Après la pluie le beau temps

Free sample

Sophie Rostopchine (Sofia Fiodorovna Rostoptchina) est, comme son nom l'indique, issue de l'aristocratie russe. Elle est n�e le 1er ao�t 1799 � Saint-P�tersbourg et a pass� son enfance dans le domaine familial Voronovo, pr�s de Moscou (45 000 hectares, 4 000 serfs)En 1812, Napol�on vient apporter au peuple russe les bienfaits de la r�volution fran�aise � la t�te de sa Grande Arm�e. Le g�n�ral Fiodor Vassilievitch Rostopchine, p�re de Sophie, est alors gouverneur de Moscou. Il fait incendier Moscou, ce qui provoquera la retraite de Napol�on et la disgr�ce de Fiodor. R�duit � l'exil, Fiodor finit par s'installer � Paris o� il fait venir sa famille. C'est l� que Sophie �pouse le 14 juillet 1819 le comte Eug�ne de S�gur, petit-fils du mar�chal de S�gur.Ce mariage commen�a comme un mariage d'amour mais finit par s'av�rer d�sastreux. Sophie se consolera en s'occupant de ses huit enfants puis de ses nombreux petits enfants. Plus tard, elle coucha par �crit les nombreuses histoires qu'elle avait invent�es pour ses petits enfants.L'oeuvre de la comtesse de S�gur � berc� notre enfance. Qui de nous n'a pas plaint la pauvre Sophie et eu envie de lui dire qu'elle serait moins malheureuse si elle �tait plus sage. Ces romans font �cho � l'enfance dor�e de l'aristocratie dans un monde o� d�j� le temps de l'aristocratie prend fin. Mais cette enfance dor�e se combine aussi � l'enfance malheureuse, mal aim�e et maltrait�e. Heureusement, le temps, la chance et l'amour sont l� pour panser les plaies et apporter le bonheur � ceux qui ont su le m�riter. Ces romans, c'est aussi la peinture d'une �poque encore proche de la n�tre et d�j� disparue, une �poque o� la r�volution industrielle vient de commencer et o� la technologie moderne n'a pas encore boulevers� la soci�t� en profondeur.Didier HALL�P�E, grand lecteur aux mille passions a s�lectionn� cette oeuvre pour vous.
Read more

Reviews

Loading...

Additional Information

Publisher
les écrivains de Fondcombe
Read more
Published on
Mar 20, 2015
Read more
Pages
198
Read more
ISBN
9781508971085
Read more
Read more
Best For
Read more
Language
French
Read more
Genres
Fiction / Classics
Read more
Content Protection
This content is DRM protected.
Read more

Reading information

Smartphones and Tablets

Install the Google Play Books app for Android and iPad/iPhone. It syncs automatically with your account and allows you to read online or offline wherever you are.

Laptops and Computers

You can read books purchased on Google Play using your computer's web browser.

