Dogmes Mixtes: Théologie Générale

ThéoTeX
Free sample

Prosper Jalaguier appelle dogmes mixtes les vérités spirituelles qui nous viennent à la fois de la religion naturelle, par la raison et la conscience, et de la religion révélée, par les Écritures. Ainsi l'existence d'un Dieu créateur, qui pourvoit continûment par sa Providence aux besoins de ses créatures, l'existence d'un au-delà peuplé d'êtres célestes, la présence d'une disposition anormale au mal dans l'homme, appelée péché originel, font partie des croyances qui se sont trouvées de tous temps, chez tous les peuples, et que la Bible confirme. Les dogmes mixtes constituent donc la théologie générale, par opposition aux dogmes purs, qui ne nous sont connus que par révélation divine spéciale, objet de la théologie chrétienne. Dans ce volume le théologien évangélique consacre de nombreuses pages à combattre l'hérésie qui lui semblait la plus pernicieuse de son temps pour les églises protestantes, à savoir le panthéisme. Si aujourd'hui le mot n'a plus guère cours, l'idée qu'il représente demeure tout aussi répandue, dans ce qu'un jargon moderne entend par philosophie holistique, ou New Age : Dieu et l'Univers ne forment qu'un grand Tout, dans lequel bien et mal se mélangent, notions relatives sans valeur morale dramatique. La qualité d'écriture de Propser Jalaguier, l'étendue de son érudition, la sûreté de son bon sens, démontreront aux lecteurs contemporains qu'il n'est pas nécessaire qu'un ouvrage de théologie soit traduit de l'anglais, pour figurer parmi les meilleurs. 
Read more
Loading...

Additional Information

Publisher
ThéoTeX
Read more
Published on
Jul 6, 2015
Read more
Pages
574
Read more
ISBN
9782362601866
Read more
Language
French
Read more
Genres
Religion / Christian Theology / General
Religion / General
Read more
Content Protection
This content is DRM free.
Read more
Read Aloud
Available on Android devices
Read more
Eligible for Family Library

Reading information

Smartphones and Tablets

Install the Google Play Books app for Android and iPad/iPhone. It syncs automatically with your account and allows you to read online or offline wherever you are.

Laptops and Computers

You can read books purchased on Google Play using your computer's web browser.

