The Secrets of Facilitation: The S.M.A.R.T. Guide to Getting Results With Groups

Sold by John Wiley & Sons
1
Free sample

The Secrets of Facilitation delivers a clear vision of facilitation excellence and reveals the specific techniques effective facilitators use to produce consistent, repeatable results with groups. Author Michael Wilkinson has trained thousands of managers, mediators, analysts, and consultants around the world to apply the power of SMART (Structured Meeting And Relating Techniques) facilitation to achieve amazing results with teams and task forces. He shows how anyone can use these proven group techniques in conflict resolution, consulting, managing, presenting, teaching, planning, selling, and other professional as well as personal situations.
Read more

About the author

Michael Wilkinson is CEO of Leadership Strategies—The Facilitation Company (www.leadstrat.com), a national leader in facilitation training and providing organizations with professionals to lead executive retreats and task forces. He is founder of the National Facilitator Database (ww.nfdb.com) and one of the first five Certified Master Facilitators in the United States. He is a recurring speaker at regional and international facilitator conferences and frequently contributes to the industry newsletter, The Facilitator and other publications. Michael resides in Atlanta with his wife and two children.
Read more
5.0
1 total
Loading...

Additional Information

Publisher
John Wiley & Sons
Read more
Published on
Dec 3, 2004
Read more
Pages
300
Read more
ISBN
9780787977450
Read more
Read more
Best For
Read more
Language
French
Read more
Genres
Business & Economics / Decision-Making & Problem Solving
Business & Economics / General
Read more
Content Protection
This content is DRM protected.
Read more

Reading information

Smartphones and Tablets

Install the Google Play Books app for Android and iPad/iPhone. It syncs automatically with your account and allows you to read online or offline wherever you are.

Laptops and Computers

You can read books purchased on Google Play using your computer's web browser.

eReaders and other devices

To read on e-ink devices like the Sony eReader or Barnes & Noble Nook, you'll need to download a file and transfer it to your device. Please follow the detailed Help center instructions to transfer the files to supported eReaders.

Nous négocions tous au quotidien. Nous négocions avec nos conjoints, nos enfants, nos parents et nos amis. Nous négocions lorsque nous louons un appartement, achetons une voiture, faisons l’acquisition d’une maison ou encore postulons à un emploi. Votre capacité à négocier pourrait bien être le facteur le plus important dans l’avancement de votre carrière.

La négociation est aussi la clé de la réussite en affaires. Aucune organisation ne peut survivre sans contrats rentables. D’un point de vue stratégique, les sociétés cherchent à créer de la valeur et à représenter un avantage compétitif. Mais le succès de ces stratégies commerciales de haut vol dépend des contrats passés avec les fournisseurs, les clients et autres parties prenantes. La capacité à passer des contrats ─ la faculté de négocier et de conclure des contrats réussis ─ est la fonction la plus importante de toute organisation.

Avec ce livre, je souhaite vous aider à atteindre le succès dans vos négociations personnelles et dans vos transactions d’affaires. Cet ouvrage est unique à deux égards. D’abord, il ne traite pas uniquement des concepts de négociation, mais vous fournit également des actions pratiques à entreprendre dans vos négociations futures. Il comprend une liste de vérification pour planifier vos négociations.

Le livre inclut aussi (1) un outil que vous pouvez utiliser pour évaluer votre style de négociation ; (2) des exemples d’« arbres de décision », qui sont utiles pour calculer vos solutions alternatives dans le cas de négociations infructueuses ; (3) une stratégie en trois parties visant à augmenter votre pouvoir au cours des négociations ; (4) un plan pratique pour analyser vos négociations, en fonction de votre prix de réserve, de votre objectif étendu, de votre cible vraisemblable et de votre zone d’accord possible ; (5) des consignes claires sur les normes éthiques à appliquer aux négociations ; (6) des facteurs à prendre en compte lorsque vous décidez si vous devez passer par un intermédiaire pour négocier ; (7) des outils psychologiques à employer en négociation ─ et les pièges à éviter lorsque c’est l’autre partie qui les utilise ; (8) des éléments clés du droit des contrats qui interviennent au cours des négociations ; et (9) une liste de facteurs à utiliser lorsque vous évaluez votre performance de négociateur.

