Prime jeunesse: suite au Roman d'un enfant

Paris, Calmann-Levy

Reviews

Loading...

Additional Information

Publisher
Paris, Calmann-Levy
Read more
Published on
Dec 31, 1919
Read more
Pages
268
Read more
Read more
Best For
Read more
Language
French
Read more
Content Protection
This content is DRM free.
Read more

Reading information

Smartphones and Tablets

Install the Google Play Books app for Android and iPad/iPhone. It syncs automatically with your account and allows you to read online or offline wherever you are.

Laptops and Computers

You can read books purchased on Google Play using your computer's web browser.

eReaders and other devices

To read on e-ink devices like the Sony eReader or Barnes & Noble Nook, you'll need to download a file and transfer it to your device. Please follow the detailed Help center instructions to transfer the files to supported eReaders.
Pierre Loti
Pierre Loti livre ses impressions à la découverte d'un Moyen-Orient fastueux et enchanteur.

En mai 1900, de retour d’Inde, Loti entreprend de traverser la Perse (l’Iran actuel) et de se rendre à Ispahan, voyage qu’il raconte dans ce récit publié en 1904. Il est tout d’abord frappé à son arrivée par la vision des monuments d’émail bleu, aperçus de loin. Mais il rapporte que le silence et l’isolement autour de la ville sont tels que l’on se demande si des routes y mènent : on n’y voit que « de grands cimetières abandonnés où paissent les chèvres, de limpides ruisseaux qui courent partout [...], des ruines d’anciennes enceintes crénelées, et rien de plus. » À l’intérieur de la ville, il note que les édifices qui, au premier aspect, « jouent encore la splendeur », sont en réalité « à moitié dépouillés de leurs patientes mosaïques de faïence et semblent rongés d’une lèpre grise. » Ispahan a pour l’essentiel cessé de vivre depuis l’invasion afghane, estime Loti, qui écrit que « cette place unique au monde, qui a déjà plus de trois cents ans, ne verra certainement pas finir le siècle où nous venons d’entrer... ».

Suivez le guide et embarquez pour un voyage au cœur de la Perse d'antan, de sa culture et de ses coutumes !

EXTRAIT

Qui veut venir avec moi voir à Ispahan la saison des roses, prenne son parti de cheminer lentement à mes côtés, par étapes, ainsi qu’au Moyen Âge. Qui veut venir avec moi voir à Ispahan la saison des roses, consente au danger des chevauchées par les sentiers mauvais où les bêtes tombent, et à la promiscuité des caravansérails où l’on dort entassés dans une niche de terre battue, parmi les mouches et la vermine. Qui veut venir avec moi voir apparaître, dans sa triste oasis, au milieu de ses champs de pavots blancs et de ses jardins de roses roses, la vieille ville de ruines et de mystère, avec tous ses dômes bleus, tous ses minarets bleus d’un inaltérable émail ; qui veut venir avec moi voir Ispahan sous le beau ciel de mai, se prépare à de longues marches, au brûlant soleil, dans le vent âpre et froid des altitudes extrêmes, à travers ces plateaux d’Asie, les plus élevés et les plus vastes du monde, qui furent le berceau des humanités, mais sont devenus aujourd’hui des déserts...

CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE

Ces textes frappent par leur humour occasionnel, la sobriété savante des descriptions et une nostalgie qui traverse certains passages comme un parfum lointain. - Gerald Messadié, L'internaute

À PROPOS DE L’AUTEUR

Pierre Loti, nom de plume de Louis Marie Julien Viaud, est né en 1850 à Rochefort et mort en 1923 à Hendaye. Cet officier de marine français a trouvé dans l'écriture un bon moyen de laisser un témoignage de ses nombreux voyages (notamment à Tahiti, au Sénégal, au Japon, en Turquie, etc.). Ses œuvres, principalement autobiographiques, montrent son attirance pour l'exotisme des pays d'Orient.
Membre de l'Académie française, il est notamment l'auteur du Mariage de Loti, de Madame Chrysanthème ou d'Aziyadé.
©2017 GoogleSite Terms of ServicePrivacyDevelopersArtistsAbout Google
By purchasing this item, you are transacting with Google Payments and agreeing to the Google Payments Terms of Service and Privacy Notice.