La Pratique de L'Intercession

La Prière

Book 4
ZTF Books Online
1
Free sample

 Ce livre fait suite à notre livre : L’Art de l’Intercession, qui est déjà en circulation. Notre intention, au départ, était d’écrire un seul livre sur “Le Ministère de l’Intercession”, mais nous nous sommes rendus compte que ce que Dieu avait à nous dire ne pouvait pas suffire dans un livre unique de taille moyenne. Nous avons donc arrêté le livre à un endroit convenable, et avons intitulé la première partie “L’Art de l’Intercession” et cette seconde partie, qui parle surtout des aspects pratiques du Ministère de l’Intercession, nous l’avons intitulée “La Pratique de l’Intercession”.

Je n’ai pas beaucoup à dire au sujet de ce livre que vous avez devant vous. Je supplie seulement que vous le lisiez en entier, chapitre par chapitre. Cependant, je veux partager avec vous ce que le Seigneur a fait pour moi au cours des dix-huit mois pendant lesquels j’ai travaillé sur la rédaction des deux livres sur l’intercession. Au moment où je commençais à écrire  l’Art de L’Intercession ,  je priais en moyenne trois heures par jour, et passais une période de six heures dans une chaîne de prière. Au moment où j’achevais le livre, j’ai été forcé par l’évidence de ce que j’ai vu dans la Bible concernant l’intercession, d’accroître ma prière quotidienne à une moyenne de quatre heures par jour, et de maintenir la séance de six heures dans la chaîne de prière. Au cours des dix mois durant lesquels j’ai travaillé sur le présent volume, mon être tout entier a été excité au-delà de toute mesure à prier et à prier. Pour cette raison, ce livre qui, selon les prévisions, devait s’achever au mois de Septembre de l’année 1988, a traîné jusqu’aujourd’hui où le dernier chapitre a été écrit. Au cours des dix derniers mois, j’ai été forcé par ce que j’ai vu dans la Bible, et par ce que le Seigneur a adressé à mon coeur, à oeuvrer davantage pour accroître le temps que je passais dans la prière. Maintenant je fais une moyenne de quatre heures de prière par jour ; trois séances de six heures dans la chaîne de prière, chaque premier week-end du mois, consacrées à la prière selon les prévisions que j’ai partagées avec vous dans ce livre, et une période de quinze jours, priant dix heures par jour. Voilà comment sera dirigée ma vie de prière pour le reste de ma vie.

La prière est le plus important travail sur terre. Les intercesseurs sont les gens les plus importants sur terre. Aujourd’hui, ayant cette connaissance, si le Seigneur de la moisson me laissait le soin de choisir (Il ne l’a pas fait), j’arrêterais toute autre chose pour me livrer à 18, 20 et 24 heures de prière par jour et ainsi, ferais le plus grand bien au Royaume de Dieu, à l’Eglise, au monde, au continent africain, à cette nation, à cette ville, à l’église à Yaoundé, à ma famille et à moi-même.

Dieu ne m’a Cependant pas laissé le soin de choisir. Il m’a appelé à accomplir d’autres choses, en plus de la prière en général et de l’intercession en particulier. J’accomplirai fidèlement ces choses, mais désormais, je donnerai à la prière la place prioritaire dans ma vie et dans mon ministère. Je vais prier et je ferai tout ce que je peux pour prier. Je ferai tout ce que je peux pour appeler les hommes, les femmes et les enfants à prier. Je vais oeuvrer pour ôter de ma vie toute chose susceptible d’empêcher ou d’affaiblir la prière. Je vais déverser mon tout à Dieu dans la prière.

Dans un sens, le livre est écrit de manière que chaque chapitre peut être lu à part, car il est assez complet. Cependant, nous vous supplions de lire tous les chapitres afin d’avoir l’image globale. Si vous pouvez mettre la main sur nos autres livres : “Le Chemin de la Prière Victorieuse”,   “Le Ministère du Jeûne”, l’Art de l’Intercession” et “Le Chemin du Service Chrétien”, Lisez-les. Nous sommes convaincus que Dieu a un message dans ces livres pour vous encourager, vous bénir et vous défier.

Nous serions heureux de connaître vos réactions au sujet de la question traitée dans ce livre.

Read more
Collapse
5.0
1 total
Loading...

Additional Information

Publisher
ZTF Books Online
Read more
Collapse
Published on
Jul 23, 2016
Read more
Collapse
Pages
486
Read more
Collapse
ISBN
9781310093210
Read more
Collapse
Features
Read more
Collapse
Read more
Collapse
Language
French
Read more
Collapse
Genres
Religion / Christian Life / Prayer
Religion / Christian Life / Spiritual Warfare
Read more
Collapse
Content Protection
This content is DRM protected.
Read more
Collapse
Read Aloud
Available on Android devices
Read more
Collapse
Eligible for Family Library

Reading information

Smartphones and Tablets

Install the Google Play Books app for Android and iPad/iPhone. It syncs automatically with your account and allows you to read online or offline wherever you are.