eReaders and other devices

To read on e-ink devices like the Sony eReader or Barnes & Noble Nook, you'll need to download a file and transfer it to your device. Please follow the detailed Help center instructions to transfer the files to supported eReaders.
Sophie Rostopchine, comtesse de Ségur, présenté par Didier Hallépée
Sophie Rostopchine (Sofia Fiodorovna Rostoptchina) est, comme son nom l'indique, issue de l'aristocratie russe. Elle est née le 1er août 1799 à Saint-Pétersbourg et a passé son enfance dans le domaine familial Voronovo, près de Moscou (45 000 hectares, 4 000 serfs)En 1812, Napoléon vient apporter au peuple russe les bienfaits de la révolution française à la tête de sa Grande Armée. Le général Fiodor Vassilievitch Rostopchine, père de Sophie, est alors gouverneur de Moscou. Il fait incendier Moscou, ce qui provoquera la retraite de Napoléon et la disgrâce de Fiodor. Réduit à l'exil, Fiodor finit par s'installer à Paris où il fait venir sa famille. C'est là que Sophie épouse le 14 juillet 1819 le comte Eugène de Ségur, petit-fils du maréchal de Ségur.Ce mariage commença comme un mariage d'amour mais finit par s'avérer désastreux. Sophie se consolera en s'occupant de ses huit enfants puis de ses nombreux petits enfants. Plus tard, elle coucha par écrit les nombreuses histoires qu'elle avait inventées pour ses petits enfants.L'oeuvre de la comtesse de Ségur à bercé notre enfance. Qui de nous n'a pas plaint la pauvre Sophie et eu envie de lui dire qu'elle serait moins malheureuse si elle était plus sage. Ces romans font écho à l'enfance dorée de l'aristocratie dans un monde où déjà le temps de l'aristocratie prend fin. Mais cette enfance dorée se combine aussi à l'enfance malheureuse, mal aimée et maltraitée. Heureusement, le temps, la chance et l'amour sont là pour panser les plaies et apporter le bonheur à ceux qui ont su le mériter. Ces romans, c'est aussi la peinture d'une époque encore proche de la nôtre et déjà disparue, une époque où la révolution industrielle vient de commencer et où la technologie moderne n'a pas encore bouleversé la société en profondeur.Didier HALLÉPÉE, grand lecteur aux mille passions a sélectionné cette oeuvre pour vous.
Sophie Rostopchine, comtesse de Ségur, présenté par Didier Hallépée
Sophie Rostopchine (Sofia Fiodorovna Rostoptchina) est, comme son nom l'indique, issue de l'aristocratie russe. Elle est née le 1er août 1799 à Saint-Pétersbourg et a passé son enfance dans le domaine familial Voronovo, près de Moscou (45 000 hectares, 4 000 serfs)En 1812, Napoléon vient apporter au peuple russe les bienfaits de la révolution française à la tête de sa Grande Armée. Le général Fiodor Vassilievitch Rostopchine, père de Sophie, est alors gouverneur de Moscou. Il fait incendier Moscou, ce qui provoquera la retraite de Napoléon et la disgrâce de Fiodor. Réduit à l'exil, Fiodor finit par s'installer à Paris où il fait venir sa famille. C'est là que Sophie épouse le 14 juillet 1819 le comte Eugène de Ségur, petit-fils du maréchal de Ségur.Ce mariage commença comme un mariage d'amour mais finit par s'avérer désastreux. Sophie se consolera en s'occupant de ses huit enfants puis de ses nombreux petits enfants. Plus tard, elle coucha par écrit les nombreuses histoires qu'elle avait inventées pour ses petits enfants.L'oeuvre de la comtesse de Ségur à bercé notre enfance. Qui de nous n'a pas plaint la pauvre Sophie et eu envie de lui dire qu'elle serait moins malheureuse si elle était plus sage. Ces romans font écho à l'enfance dorée de l'aristocratie dans un monde où déjà le temps de l'aristocratie prend fin. Mais cette enfance dorée se combine aussi à l'enfance malheureuse, mal aimée et maltraitée. Heureusement, le temps, la chance et l'amour sont là pour panser les plaies et apporter le bonheur à ceux qui ont su le mériter. Ces romans, c'est aussi la peinture d'une époque encore proche de la nôtre et déjà disparue, une époque où la révolution industrielle vient de commencer et où la technologie moderne n'a pas encore bouleversé la société en profondeur.Didier HALLÉPÉE, grand lecteur aux mille passions a sélectionné cette oeuvre pour vous.