Par ailleurs, le livre est unique par son approche holistique du processus de négociation. D’autres livres se concentrent exclusivement sur la négociation ou le droit des contrats. De plus, les ouvrages sur la négociation ont tendance à cibler ce qui se produit autour de la table des négociations, sans traiter de la conclusion de l’entente. Ces livres partent du principe erroné que l’on détermine le succès en évaluant la négociation plutôt que la mise en œuvre de l’accord. De même, les ouvrages sur le droit des contrats tendent à se concentrer sur les exigences légales nécessaires pour qu’un contrat soit valide, ne donnant ainsi que peu de place au processus de négociation qui précède le contrat et l’exécution qui suit.

Dans le monde réel, le processus contractuel n’est pas divisé en phases distinctes. Ce qui se passe au cours d’une négociation a un impact profond sur le contrat et la mise en œuvre qui suit. Le contenu juridique du contrat doit refléter les réalités de ce qui a lieu à la table de négociation, ainsi que la réalisation qui s’ensuit. Ce livre, contrairement aux autres, traite de l’intégralité du processus de négociation par ordre chronologique, en commençant par votre décision de négocier et en continuant jusqu’à l’évaluation de votre performance en tant que négociateur.

Une femme d’affaires, dans l’un des séminaires sur la négociation que l’auteur enseigne en tant que professeur à l’Université du Michigan, a résumé ainsi la négociation : « La vie est une question de négociation ! » Personne ne l’a jamais mieux formulé. En tant que mère de jeunes enfants et chef d’entreprise, elle se rendait compte que les négociations faisaient partie intégrante de nos vies personnelles et professionnelles. En mettant l’accent sur l’action pratique, et grâce à son approche chronologique et holistique, cet ouvrage dresse une carte routière que vous pouvez utiliser lorsque vous progressez dans votre vie en tant que négociateur.

Cet ouvrage s’adresse aux étudiants qui préparent l’UE 4 « Comptabilité et audit » du DSCG (Diplôme supérieur de comptabilité et gestion) et aux étudiants des formations universitaires qui ont inclus la consolidation des comptes dans leur programme (Master CCA, par exemple) ainsi qu’aux étudiants des Ecoles supérieures de gestion et de commerce.

Il peut être utilisé tout au long de l’année pour se tester et évaluer ses progrès dans l’acquisition des notions, règles et méthodes relatives à la consolidation des comptes selon la réglementation française CRC 99-02 et les normes IFRS adoptées au sein de l’Union européenne. Il peut être également utilisé dans le cadre de travaux de révision par thèmes.

Les 42 cas corrigés couvrent intégralement le programme relatif aux Comptes de groupe de l’UE 4 du DSCG :
- périmètre et méthodes de consolidation : 8 cas ;
- opérations de pré-consolidation : 12 cas ;
- opérations de consolidation proprement dite : 15 cas ;
- opérations de pré-consolidation et opérations de consolidation proprement dite : 6 cas ;
- documents de synthèse consolidés : 1 cas.

Les études de cas ont une durée comprise entre 1 heure et 4 heures. Les thèmes proposés sont très variés et parfois complexes (pour exemple, le cas d’un emprunt obligataire convertible en actions à analyser selon les normes IFRS). Chacun des cas est à traiter en appliquant la réglementation française CRC 99-02 et/ou les normes IFRS adoptées au sein de l’Union européenne. Cet ensemble de 42 cas constitue un outil indispensable pour une bonne préparation à l’UE 4 du DSCG.

Les écritures de pré-consolidation et les écritures de consolidation proprement dite sont à enregistrer dans le cadre du système comptable en « double partie double », comme cela est demandé depuis de nombreuses années à l’épreuve de Comptabilité et audit du DSCG. Pour mémoire, le système en « double partie double » est un système dans lequel les comptes de gestion (charges et produits) sont retraités conjointement avec le compte de bilan « Résultat » correspondant (le résultat étant soit celui de la société mère, soit celui d’une autre entité consolidée).