eReaders and other devices

To read on e-ink devices like the Sony eReader or Barnes & Noble Nook, you'll need to download a file and transfer it to your device. Please follow the detailed Help center instructions to transfer the files to supported eReaders.
 Plus de huit cents pages pour établir que le Christianisme se fonde sur des faits surnaturels, qu'il tombe ou tient avec eux, n'est-ce pas trop ? Si Prosper Jalaguier ne le pense pas, c'est qu'à l'époque où il écrivait, le monde protestant était en butte au terrorisme intellectuel incessant d'un libéralisme théologique qui tenait à anéantir la crédibilité de la Bible. Une de ses ruses consistait à faire passer l'idée que la foi en Jésus-Christ est indépendante de la réalité des miracles rapportés dans les Évangiles, mais qu'elle doit trouver ses bases et sa force dans le merveilleux accord entre l'âme humaine et le message du Christ. L'existence d'un Dieu personnel n'était pas frontalement niée ; les penseurs libéraux proclamaient au contraire le trouver partout dans la nature et la conscience, avec l'arrière-pensée d'abolir grâce à leur propagande panthéiste, toute frontière entre l'ordinaire et le miraculeux. Professeur à la faculté de théologie de Montauban, Prosper Jalaguier (1795-1864), résistait de tout le sérieux de sa piété, en formant des pasteurs par ses cours écrits avec le plus grand soin, bien qu'il ne pensât pas qu'ils dussent être publiés un jour. Cette Introduction à la  Dogmatique est le premier volume des quatre que comprennent sa Théologie Systématique, éditée trente ans après sa mort, par son petit-fils, Paul Jalaguier. En ce vingt-et-unième le siècle, au sein même du protestantisme évangélique, la ligne de front s'est déplacée du Nouveau Testament vers l'Ancien, sur le sujet de l'origine de l'homme. Or le combat reste essentiellement le même, puisqu'il s'agit toujours pour les adversaires de nier la transcendance de Dieu sur sa création, et pour les fidèles de maintenir la réalité de son intervention souveraine et spéciale. C'est pourquoi, la prose limpide de Jalaguier, en dépit de répétitions, fournit une puissante munition au service de la foi biblique.
 Les dogmes purs sont les vérités spirituelles relatives au salut qui, comme le dit saint Paul, ne sont point montées au cœur de l'homme, qu'il n'a point vues ni entendues, mais dont il a eu connaissance par un acte spécial de Dieu. Ainsi, aucune mythologie, aucune philosophie, n'ont jamais imaginé que le Dieu tout-puissant avait un Fils éternel, qu'il enverrait s'incarner dans  la famille humaine, afin que mourant en sacrifice expiatoire, il en devienne le Sauveur. Ni la conscience, ni le sens inné de la justice, ne nous ont enseigné une amnistie complète, obtenue par la foi seule en Jésus-Christ crucifié et ressuscité. Les dogmes purs constituent donc la théologie chrétienne proprement dite, basée exclusivement sur l'Ancien et le Nouveau Testament. L'auteur de ce troisième tome de sa Théologie Systématique le divise en deux parties : 1) la Sotériologie, l'étude du Salut acquis par l'œuvre de Jésus-Christ ; 2) La Sotérologie, l'étude du Sauveur lui-même, ou Christologie. Monté sur un français clair et net du 19°, armé de l'arbalète puissante du bon sens, le carquois rempli de carreaux érudits, Jalaguier laisse loin derrière nos théologiens snobinards du 21° et leurs montures harnachées de fanions américano-calvinistes. Réformé lui-même, ce bibliciste affirmé sut fort bien faire le départ entre des certitudes tirées de l'Écriture, et les constructions métaphysiques prétentieuses, qui, de son temps, rêvaient de passer pour scientifiques, aux yeux des simples. C'est pourquoi, si aujourd'hui certains étudiants en théologie évangélique inclinaient à croire que rien n'a été écrit en français depuis Calvin, lire Jalaguier serait tout ensemble profitable à leur intelligence, à leur foi, et à leur humilité.
 Plus de huit cents pages pour établir que le Christianisme se fonde sur des faits surnaturels, qu'il tombe ou tient avec eux, n'est-ce pas trop ? Si Prosper Jalaguier ne le pense pas, c'est qu'à l'époque où il écrivait, le monde protestant était en butte au terrorisme intellectuel incessant d'un libéralisme théologique qui tenait à anéantir la crédibilité de la Bible. Une de ses ruses consistait à faire passer l'idée que la foi en Jésus-Christ est indépendante de la réalité des miracles rapportés dans les Évangiles, mais qu'elle doit trouver ses bases et sa force dans le merveilleux accord entre l'âme humaine et le message du Christ. L'existence d'un Dieu personnel n'était pas frontalement niée ; les penseurs libéraux proclamaient au contraire le trouver partout dans la nature et la conscience, avec l'arrière-pensée d'abolir grâce à leur propagande panthéiste, toute frontière entre l'ordinaire et le miraculeux. Professeur à la faculté de théologie de Montauban, Prosper Jalaguier (1795-1864), résistait de tout le sérieux de sa piété, en formant des pasteurs par ses cours écrits avec le plus grand soin, bien qu'il ne pensât pas qu'ils dussent être publiés un jour. Cette Introduction à la  Dogmatique est le premier volume des quatre que comprennent sa Théologie Systématique, éditée trente ans après sa mort, par son petit-fils, Paul Jalaguier. En ce vingt-et-unième le siècle, au sein même du protestantisme évangélique, la ligne de front s'est déplacée du Nouveau Testament vers l'Ancien, sur le sujet de l'origine de l'homme. Or le combat reste essentiellement le même, puisqu'il s'agit toujours pour les adversaires de nier la transcendance de Dieu sur sa création, et pour les fidèles de maintenir la réalité de son intervention souveraine et spéciale. C'est pourquoi, la prose limpide de Jalaguier, en dépit de répétitions, fournit une puissante munition au service de la foi biblique.
 Les dogmes purs sont les vérités spirituelles relatives au salut qui, comme le dit saint Paul, ne sont point montées au cœur de l'homme, qu'il n'a point vues ni entendues, mais dont il a eu connaissance par un acte spécial de Dieu. Ainsi, aucune mythologie, aucune philosophie, n'ont jamais imaginé que le Dieu tout-puissant avait un Fils éternel, qu'il enverrait s'incarner dans  la famille humaine, afin que mourant en sacrifice expiatoire, il en devienne le Sauveur. Ni la conscience, ni le sens inné de la justice, ne nous ont enseigné une amnistie complète, obtenue par la foi seule en Jésus-Christ crucifié et ressuscité. Les dogmes purs constituent donc la théologie chrétienne proprement dite, basée exclusivement sur l'Ancien et le Nouveau Testament. L'auteur de ce troisième tome de sa Théologie Systématique le divise en deux parties : 1) la Sotériologie, l'étude du Salut acquis par l'œuvre de Jésus-Christ ; 2) La Sotérologie, l'étude du Sauveur lui-même, ou Christologie. Monté sur un français clair et net du 19°, armé de l'arbalète puissante du bon sens, le carquois rempli de carreaux érudits, Jalaguier laisse loin derrière nos théologiens snobinards du 21° et leurs montures harnachées de fanions américano-calvinistes. Réformé lui-même, ce bibliciste affirmé sut fort bien faire le départ entre des certitudes tirées de l'Écriture, et les constructions métaphysiques prétentieuses, qui, de son temps, rêvaient de passer pour scientifiques, aux yeux des simples. C'est pourquoi, si aujourd'hui certains étudiants en théologie évangélique inclinaient à croire que rien n'a été écrit en français depuis Calvin, lire Jalaguier serait tout ensemble profitable à leur intelligence, à leur foi, et à leur humilité.
©2018 GoogleSite Terms of ServicePrivacyDevelopersArtistsAbout Google
By purchasing this item, you are transacting with Google Payments and agreeing to the Google Payments Terms of Service and Privacy Notice.