Sophie Rostopchine, comtesse de Ségur, présenté par Didier Hallépée
Sophie Rostopchine (Sofia Fiodorovna Rostoptchina) est, comme son nom l'indique, issue de l'aristocratie russe. Elle est n�e le 1er ao�t 1799 � Saint-P�tersbourg et a pass� son enfance dans le domaine familial Voronovo, pr�s de Moscou (45 000 hectares, 4 000 serfs)En 1812, Napol�on vient apporter au peuple russe les bienfaits de la r�volution fran�aise � la t�te de sa Grande Arm�e. Le g�n�ral Fiodor Vassilievitch Rostopchine, p�re de Sophie, est alors gouverneur de Moscou. Il fait incendier Moscou, ce qui provoquera la retraite de Napol�on et la disgr�ce de Fiodor. R�duit � l'exil, Fiodor finit par s'installer � Paris o� il fait venir sa famille. C'est l� que Sophie �pouse le 14 juillet 1819 le comte Eug�ne de S�gur, petit-fils du mar�chal de S�gur.Ce mariage commen�a comme un mariage d'amour mais finit par s'av�rer d�sastreux. Sophie se consolera en s'occupant de ses huit enfants puis de ses nombreux petits enfants. Plus tard, elle coucha par �crit les nombreuses histoires qu'elle avait invent�es pour ses petits enfants.L'oeuvre de la comtesse de S�gur � berc� notre enfance. Qui de nous n'a pas plaint la pauvre Sophie et eu envie de lui dire qu'elle serait moins malheureuse si elle �tait plus sage. Ces romans font �cho � l'enfance dor�e de l'aristocratie dans un monde o� d�j� le temps de l'aristocratie prend fin. Mais cette enfance dor�e se combine aussi � l'enfance malheureuse, mal aim�e et maltrait�e. Heureusement, le temps, la chance et l'amour sont l� pour panser les plaies et apporter le bonheur � ceux qui ont su le m�riter. Ces romans, c'est aussi la peinture d'une �poque encore proche de la n�tre et d�j� disparue, une �poque o� la r�volution industrielle vient de commencer et o� la technologie moderne n'a pas encore boulevers� la soci�t� en profondeur.Didier HALL�P�E, grand lecteur aux mille passions a s�lectionn� cette oeuvre pour vous.
Sophie Rostopchine, comtesse de Ségur, présenté par Didier Hallépée
Quel amour d'enfant!Le mauvais g�nie.Diloy le chemineau.Apr�s la pluie, le beau temps.Sophie Rostopchine (Sofia Fiodorovna Rostoptchina) est, comme son nom l'indique, issue de l'aristocratie russe. Elle est n�e le 1er ao�t 1799 � Saint-P�tersbourg et a pass� son enfance dans le domaine familial Voronovo, pr�s de Moscou (45 000 hectares, 4 000 serfs)En 1812, Napol�on vient apporter au peuple russe les bienfaits de la r�volution fran�aise � la t�te de sa Grande Arm�e. Le g�n�ral Fiodor Vassilievitch Rostopchine, p�re de Sophie, est alors gouverneur de Moscou. Il fait incendier Moscou, ce qui provoquera la retraite de Napol�on et la disgr�ce de Fiodor. R�duit � l'exil, Fiodor finit par s'installer � Paris o� il fait venir sa famille. C'est l� que Sophie �pouse le 14 juillet 1819 le comte Eug�ne de S�gur, petit-fils du mar�chal de S�gur.Ce mariage commen�a comme un mariage d'amour mais finit par s'av�rer d�sastreux. Sophie se consolera en s'occupant de ses huit enfants puis de ses nombreux petits enfants. Plus tard, elle coucha par �crit les nombreuses histoires qu'elle avait invent�es pour ses petits enfants.L'oeuvre de la comtesse de S�gur � berc� notre enfance. Qui de nous n'a pas plaint la pauvre Sophie et eu envie de lui dire qu'elle serait moins malheureuse si elle �tait plus sage. Ces romans font �cho � l'enfance dor�e de l'aristocratie dans un monde o� d�j� le temps de l'aristocratie prend fin. Mais cette enfance dor�e se combine aussi � l'enfance malheureuse, mal aim�e et maltrait�e. Heureusement, le temps, la chance et l'amour sont l� pour panser les plaies et apporter le bonheur � ceux qui ont su le m�riter. Ces romans, c'est aussi la peinture d'une �poque encore proche de la n�tre et d�j� disparue, une �poque o� la r�volution industrielle vient de commencer et o� la technologie moderne n'a pas encore boulevers� la soci�t� en profondeur.Didier HALL�P�E, grand lecteur aux mille passions a s�lectionn� cette oeuvre pour vous.
