L'entente Chamberlain-Hitler

Editions L'Harmattan
Free sample

Il est facile de rejeter sur Hitler la responsabilité de la Seconde Guerre mondiale. Mais comment expliquer l'inertie de la France et de la Belgique après la réoccupation de la rive gauche du Rhin, l'impuissance de la SDN et le capotage des négociations en vue d'une alliance entre l'Ouest et la Russie soviétique ? Cet ouvrage revient sur les erreurs funestes des dirigeants dont Chamberlain fut le chef de file et qui, s'avançant derrière le masque de l'apaisement, ouvrirent la voie au conflit.
Read more
Collapse
Loading...

Additional Information

Publisher
Editions L'Harmattan
Read more
Collapse
Published on
Dec 1, 2011
Read more
Collapse
Pages
620
Read more
Collapse
ISBN
9782296474581
Read more
Collapse
Read more
Collapse
Best For
Read more
Collapse
Language
French
Read more
Collapse
Genres
History / General
History / Military / World War II
Read more
Collapse
Content Protection
This content is DRM protected.
Read more
Collapse
Eligible for Family Library

Reading information

Smartphones and Tablets

Install the Google Play Books app for Android and iPad/iPhone. It syncs automatically with your account and allows you to read online or offline wherever you are.

Laptops and Computers

You can read books purchased on Google Play using your computer's web browser.

eReaders and other devices

To read on e-ink devices like the Sony eReader or Barnes & Noble Nook, you'll need to download a file and transfer it to your device. Please follow the detailed Help center instructions to transfer the files to supported eReaders.
Allemagne, années 1930 : les nazis préparent leur accession au pouvoir. Dans la perspective des futures lois raciales de Nuremberg, ils s’intéressent tout particulièrement aux politiques ségrégationnistes mises en place aux États-Unis.
Ironie de l’histoire, les nazis estimeront que la politique américaine va trop loin, notamment avec la loi « une seule goutte suffit » (ou « One-Drop Rule ») qui leur permet de classer les Africains-américains en citoyens de seconde classe. Les lois raciales nazies ont-elles été inspirées par ce « modèle américain » ?
L’auteur, James Whitman, répond par l’affirmative, ayant mené une enquête détaillée sur l’impact américain lors de la mise en place des principales lois de Nuremberg, pièces maîtresses de la ségrégation antijuive du régime nazi. S’opposant à l’idée généralement défendue par les historiens que la politique de répression américaine n’aurait aucun lien significatif avec les lois raciales allemandes, l’auteur démontre dans cet essai que les nazis ont, au contraire, montré un grand intérêt, réel et soutenu, que ce modèle leur a servi de base dans l’élaboration de leur propre système de ségrégation.
Cet essai nous fait comprendre, au-delà de l’histoire du Troisième Reich, l’influence de l’Amérique sur les pratiques racistes dans le monde.


« Le livre de James Whitman est une belle leçon d’histoire », Johann Chapoutot, Professeur d’histoire contemporaine à la Sorbonne

« Dans sa nouvelle histoire saisissante, Whitman retrace l’influence substantielle des lois raciales américaines sur le Troisième Reich », Jeff Guo, Washington Post
Des anecdotes inédites et insolites de la Seconde Guerre mondiale.

Nous retrouvons à nouveau ici des aspects étonnant d’un conflit, qui à chaque fois, sous sa plume prend un aspect nouveau :
• La mort du maréchal Toukhatchevski et les purges dans l’armée Rouge
• L’Orchestre noir, le réseau allemand qui espionnait Hitler
• Le duel dans le désert espionnage et opération spéciale au Moyen-Orient
• Les commandos : La naissance des forces spéciales
• Les Sacrifiés de Dieppe : 2000 hommes meurent pour rien !
• Cryptonyme Cycero, une des plus mystérieuses affaires d’espionnage de la Seconde Guerre
• Le secret d’Overlord, les opérations secrètes derrière le débarquement du 6 juin 44
• L’enfer et le ciel, les superforteresses entrent en jeux
• L’affaire Joukov, le plus grand général soviétique entre Hitler et Staline.

Les faces cachées ou mal connues de la Seconde Guerre mondiale.

EXTRAIT :

Le jour pointait. Le commandant du front Ouest, Mikhail Toukhatchevski, sortit de la chambre de la maisonnette en bois ou était installé depuis deux jours son poste de commandement. Il n’avait pas dormi de la nuit. Évidemment, la journée qui commençait ne pouvait pas être décisive. La bataille serait sans doute longue, mais la fatigue et l’excitation ressentie à l’approche de l’offensive avaient chasse le sommeil. Il traversa un vestibule étroit ou un soldat était pelotonné sur une commode. Il le poussa du coude :
– Ne dors pas, ou ils t’égorgeront comme un goret.
L’homme sauta en bas de la commode et se mit aussitôt à fourrer sa vareuse sous la ceinture de son pantalon, cherchant à tâtons fébrilement de sa main libre son fusil tombe par terre.
– Oui, camarade commandant en chef. Fatigue.... j’ai seulement appuyé ma tète un moment contre le mur... murmura-t-il.
– Fais chauffer le samovar. Il est tout froid.
©2019 GoogleSite Terms of ServicePrivacyDevelopersArtistsAbout Google|Location: United StatesLanguage: English (United States)
By purchasing this item, you are transacting with Google Payments and agreeing to the Google Payments Terms of Service and Privacy Notice.