Laptops and Computers

You can read books purchased on Google Play using your computer's web browser.

eReaders and other devices

To read on e-ink devices like the Sony eReader or Barnes & Noble Nook, you'll need to download a file and transfer it to your device. Please follow the detailed Help center instructions to transfer the files to supported eReaders.
Je suis convaincu que le Seigneur Jésus avait compris la vraie valeur de la prière. Cette valeur était reflétée par la quantité de prières qu’Il élevait au Père. A présent, je suis aussi plus conscient du fait qu’à travers une activité spéciale de l’Ennemi, l’Eglise a été aveuglée pour ne pas percevoir la prière telle que le Père la perçoit et telle que le Fils la perçoit. Cet aveuglement semble être total dans certains domaines et certainement partiel dans d’autres.
En tant que peuple de Dieu dans la ville de Yaoundé, nos yeux commencent à s’ouvrir sur l’importance de la prière. Ceci a pour résultat des croisades de prière individuelles, des croisades de prière de deux, quatre ou six personnes, et des croisades de prière des églises de maisons. Ceci a aussi pour résultat l’établissement dans la ville de sept chaînes de prière dans lesquelles les croyants montent la garde de prière vingt-quatre heures sur vingt-quatre, et sept jours par semaine.
Nous croyons que ce n’est là qu’un début. Nos yeux ne sont que partiellement ouverts parce qu’il n’y a encore qu’un fardeau limité qui conduit au déchirement de coeur devant Dieu, et à l’ébranlement du ciel dans la prière. Nous prions que le Seigneur ouvre nos yeux pour que nous voyions plus clairement l’importance cruciale de la prière. Nous prions aussi qu’Il ouvre nos yeux pour voir combien l’heure est avancée. Nous prions qu’Il nous enseigne et nous rende capables de déverser notre tout dans la prière ; de convertir le temps de sommeil en temps de prière ; de convertir chaque minute disponible en temps de prière.
Nous prions aussi qu’Il nous rende capables de gérer le mieux possible les aspects pratiques de la prière, car une armée bien équipée, mais mal organisée pourrait connaître de sérieuses défaites.
 Chaque pensée, parole ou action du croyant avance soit le royaume de Dieu, soit celui de Satan. Aucune pensée, parole ou action n’est neutre. Seconde après seconde, minute après minute et heure après heure, chaque personne est en train de contribuer par tout ce qu’elle fait, à l’avancement de l’un des deux royaumes.Satan veut faire tout le mal qu’il peut. Il attaquera tout ce qu’il peut attaquer; et lorsqu’il attaque, il détruit tout ce qu’il peut. Le croyant a donc besoin d’être alerte, de défendre son territoire et de combattre en retour contre le diable. Il faut qu’il le fasse, si non, il souffrira terriblement, car le diable est sur l’offensive.
Cependant, le croyant n’a pas besoin de s’inquiéter et de désespérer. Il faut qu’il confronte l’Ennemi. Il faut qu’il confronte l’Ennemi, non à partir d’une position de crainte, mais à partir d’une position de victoire. Nous savons à partir de la Parole que Celui qui est en nous est plus grand que celui qui est dans le monde. Léonard Ravenhill a bien exprimé cela lorsqu’il dit : “Quand Satan chuta, il entraina avec lui un tiers de l’armée céleste. Ainsi, au chrétien s’opposent le monde, la chair et le diable, plus le tiers de ce qui était l’armée céleste. Pour le chrétien sont le Père, le Fils, le Saint-Esprit, et les deux-tiers de l’armée céleste, plus les prières de plusieurs amis et les promesses illimitées de l’inchangeable et indestructible Parole du Dieu vivant. L’équilibre des forces est grandement du côté du saint. Puissions-nous nous élever au dessus de notre christianisme juvénile, de telle sorte qu’étant armés de la panoplie de Dieu et pillant le territoire du diable, sa majesté satanique doive dire : ”Jésus, je connais, et Paul je connais, et les chrétiens aujourd’hui sont en train de m’effrayer en découvrant un secret perdu de l’Église Primitive : La prière, la foi et la hardiesse couverteS par le sang “. Sodom had no Bible, pp.119-120, Bethany Fellowwship, Minneapolis).
Bien que l’équilibre des forces soit du côté du saint, le saint passif découvrira bientôt que Dieu exaucera ses prières, mais ne priera pas à sa place. Il faut que tous les saints se lèvent et livrent la guerre contre l’Ennemi, et combattent jusqu’à l’intérieur du royaume des ténèbres. Ils ne doivent pas seulement livrer une guerre défensive. Ils doivent attaquer l’Ennemi, si possible porter le combat jusqu’en enfer.
J’ai été très sévèrement attaqué par Satan pendant que j’écrivais ce livre. C’était comme si tout l’enfer s’élevait contre moi pour que je n’écrive pas le livre. J’ai été près de la mort pendant que je m’efforçais d’achever ce livre. Ma femme et mes enfants ont été attaqués tout au long. Ce n’est que par la grâce de Dieu et l’application des choses écrites dans ce livre que nous sommes parvenus à ce niveau de la rédaction. Pendant que tu lis, mets-toi à l’abri sous le sang de l’Agneau.
Il y a des domaines de combat spirituel qui, délibérément, n’ont pas été touchés. La raison en est que soit ils ont été traités dans nos livres La Délivrance de l’emprise des Démons et Le chemin du combat spirituel, soit ils seront traités dans la série Le Renversement des Principautés et Puissances.
Nous publions ce livre en priant que Dieu le Père, le Fils et le Saint-Esprit, soit content de l’utiliser pour bénir certains de Ses enfants. A Lui soient tout l’honneur et la gloire. Amen.
 Pour plusieurs croyants, la prière c’est venir au Seigneur et jeter sur Lui autant que possible de requêtes en un temps record et ensuite, s’en aller rapidement. La prochaine fois, on pourrait répéter le même processus avec d’autres requêtes en plus tout en oubliant certaines des requêtes précédentes. Combien c’est malheureux !