Sophie Rostopchine, comtesse de Ségur, présenté par Didier Hallépée
Les deux nigauds.L'auberge de l'Ange-Gardien.Le général Dourakine.François le bossu.Sophie Rostopchine (Sofia Fiodorovna Rostoptchina) est, comme son nom l'indique, issue de l'aristocratie russe. Elle est née le 1er août 1799 à Saint-Pétersbourg et a passé son enfance dans le domaine familial Voronovo, près de Moscou (45 000 hectares, 4 000 serfs)En 1812, Napoléon vient apporter au peuple russe les bienfaits de la révolution française à la tête de sa Grande Armée. Le général Fiodor Vassilievitch Rostopchine, père de Sophie, est alors gouverneur de Moscou. Il fait incendier Moscou, ce qui provoquera la retraite de Napoléon et la disgrâce de Fiodor. Réduit à l'exil, Fiodor finit par s'installer à Paris où il fait venir sa famille. C'est là que Sophie épouse le 14 juillet 1819 le comte Eugène de Ségur, petit-fils du maréchal de Ségur.Ce mariage commença comme un mariage d'amour mais finit par s'avérer désastreux. Sophie se consolera en s'occupant de ses huit enfants puis de ses nombreux petits enfants. Plus tard, elle coucha par écrit les nombreuses histoires qu'elle avait inventées pour ses petits enfants.L'oeuvre de la comtesse de Ségur à bercé notre enfance. Qui de nous n'a pas plaint la pauvre Sophie et eu envie de lui dire qu'elle serait moins malheureuse si elle était plus sage. Ces romans font écho à l'enfance dorée de l'aristocratie dans un monde où déjà le temps de l'aristocratie prend fin. Mais cette enfance dorée se combine aussi à l'enfance malheureuse, mal aimée et maltraitée. Heureusement, le temps, la chance et l'amour sont là pour panser les plaies et apporter le bonheur à ceux qui ont su le mériter. Ces romans, c'est aussi la peinture d'une époque encore proche de la nôtre et déjà disparue, une époque où la révolution industrielle vient de commencer et où la technologie moderne n'a pas encore bouleversé la société en profondeur.Didier HALLÉPÉE, grand lecteur aux mille passions a sélectionné cette oeuvre pour vous.
Sophie Rostopchine, comtesse de Ségur, présenté par Didier Hallépée
Sophie Rostopchine (Sofia Fiodorovna Rostoptchina) est, comme son nom l'indique, issue de l'aristocratie russe. Elle est n�e le 1er ao�t 1799 � Saint-P�tersbourg et a pass� son enfance dans le domaine familial Voronovo, pr�s de Moscou (45 000 hectares, 4 000 serfs)En 1812, Napol�on vient apporter au peuple russe les bienfaits de la r�volution fran�aise � la t�te de sa Grande Arm�e. Le g�n�ral Fiodor Vassilievitch Rostopchine, p�re de Sophie, est alors gouverneur de Moscou. Il fait incendier Moscou, ce qui provoquera la retraite de Napol�on et la disgr�ce de Fiodor. R�duit � l'exil, Fiodor finit par s'installer � Paris o� il fait venir sa famille. C'est l� que Sophie �pouse le 14 juillet 1819 le comte Eug�ne de S�gur, petit-fils du mar�chal de S�gur.Ce mariage commen�a comme un mariage d'amour mais finit par s'av�rer d�sastreux. Sophie se consolera en s'occupant de ses huit enfants puis de ses nombreux petits enfants. Plus tard, elle coucha par �crit les nombreuses histoires qu'elle avait invent�es pour ses petits enfants.L'oeuvre de la comtesse de S�gur � berc� notre enfance. Qui de nous n'a pas plaint la pauvre Sophie et eu envie de lui dire qu'elle serait moins malheureuse si elle �tait plus sage. Ces romans font �cho � l'enfance dor�e de l'aristocratie dans un monde o� d�j� le temps de l'aristocratie prend fin. Mais cette enfance dor�e se combine aussi � l'enfance malheureuse, mal aim�e et maltrait�e. Heureusement, le temps, la chance et l'amour sont l� pour panser les plaies et apporter le bonheur � ceux qui ont su le m�riter. Ces romans, c'est aussi la peinture d'une �poque encore proche de la n�tre et d�j� disparue, une �poque o� la r�volution industrielle vient de commencer et o� la technologie moderne n'a pas encore boulevers� la soci�t� en profondeur.Didier HALL�P�E, grand lecteur aux mille passions a s�lectionn� cette oeuvre pour vous.
Sophie Rostopchine, comtesse de Ségur, présenté par Didier Hallépée
