La Vérité Humaine, un cours d'apologétique, volume I: Quel homme suis-je ?

ThéoTeX
Free sample

 Une fois démontrée, une conjecture mathématique devient un théorème, que plus personne ne met en doute. Il n'en va pas de même avec les preuves apologétiques, sur lesquelles la philosophie doit toujours revenir, parce qu'en réalité l'existence de Dieu ne se démontre pas. A ce compte, on peut se demander si l'apologétique, ou défense du fait chrétien devant les facultés naturelles de l'homme selon la définition de Gretillat, est susceptible de progrès, puisqu'elle n'établit rien de manière irréfutable ? L'apologétique tient plus de l'art que de la science, répond Gaston Frommel ; comme tout art elle varie beaucoup dans son expression avec les époques. Miroir du temps, celle de notre début de 21ième siècle se caractérise par la superficialité, la peoplisation, le bling-bling des réseaux sociaux. C'est pourquoi il est d'autant plus important de prendre connaissance de ce qui a été écrit avant. La preuve cosmologique du Kalam, pour prendre un exemple, est le type même du buzzword dont le succès n'est dû qu'à une médiatisation américaine ; l'argument est aussi vieux que le monde et a depuis des siècles reçu les réponses des philosophes, que l'on trouvera entre autres dans ce premier volume du cours d'apologétique de Frommel. Après une introduction pour la plupart empruntée à Gretillat, l'auteur tente de répondre à la question de la nature du moi humain. Après avoir critiqué et écarté, le sensationnisme de Hume (Je sens, donc je suis), l'intellectualisme de Descartes (Je pense, donc je suis), il montre les mérites du volitionnisme (Je veux, donc je suis), qu'il approfondit ensuite par le moralisme (Je dois, donc je suis). Pour Frommel, la volonté, ainsi que la liberté humaine qui en constitue un corollaire, est une donnée première de la conscience, un élément irréductible du Je ; l'apologétique doit avoir pour but de plaider la cause d'une relation entre l'homme et Dieu qui soit de personne à personne. En ce sens on peut dire que Frommel fait faire ici un progrès réel à l'apologétique.
Read more
Loading...

Additional Information

Publisher
ThéoTeX
Read more
Published on
Aug 5, 2016
Read more
Pages
458
Read more
ISBN
9782362602047
Read more
Language
French
Read more
Genres
Religion / Christian Theology / Systematic
Religion / General
Read more
Content Protection
This content is DRM free.
Read more
Read Aloud
Available on Android devices
Read more
Eligible for Family Library

Reading information

Smartphones and Tablets

Install the Google Play Books app for Android and iPad/iPhone. It syncs automatically with your account and allows you to read online or offline wherever you are.

Laptops and Computers

You can read books purchased on Google Play using your computer's web browser.

eReaders and other devices

To read on e-ink devices like the Sony eReader or Barnes & Noble Nook, you'll need to download a file and transfer it to your device. Please follow the detailed Help center instructions to transfer the files to supported eReaders.
Ouvrage unique et démesuré que seul l'avènement du livre numérique pouvait tirer de sa tombe, la Théologie Systématique de Gretillat, n'a probablement jamais été lue que par une portion infime des pasteurs et étudiants bibliques auxquels elle était naturellement destinée. Avec ses quatre ou cinq mille pages, sa table des matières aussi engageante que le plan d'un bâtiment administratif, ses citations latines et grecques étendues, il est certain qu'elle a de quoi effrayer le simple collectionneur de références un peu savantes pour le sermon du dimanche. Cependant, le lecteur qui ne s'arrête pas à l'apparence soupçonnera bien vite que derrière son érudition épuisante et sa manie de la subdivision, Gretillat cache un sens de l'humour fort réjouissant et une liberté située à l'antipode de la bigoterie. C'est ainsi, par exemple, que dans ce troisième volume, (premier tome sur deux de la dogmatique), qui contient un superbe résumé de la pensée théologique des Pères jusqu'au XIX° siècle, l'auteur cite Tholuck, se moquant d'une certaine catégorie de théologiens qui ont reçu le Saint Esprit sous la forme d'un corbeau plutôt que sous celle d'une colombe... Gretillat n'est lié par aucun clocher : il parle sans complexes des préjugés de Calvin, des étroitesses des piétistes... Autre exemple : dans sa partie Cosmologie (mot qu'il emploie pour désigner ce qui concerne la création), Gretillat se prononce pour le 'restitutionnisme', hypothèse connue depuis chez les anglo-saxons, sous le nom de 'gap theory' ; il considère le déluge comme local, et va jusqu'à envisager la survivance des caïnites ! Dans certains milieux fondamentalistes, ces prises de position le feraient aujourd'hui passer pour un libéral ; or Augustin Gretillat a été un théologien authentiquement évangélique, et son œuvre monumentale reste là pour prouver que cela ne l'a pas empêché de réfléchir.

 

©2018 GoogleSite Terms of ServicePrivacyDevelopersArtistsAbout Google|Location: United StatesLanguage: English (United States)
By purchasing this item, you are transacting with Google Payments and agreeing to the Google Payments Terms of Service and Privacy Notice.