Dieu a établi la prière premièrement pour satisfaire Ses besoins. Dans la prière que le Seigneur Jésus enseigna à Ses disciples, la priorité de la prière fut accordée à Son Nom, à Son royaume et à Sa volonté. « Notre Père qui est au cieux ! Que Ton nom soit sanctifié ; que Ton Règne vienne ; que Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel ; donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien ; pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés ; ne nous induis pas en tentation, mais délivre-nous du malin. Car c’est à toi qu’appartiennent, dans tous les siècles le règne, la puissance et la gloire. » (Matthieu 6 : 9-13). Si la priorité dans la prière  c’est Son Nom ; Son Royaume et Sa Volonté, il est donc évident que quiconque voudrait prier  à la satisfaction de Dieu, doit venir devant Dieu afin que Dieu lui donne des révélations concernant les besoins de Son Nom, de Son Royaume et de Sa Volonté. Jusqu’à ce que ces besoins soient révélés à l’homme par Dieu, l’homme ne peut pas prier correctement. Après que l’homme en a reçu la révélation, il peut commencer  à prier sur ce sur quoi Dieu veut qu’il prie. Ceci fait de l’attente dans la prière une nécessité absolue, car à défaut de s’attendre au Seigneur dans la prière, il n’y a aucune autre voie par laquelle on puisse connaître ces choses.

La deuxième chose c’est que nous ne connaissons pas nos besoins réels. Nous pourrions penser que nous savons ce dont nous avons besoin mais une investigation plus profonde révèlera notre ignorance. Dieu seul connaît quels sont nos véritables besoins. Concernant le choix d’une épouse ou d’une carrière, nous  devons confronter le fait que nous pourrions savoir ce dont nous avons besoin maintenant. Cependant, nous ne savons pas ce dont nous aurons besoin dans cinq, dix, vingt ans ou cinquante ans. Dieu sait ce dont nous aurons besoin pendant toutes les années de notre vie. Si nous nous attendons à Lui pour qu’Il nous révèle ce dont nous aurons toujours besoin afin que nous puissions demander ce qui va satisfaire nos besoins à court terme  et à long terme, alors nous en serons les plus heureux. Cette deuxième raison rend encore l’attente au Seigneur dans la prière une nécessité absolue.

La troisième chose que nous voulons dire est qu’à moins que les gens ne passent du temps ensemble, ils ne pourront pas beaucoup se connaître l’un l’autre. Ceux qui veulent connaître le Seigneur doivent s’attendre à Lui dans la  prière afin qu’Il se révèle à eux d’une façon sans cesse croissante. Plus de  temps une personne passe à s’attendre au Seigneur, plus le Seigneur se révèlera  à cette personne et plus de révélations une personne a du Seigneur sur Son caractère, Sa volonté, Ses plans, Ses desseins, etc., plus cette personne connaîtra le Seigneur. Cette troisième raison rend davantage l’attente au Seigneur dans la prière une nécessité absolue, car à défaut d’une telle attente, le croyant n’aura qu’une connaissance superficielle du Seigneur.