Sophie Rostopchine (Sofia Fiodorovna Rostoptchina) est, comme son nom l'indique, issue de l'aristocratie russe. Elle est n�e le 1er ao�t 1799 � Saint-P�tersbourg et a pass� son enfance dans le domaine familial Voronovo, pr�s de Moscou (45 000 hectares, 4 000 serfs)En 1812, Napol�on vient apporter au peuple russe les bienfaits de la r�volution fran�aise � la t�te de sa Grande Arm�e. Le g�n�ral Fiodor Vassilievitch Rostopchine, p�re de Sophie, est alors gouverneur de Moscou. Il fait incendier Moscou, ce qui provoquera la retraite de Napol�on et la disgr�ce de Fiodor. R�duit � l'exil, Fiodor finit par s'installer � Paris o� il fait venir sa famille. C'est l� que Sophie �pouse le 14 juillet 1819 le comte Eug�ne de S�gur, petit-fils du mar�chal de S�gur.Ce mariage commen�a comme un mariage d'amour mais finit par s'av�rer d�sastreux. Sophie se consolera en s'occupant de ses huit enfants puis de ses nombreux petits enfants. Plus tard, elle coucha par �crit les nombreuses histoires qu'elle avait invent�es pour ses petits enfants.L'oeuvre de la comtesse de S�gur � berc� notre enfance. Qui de nous n'a pas plaint la pauvre Sophie et eu envie de lui dire qu'elle serait moins malheureuse si elle �tait plus sage. Ces romans font �cho � l'enfance dor�e de l'aristocratie dans un monde o� d�j� le temps de l'aristocratie prend fin. Mais cette enfance dor�e se combine aussi � l'enfance malheureuse, mal aim�e et maltrait�e. Heureusement, le temps, la chance et l'amour sont l� pour panser les plaies et apporter le bonheur � ceux qui ont su le m�riter. Ces romans, c'est aussi la peinture d'une �poque encore proche de la n�tre et d�j� disparue, une �poque o� la r�volution industrielle vient de commencer et o� la technologie moderne n'a pas encore boulevers� la soci�t� en profondeur.Didier HALL�P�E, grand lecteur aux mille passions a s�lectionn� cette oeuvre pour vous.
Sophie Rostopchine, comtesse de Ségur, présenté par Didier Hallépée
Sophie Rostopchine (Sofia Fiodorovna Rostoptchina) est, comme son nom l'indique, issue de l'aristocratie russe. Elle est n�e le 1er ao�t 1799 � Saint-P�tersbourg et a pass� son enfance dans le domaine familial Voronovo, pr�s de Moscou (45 000 hectares, 4 000 serfs)En 1812, Napol�on vient apporter au peuple russe les bienfaits de la r�volution fran�aise � la t�te de sa Grande Arm�e. Le g�n�ral Fiodor Vassilievitch Rostopchine, p�re de Sophie, est alors gouverneur de Moscou. Il fait incendier Moscou, ce qui provoquera la retraite de Napol�on et la disgr�ce de Fiodor. R�duit � l'exil, Fiodor finit par s'installer � Paris o� il fait venir sa famille. C'est l� que Sophie �pouse le 14 juillet 1819 le comte Eug�ne de S�gur, petit-fils du mar�chal de S�gur.Ce mariage commen�a comme un mariage d'amour mais finit par s'av�rer d�sastreux. Sophie se consolera en s'occupant de ses huit enfants puis de ses nombreux petits enfants. Plus tard, elle coucha par �crit les nombreuses histoires qu'elle avait invent�es pour ses petits enfants.L'oeuvre de la comtesse de S�gur � berc� notre enfance. Qui de nous n'a pas plaint la pauvre Sophie et eu envie de lui dire qu'elle serait moins malheureuse si elle �tait plus sage. Ces romans font �cho � l'enfance dor�e de l'aristocratie dans un monde o� d�j� le temps de l'aristocratie prend fin. Mais cette enfance dor�e se combine aussi � l'enfance malheureuse, mal aim�e et maltrait�e. Heureusement, le temps, la chance et l'amour sont l� pour panser les plaies et apporter le bonheur � ceux qui ont su le m�riter. Ces romans, c'est aussi la peinture d'une �poque encore proche de la n�tre et d�j� disparue, une �poque o� la r�volution industrielle vient de commencer et o� la technologie moderne n'a pas encore boulevers� la soci�t� en profondeur.Didier HALL�P�E, grand lecteur aux mille passions a s�lectionn� cette oeuvre pour vous.
Sophie Rostopchine, comtesse de Ségur, présenté par Didier Hallépée
