Journal d'une adolescente dans la guerre 1914-1918

Hachette Littératures
Extrait gratuit

Marcelle Lerouge a treize ans lorsque la guerre éclate. Elle commence alors à tenir un journal, qui est découvert par sa famille bien après sa mort, survenue en 1974. Ce journal constitue un témoignage exceptionnel sur les représentations du conflit à l'arrière, sous l'influence de la presse d'information, de la rumeur publique et de la propagande officielle.
Dans cette « guerre de la civilisation contre la barbarie », non seulement la France ne peut pas perdre mais la victoire doit être totale et tout doit être mis en oeuvre pour lutter contre un ennemi dématérialisé et déshumanisé.
Commencé le 1er août 1914, au premier jour de la guerre, le journal s'achève le 11 novembre 1918 avec le sentiment qu'une période exceptionnelle est close.

"Le témoignage de Marcelle Lerouge exprime très clairement, avec la naïveté d'une adolescente, ce qu'une grande partie des Français ont ressenti, vécu et pensé de la guerre. Il porte l'espoir d'un monde plus beau paradoxalement bâti dans la haine et le sang."

Jean-Yves Le Naour
Lire la suite
Réduire

À propos de l'auteur

Marcelle Lerouge, d'origine lorraine, était une enfant de la région parisienne âgée de treize ans en 1914.

Lire la suite
Réduire

Informations supplémentaires

Éditeur
Hachette Littératures
Lire la suite
Réduire
Date de publication
8 sept. 2004
Lire la suite
Réduire
Pages
496
Lire la suite
Réduire
ISBN
9782013957830
Lire la suite
Réduire
Lire la suite
Réduire
Lire la suite
Réduire
Langue
français
Lire la suite
Réduire
Genre
Histoire / Militaire / Première Guerre mondiale
Histoire / Moderne / 20e siècle
Lire la suite
Réduire
Protection du contenu
Ce contenu est protégé par DRM.
Lire la suite
Réduire
Lecture à voix haute
Disponible sur les appareils Android
Lire la suite
Réduire
Revendeur
Google Commerce Ltd
Lire la suite
Réduire
Partageable via la bibliothèque famille

Informations sur la lecture

Smartphones et tablettes

Installez l'application Google Play Livres pour Android et iPad ou iPhone. Elle se synchronise automatiquement avec votre compte et vous permet de lire des livres en ligne ou hors connexion, où que vous soyez.

Ordinateurs portables et de bureau

Vous pouvez utiliser le navigateur Web de votre ordinateur pour lire des livres achetés sur Google Play.

Liseuses et autres appareils

Pour pouvoir lire des ouvrages sur des appareils utilisant la technologie e-Ink, tels que le Sony eReader ou le Nook de Barnes & Noble, vous devez télécharger un fichier et le transférer sur l'appareil en question. Veuillez suivre les instructions détaillées du Centre d'aide pour transférer les fichiers sur les lecteurs d'e-books compatibles.
Août 1914. Louis Maufrais, étudiant en médecine, pense présenter l'internat quand la guerre éclate. Le jeune homme rejoint le front, découvre les tranchées. Il va y rester quatre ans. Quatre ans pendant lesquels il côtoie la mort les pieds dans la boue et les mains dans le sang, jour et nuit enterré au fond de postes de secours secoués par le souffle des obus. Quand il a un moment de repos, il prend des notes, photographie, pour raconter la souffrance, celle de ses camarades, la sienne, mais aussi l'amitié, le burlesque, l'absurde...

"Voici un texte hallucinant. Oeuvre d'un médecin, qui a fait toute la Grande Guerre dans les tranchées, il est à ce jour inédit, publié pour la première fois en ce 90e anniversaire de l'Armistice.
"Maufrais a été partout : d'abord en Argonne et en Champagne en 1915, à Verdun et sur la Somme en 1916, à nouveau à Verdun en 1917, enfin chirurgien dans une ambulance d'avril 1918 à janvier 1919. Non seulement il a été sur tous les fronts de la guerre, en France, mais au feu quatre années sur quatre. En cela, son témoignage est unique. Il l'est aussi en ce que son activité de médecin auxiliaire l'amenait à prendre des notes pour le suivi de ses blessés.
"Ce sont ses carnets et ses photographies, sauvegardés, qui lui ont permis, soixante ans plus tard, de dicter des fragments d'une précision inégalée : des informations et souvenirs intacts, comme congelés."
Marc Ferro

De l'Argonne au Chemin des Dames en passant par Verdun et la Somme, la Grande Guerre racontée au jour le jour, illustrée - fait rarissime - de photos prises par l'auteur du texte.

1er août 1914 : la France décrète la mobilisation générale. Le 2 août, Genevoix, brillant normalien qui n’a pas 24 ans, rejoint le 106e régiment d’infanterie comme sous-lieutenant... Neuf mois plus tard, il est grièvement blessé et est réformé. Fin de la guerre pour le jeune Genevoix. Entre ce mois d’août 1914 et les trois balles qui l’atteignent, le 25 avril 1915 dans la Tranchée de Calonne, le jeune homme aura participé à la bataille de la Marne, marché sur Verdun et, surtout, pendant quatre longs mois, défendu les Éparges. Sur cette colline meurtrière, les combats se font au corps-à-corps, à la grenade, et sous le feu des obus. Entre l’été et le printemps revenu, il vit le quotidien du fantassin, la boue, le sang, la mort, alors que le commandement croit encore à une guerre courte. 1916 : Genevoix publie Sous Verdun, écrit en quelques semaines et largement censuré. Suivront Nuits de guerre (1917), Au Seuil des Guitounes (1918), La Boue (1921) et Les Éparges (1923), réunis sous le titre de Ceux de 14 en 1949. Il s’agit de l’édition définitive retravaillée par l’auteur. Cette nouvelle édition, préfacée par Michel Bernard et suivie d’un dossier réalisé par Florent Deludet, comprend des photographies du texte censuré, des carnets de Genevoix, de sa correspondance et de ses « camarades du 106 », véritables héros de ce récit. Ceux de 14 n’est pas seulement le plus grand classique sur 14-18, c’est l’ouvrage d’un immense écrivain.
©2020 GoogleConditions d'utilisationConfidentialitéDéveloppeursArtistesÀ propos de Google|Langue : FrançaisTous les prix incluent : TVA.
En achetant cet article, vous effectuez une transaction avec Google Payments, et vous acceptez les Conditions d'utilisation et l'Avis de confidentialité correspondants.