Form and Object

Edinburgh University Press
Free sample

What is a thing? What is an object? Tristan Garcia decisively overturns 100 years of Heideggerian orthodoxy about the supposedly derivative nature of objects to put forward a new theory of ontology that gives us deep insights into the world and our place
Read more

About the author


Tristan Garcia is a French novelist and philosopher based at Universite de Picardie Jules Verne. He is the author of philosophical works, including L'Image and Nous, animaux et humains.
Tristan is also the author of fictional works, including Les cordelettes de Browser, En l'absence de classement final and Memoires de la jungle. In 2008, he received the Prix de Flore for La meilleure part des hommes, translated into English as Hate: A Romance.
Mark Allan Ohm is a graduate research assistant in the Department of French Studies and the Department of Philosophy & Religious Studies at Louisiana State University. He is lead editor of the English translation project of the Atelier de metaphysique et d'ontologie contemporaines at the Ecole Normale Superieure in Paris.
Jon Cogburn is Associate Professor in the Department of Philosophy & Religious Studies at Louisiana State University. He is the author of several articles on the philosophy of logic, epistemology, metaphysics, and aesthetics, co-author with Mark Silcox of Philosophy through Video Games, and co-editor with Mark Silcox of Dungeons & Dragons and Philosophy.
Read more

Reviews

Loading...

Additional Information

Publisher
Edinburgh University Press
Read more
Published on
Mar 17, 2014
Read more
Pages
488
Read more
ISBN
9780748681525
Read more
Language
English
Read more
Genres
Philosophy / Metaphysics
Read more
Content Protection
This content is DRM protected.
Read more
Read Aloud
Available on Android devices
Read more
Eligible for Family Library

Reading information

Smartphones and Tablets

Install the Google Play Books app for Android and iPad/iPhone. It syncs automatically with your account and allows you to read online or offline wherever you are.

Laptops and Computers

You can read books purchased on Google Play using your computer's web browser.

eReaders and other devices

To read on e-ink devices like the Sony eReader or Barnes & Noble Nook, you'll need to download a file and transfer it to your device. Please follow the detailed Help center instructions to transfer the files to supported eReaders.
Tristan Garcia
Dans ce livre à la fois original et rigoureux, Tristan Garcia entreprend de rendre lisible la condition brouillée de notre « nous » ou de nos « nous ». Ces affirmations de nous-mêmes paraissent désormais correspondre à différents plans identitaires, sur lesquels nous revendiquons successivement notre appartenance à une ethnie, à une communauté de croyance, à une classe sociale ou professionnelle, à une orientation sexuelle, à une génération, sans savoir comment nous représenter le « nous des nous », dont nous relevons tous en définitive.
En ayant recours à toutes sortes de documents qui nous renseignent sur ce que nous appelons « nous », pamphlets, manifestes, journaux, textes théoriques ou chansons, l’auteur donne à entendre les mille voix qui ont prétendu parler au nom de nous: « nous les jeunes », « nous noirs », « nous blancs », « nous juifs », « nous musulmans », « nous femmes », « nous prolétaires », « nous décolonisés », « nous communistes », « nous homosexuels », « nous animaux et humains »... Tristan Garcia se montre attentif à toutes les traditions, et suspend tout jugement moral sur les contenus politiques, pour s’intéresser à la constitution d’une subjectivité politique: la détermination d’un « nous », d’un « vous », d’un « eux », le tracé de lignes entre amis et ennemis, la formation de solidarités et le creusement de fossés entre les camps.

Désireux de comprendre ces phénomènes plutôt que de s’en réjouir ou de les déplorer, Nous est ainsi un premier essai de vision d’ensemble de la fragmentation et de la recomposition des identités collectives. Il examine les modèles qui se sont succédés, pour mieux tenter de rendre compte de cette déconstruction, avant de proposer de reconstruire une idée et une image de ce que nous appelons « nous », qui que nous soyons.
Le livre donne ainsi très concrètement à voir le « nous » comme une superposition de calques, de plans transparents de notre imaginaire, sur lesquels nous prétendons tous découper l’espace social et nous y situer. Démontrant que ces calques de l’identité collective ont perdu leur fond, en se trouvant désolidarisés d’une nature sous-jacente, ce livre cherche à nos identités d’autres contraintes, qu’il trouve dans une dynamique d’extension et de contraction, et dans l’histoire de la domination et de la contre-domination.
Ce qui en ressort est un modèle inédit, vivant, de ce que nous sommes, de « nous », en tant que forme souple, s’étendant et se repliant sans cesse suivant une logique qu’il révèle peu à peu, au fil d’un récit construit comme une enquête palpitante. C’est aussi une tentative radicale de trouver dans la « guerre de nous contre nous » une forme universelle de subjectivité qui nous tient toujours ensemble, au moment précis où elle paraît nous déchirer.
©2017 GoogleSite Terms of ServicePrivacyDevelopersArtistsAbout Google
By purchasing this item, you are transacting with Google Payments and agreeing to the Google Payments Terms of Service and Privacy Notice.