Les deux nigauds.L'auberge de l'Ange-Gardien.Le général Dourakine.François le bossu.Sophie Rostopchine (Sofia Fiodorovna Rostoptchina) est, comme son nom l'indique, issue de l'aristocratie russe. Elle est née le 1er août 1799 à Saint-Pétersbourg et a passé son enfance dans le domaine familial Voronovo, près de Moscou (45 000 hectares, 4 000 serfs)En 1812, Napoléon vient apporter au peuple russe les bienfaits de la révolution française à la tête de sa Grande Armée. Le général Fiodor Vassilievitch Rostopchine, père de Sophie, est alors gouverneur de Moscou. Il fait incendier Moscou, ce qui provoquera la retraite de Napoléon et la disgrâce de Fiodor. Réduit à l'exil, Fiodor finit par s'installer à Paris où il fait venir sa famille. C'est là que Sophie épouse le 14 juillet 1819 le comte Eugène de Ségur, petit-fils du maréchal de Ségur.Ce mariage commença comme un mariage d'amour mais finit par s'avérer désastreux. Sophie se consolera en s'occupant de ses huit enfants puis de ses nombreux petits enfants. Plus tard, elle coucha par écrit les nombreuses histoires qu'elle avait inventées pour ses petits enfants.L'oeuvre de la comtesse de Ségur à bercé notre enfance. Qui de nous n'a pas plaint la pauvre Sophie et eu envie de lui dire qu'elle serait moins malheureuse si elle était plus sage. Ces romans font écho à l'enfance dorée de l'aristocratie dans un monde où déjà le temps de l'aristocratie prend fin. Mais cette enfance dorée se combine aussi à l'enfance malheureuse, mal aimée et maltraitée. Heureusement, le temps, la chance et l'amour sont là pour panser les plaies et apporter le bonheur à ceux qui ont su le mériter. Ces romans, c'est aussi la peinture d'une époque encore proche de la nôtre et déjà disparue, une époque où la révolution industrielle vient de commencer et où la technologie moderne n'a pas encore bouleversé la société en profondeur.Didier HALLÉPÉE, grand lecteur aux mille passions a sélectionné cette oeuvre pour vous.
Sophie Rostopchine, comtesse de Ségur, présenté par Didier Hallépée
M�moires d'un �ne.Pauvre Blaise.La soeur de Gribouille.Les bons enfants.Sophie Rostopchine (Sofia Fiodorovna Rostoptchina) est, comme son nom l'indique, issue de l'aristocratie russe. Elle est n�e le 1er ao�t 1799 � Saint-P�tersbourg et a pass� son enfance dans le domaine familial Voronovo, pr�s de Moscou (45 000 hectares, 4 000 serfs)En 1812, Napol�on vient apporter au peuple russe les bienfaits de la r�volution fran�aise � la t�te de sa Grande Arm�e. Le g�n�ral Fiodor Vassilievitch Rostopchine, p�re de Sophie, est alors gouverneur de Moscou. Il fait incendier Moscou, ce qui provoquera la retraite de Napol�on et la disgr�ce de Fiodor. R�duit � l'exil, Fiodor finit par s'installer � Paris o� il fait venir sa famille. C'est l� que Sophie �pouse le 14 juillet 1819 le comte Eug�ne de S�gur, petit-fils du mar�chal de S�gur.Ce mariage commen�a comme un mariage d'amour mais finit par s'av�rer d�sastreux. Sophie se consolera en s'occupant de ses huit enfants puis de ses nombreux petits enfants. Plus tard, elle coucha par �crit les nombreuses histoires qu'elle avait invent�es pour ses petits enfants.L'oeuvre de la comtesse de S�gur � berc� notre enfance. Qui de nous n'a pas plaint la pauvre Sophie et eu envie de lui dire qu'elle serait moins malheureuse si elle �tait plus sage. Ces romans font �cho � l'enfance dor�e de l'aristocratie dans un monde o� d�j� le temps de l'aristocratie prend fin. Mais cette enfance dor�e se combine aussi � l'enfance malheureuse, mal aim�e et maltrait�e. Heureusement, le temps, la chance et l'amour sont l� pour panser les plaies et apporter le bonheur � ceux qui ont su le m�riter. Ces romans, c'est aussi la peinture d'une �poque encore proche de la n�tre et d�j� disparue, une �poque o� la r�volution industrielle vient de commencer et o� la technologie moderne n'a pas encore boulevers� la soci�t� en profondeur.Didier HALL�P�E, grand lecteur aux mille passions a s�lectionn� cette oeuvre pour vous.
©2017 GoogleSite Terms of ServicePrivacyDevelopersArtistsAbout Google
By purchasing this item, you are transacting with Google Payments and agreeing to the Google Payments Terms of Service and Privacy Notice.