La Passion du Sâr

Calmann-Lévy

Echappé d'une clinique psychiatrique, Jean-Baptiste Grandier est pour les uns un assassin, pour les autres un mage vénère un « Sâr » soignant les malades et réconfortant les mourants. Sophie Fallère pense, elle, que l'homme est un fou capable de tout pour mener à bien la mission dont il se croit investi. Il a déjà tué et il tuera encore. Parce que son mari, psychiatre, est tombé dans un coma inexplicable lors de cette évasion. Sophie se lance à la poursuite du Sâr.
Les traces du mage la conduisent à Lyon. Elle ne connaît pas la ville. Elle ignore tout de ses vieux quartiers, de ses maisons, de ses traboules où l'histoire, les mystères, les croyances et la foi hantent depuis toujours les pierres et les esprits. Ses recherches lui feront rencontrer un cordonnier, un voyant, des adeptes du spiritisme, un vieux prêtre et bien d'autres personnages parfois inquiétants, souvent dangereux.
Ce suspense initiatique dans la ville de l'ésotérisme conduira Sophie au bord de la folie : chasseur devenu gibier, elle est condamnée à laisser s'accomplir « la Passion du Sâr ».
Pascal Basset-Chercot est l'auteur
d'une série policière mettant en scène l'inspecteur Déveure.
Baby Blues, Le Zoo du pendu, Le Baptême du boiteux
en cours d'adaptation pour la télévision.
Read more

About the author

Tout d'abord journaliste à Paris, Pascal Basset-Chercot s'installe en Touraine en 1993 pour se consacrer à l'écriture. Auteur de plusieurs romans aux éditions Fleuve noir, il écrit Baby Blues (Calmann-Lévy), qui obtient le prix Patricia Highsmith en 1988. Ce livre, premier titre de la série «Le Boiteux», sera adapté à la télévision, tout comme Le Zoo du pendu et Le Baptême du Boiteux,avec Audrey Tautou, François Berléand, Tom Novembre et Vincent Winterhalter dans le rôle du Boiteux.

Read more
Loading...

Additional Information

Publisher
Calmann-Lévy
Read more
Published on
Apr 5, 1995
Read more
Pages
242
Read more
ISBN
9782702147801
Read more
Language
French
Read more
Genres
Fiction / Crime
Fiction / Thrillers / General
Read more
Content Protection
This content is DRM protected.
Read more
Read Aloud
Available on Android devices
Read more

Reading information

Smartphones and Tablets

Install the Google Play Books app for Android and iPad/iPhone. It syncs automatically with your account and allows you to read online or offline wherever you are.

Laptops and Computers

You can read books purchased on Google Play using your computer's web browser.

eReaders and other devices

To read on e-ink devices like the Sony eReader or Barnes & Noble Nook, you'll need to download a file and transfer it to your device. Please follow the detailed Help center instructions to transfer the files to supported eReaders.
"Un puits de lumière l’éclairait à la verticale, rendant encore plus sinistre ses deux montants dressés. Le travers du tranchoir luisait faiblement, retenu en position haute par une corde coulissante sur un système de poulies. Le billot, la panière ouverte, tout était en place, jusqu’aux cinq marches du petit escalier de bois qui permettait de monter à l’échafaud. »

Le lieutenant Déveure, alias « le Boiteux », est cette fois en train de perdre l’humour caustique qui le caractérise. Il aurait dû se méfier. Quand il a décidé d’attendre à sa sortie de prison Maurice Albertin, l’homme qui l’a estropié dix ans auparavant, Granier, son adjoint, s’est inquiété. Provocation ? Règlement de comptes ? Granier se trompait. Le Boiteux n’a pas le goût de la vendetta. Il a seulement de l’intuition.
Une liberté conditionnelle va rarement de pair avec la vie de château, et pourtant c’est bien vers un château, celui de Boivillère, qu’Albertin mène le Boiteux. Et jusque dans une salle où une guillotine en exposition n’attire pas seulement les visiteurs, mais aussi l’horreur. Juge, notables du Rotary, junkie décervelé ou jeune guide archéologique, ils sont nombreux les habitants de Seillans, de sa région et même de l’étranger, à tourner autour de la « veuve ».
Pourquoi ? Internet apportera une réponse au goût plus amer qu’un baiser de Malmédy. Une réponse qui laissera le Boiteux agonisant et fera dire à un personnage horrifié : « Pardon pour tous les hommes. Pardon. »

©2018 GoogleSite Terms of ServicePrivacyDevelopersArtistsAbout Google
By purchasing this item, you are transacting with Google Payments and agreeing to the Google Payments Terms of Service and Privacy Notice.