace. Workers will need to be more flexible as their functions and skills are redefined. The changes e-commerce will bring are far-reaching. They require new frameworks for doing business and a re-examination of government policies relating to commerce and skills. What is electronic commerce? What is the current state and likely future direction of e-commerce? What are the drivers and what are the inhibitors? What is its impact on costs, prices, and ultimately on economic efficiency? How is it affecting intermediaries? How do firms compete in the electronic environment? What market structure is likely to emerge? What is the impact on jobs? What types of skills will be needed? What major societal transformations will it entail? The full impact of e-commerce remains to be seen. This book begins to address these questions and provides a ground-breaking assessment of the economic and social impacts of electronic commerce and its effects on jobs by drawing on existing qualitative and quantitative evidence. This early analysis of an extremely dynamic activity identifies a number of areas where research is urgently needed and serves as the basis for an informed policy debate.
OECD
OECD Factbook 2014 is a comprehensive annual statistical publication. More than 100 indicators cover a wide range of topics including new indicators on trade in value added and climate change.

Data are provided for all OECD member countries (including area totals), and for Brazil, China, India, Indonesia, the Russian Federation and South Africa. For each indicator, there is a two-page spread: a text page includes a short introduction followed by a detailed definition of the indicator, comments on comparability of the data, an assessment of long-term trends related to the indicator and a list of references for further information on the indicator; the second page contains a table and a graph providing, at a glance, the key message conveyed by the data. Each indicator includes "StatLinks" which allow readers to download the corresponding data.

OECD Countries covered include Australia, Austria, Belgium, Canada, Chile,Czech Republic, Denmark, Estonia, Finland, France, Germany, Greece, Hungary, Iceland, Ireland, Israel, Italy, Japan, Korea, Luxembourg, Mexico, Netherlands, New Zealand, Poland, Portugal, Slovak Republic, Slovenia, Spain, Sweden, Switzerland, Turkey, the United Kingdom, and the United States. Non-OECD countries covered include Brazil, China, India, Indonesia, Russia, and South Africa.

Topics covered include population and migration; production and productivity; household income, wealth and debt; globalisation, trade and foreign direct investment (FDI); prices, interest rates and exchange rates; energy and transportation; labour, employment and unemployment; science and technology including research and development (R&D) and the Information and Communications Technology (ICT) sector; environment including natural resoures, water,and air and climate; education resources and outcomes; government expenditures, debt, revenues, taxes, agricultural support and foreign aid; and health status, risk and resources.

The OECD Factbook is also available as a free app for your mobile device! Visit your app store.

©2017 GoogleSite Terms of ServicePrivacyDevelopersArtistsAbout Google
By purchasing this item, you are transacting with Google Payments and agreeing to the Google Payments Terms of Service and Privacy Notice.