Nous publions ce livre avec cette prière que le grand nombre de croyants  qui sont  en train d’être réveillés à une vie de prière et qui prient effectivement, apprendront à s’attendre au Seigneur dans la prière et ainsi prieront plus correctement. Nous publions ce livre avec cette prière qu’étant donné qu’il s’agit de s’attendre au Seigneur dans la prière, les saints n’attendront pas juste dans la prière, mais qu’ils s’attendront au Seigneur dans la prière. C’est-à-dire qu’ils attendront et attendront et continueront à attendre jusqu’à ce que le  Seigneur leur parle ou les exauce.

Je suis convaincu que le Seigneur Jésus avait compris la vraie valeur de la prière. Cette valeur était reflétée par la quantité de prières qu’Il élevait au Père. A présent, je suis aussi plus conscient du fait qu’à travers une activité spéciale de l’Ennemi, l’Eglise a été aveuglée pour ne pas percevoir la prière telle que le Père la perçoit et telle que le Fils la perçoit. Cet aveuglement semble être total dans certains domaines et certainement partiel dans d’autres.
En tant que peuple de Dieu dans la ville de Yaoundé, nos yeux commencent à s’ouvrir sur l’importance de la prière. Ceci a pour résultat des croisades de prière individuelles, des croisades de prière de deux, quatre ou six personnes, et des croisades de prière des églises de maisons. Ceci a aussi pour résultat l’établissement dans la ville de sept chaînes de prière dans lesquelles les croyants montent la garde de prière vingt-quatre heures sur vingt-quatre, et sept jours par semaine.
Nous croyons que ce n’est là qu’un début. Nos yeux ne sont que partiellement ouverts parce qu’il n’y a encore qu’un fardeau limité qui conduit au déchirement de coeur devant Dieu, et à l’ébranlement du ciel dans la prière. Nous prions que le Seigneur ouvre nos yeux pour que nous voyions plus clairement l’importance cruciale de la prière. Nous prions aussi qu’Il ouvre nos yeux pour voir combien l’heure est avancée. Nous prions qu’Il nous enseigne et nous rende capables de déverser notre tout dans la prière ; de convertir le temps de sommeil en temps de prière ; de convertir chaque minute disponible en temps de prière.
Nous prions aussi qu’Il nous rende capables de gérer le mieux possible les aspects pratiques de la prière, car une armée bien équipée, mais mal organisée pourrait connaître de sérieuses défaites.
Ce livre est né de la prière. Le Seigneur appela un jour certains d’entre nous à nous mettre à l’écart pour prier. Chaque nuit, nous luttâmes dans la prière entre 21h et 3h du matin. Cela dura plusieurs semaines. Nous fûmes bénis, stimulés et purifiés. Nous avons découvert le Seigneur d’une manière renouvelée, et nous avons compris le but de notre existence, dans une lumière totalement nouvelle.

Ce livre est aussi né d’une expérience, une expérience d’obéissance. Quelques-uns parmi nous ont été conduits à obéir à un ordre du Seigneur, pourtant clairement écrit dans la Bible, et auquel nous n’avions pas encore obéi. Cette obéissance nous a presque coûté la vie. Dieu a honoré cette obéissance et a permis qu’elle conduise à l’éclosion des ministères qui sont maintenant associés au Centre de Littérature Chrétienne à Yaoundé. Elle a aussi conduit à la naissance d’un certain nombre d’assemblées qui, par la grâce de Dieu, sont devenues des communautés de prière.

Les vérités présentées dans ce livre sont illustrées par ce que cette assemblée locale a appris en s’efforçant de suivre pas à pas le Seigneur qui Lui-même prie, et qui est le Maître dans l’École de la Prière. Nous nous sommes engagés à prier, à jeûner et à évangéliser. Nous continuons à apprendre et à grandir. Priez pour nous. Priez avec nous.

Nous avons découvert que tout est possible a un saint qui prie et a un corps de croyants qui prient. Par la grâce de Dieu, nous sommes déterminés à effacer le mot “impossible” de l’expérience de la vie des membres de notre assemblée.

Le désir de notre cœur est que tous ceux qui connaissent le Seigneur Jésus deviennent véritablement un peuple qui prie. Nous publions donc ce livre, en priant qu’il aide les chrétiens et les assemblées locales à progresser avec le Seigneur à “l’École de la Prière.”

Au Seigneur Jésus, la Tête de l’Église, qui prie, supplie et intercède, soient l’honneur, la gloire et la majesté pour l’éternité ! 

©2019 GoogleSite Terms of ServicePrivacyDevelopersArtistsAbout Google|Location: United StatesLanguage: English (United States)
By purchasing this item, you are transacting with Google Payments and agreeing to the Google Payments Terms of Service and Privacy Notice.