                                     SOMMAIRE

PÉRIMÈTRE ET MÉTHODES DE CONSOLIDATION

CAS N° 1 : Titres générant des décalages entre contrôle et intérêts. Exclusions du périmètre de consolidation. Pourcentage de contrôle et pourcentage d'intérêts.
CAS N° 2 : Pourcentage de contrôle et pourcentage d'intérêts. Exclusions du périmètre de consolidation. Intérêts minoritaires intégrés.
CAS N° 3 : Organigramme des liens de participation. Pourcentage de contrôle et pourcentage d'intérêts. Organigramme du groupe. Intérêts minoritaires intégrés.
CAS N° 4 : Participations réciproques. Pourcentage de contrôle et pourcentage d'intérêts. Coefficient diviseur de calcul des pourcentages d'intérêts. Droits de vote potentiels. Intérêts minoritaires intégrés.
CAS N° 5 : Participations circulaires. Actions à droit de vote double. Pourcentage de contrôle et pourcentage d'intérêts. Coefficient diviseur de calcul des pourcentages d'intérêts. Intérêts minoritaires intégrés. Reclassement de titres à l'intérieur du périmètre de consolidation.
CAS N° 6 : Participations circulaires. Autocontrôle d'une entité consolidée. Pourcentage de contrôle et pourcentage d'intérêts. Coefficient diviseur de calcul des pourcentages d'intérêts.
CAS N° 7 : Organigramme des liens de participation directs et indirects. Participations circulaires. Autocontrôle d'une entité consolidée. Pourcentage de contrôle et pourcentage d'intérêts. Coefficient diviseur de calcul des pourcentages d'intérêts. Intérêts minoritaires intégrés.
CAS N° 8 : Participations circulaires. Autocontrôle de la société consolidante. Associés majoritaires de la société mère. Pourcentage de contrôle et pourcentage d'intérêts. Coefficient diviseur de calcul des pourcentages d'intérêts. Intérêts minoritaires intégrés.

OPÉRATIONS DE PRÉ-CONSOLIDATION

CAS N° 9 : Méthodes préférentielles. Frais d'acquisition des immobilisations. Frais d'émission des emprunts. Subventions d'investissement. Provisions pour hausse des prix. Amortissement comptable et amortissement fiscal. Ecarts de conversion.
CAS N° 10 : Méthodes préférentielles. Frais de premier établissement. Frais de développement. Frais financiers inscrits à l'actif. Déficit fiscal. Participation des salariés. Provisions pour investissement. Contrat de location-financement avec redevances payables à terme échu.
CAS N° 11 : Méthodes préférentielles. Réévaluation des immobilisations. Frais d'augmentation de capital. Changements de méthode comptable. Contrats à long terme.
CAS N° 12 : Emprunt obligataire non convertible. Taux effectif d'un emprunt obligataire. Coût amorti d'un passif financier.
CAS N° 13 : Emprunt obligataire non convertible. Taux effectif d'un emprunt obligataire. Coût amorti d'un passif financier. Subventions d'investissement. Amortissement comptable et amortissement fiscal. Changements comptables.
CAS N° 14 : Méthodes préférentielles. Taux effectif d’un contrat de location-financement. Amortissements dérogatoires. Frais d’augmentation de capital. Emprunt obligataire convertible en actions. Juste valeur d’un passif financier. Décomposition de la juste valeur d’un instrument financier composé.
CAS N° 15 : Emprunt obligataire convertible en actions. Valeur d’un instrument de capitaux propres. Valeur initiale d'un passif financier. Taux effectif et coût amorti d'un passif financier.
CAS N° 16 : Méthodes préférentielles. Frais d'acquisition de titres de participation. Evaluation des stocks. Amortissement comptable et amortissement fiscal. Contrat de location-financement avec redevances payables à terme échu. Participation des salariés. Provisions pour investissement. Engagements en matière d'indemnités de départ à la retraite.
CAS N° 17 : Contrat de location-financement avec redevances fixes payables d'avance et dépôt de garantie.
CAS N° 18 : Contrat de location-financement avec redevances variables payables à terme échu et dépôt de garantie.
CAS N° 19 : Conversion des comptes libellés en monnaie étrangère (méthode du cours historique).
CAS N° 20 : Conversion des comptes libellés en monnaie étrangère (méthode du cours historique et méthode du cours de clôture).

OPÉRATIONS DE CONSOLIDATION PROPREMENT DITE

CAS N° 21 : Consolidation directe. Comptes réciproques. Marge interne sur stocks. Dividendes internes. Cession interne d'une immobilisation amortissable.
CAS N° 22 : Consolidation directe. Marge interne sur contrat à long terme. Dividendes internes. Cessions internes d'immobilisations amortissables. Cession d'une immobilisation amortissable à l'extérieur du périmètre de consolidation après cession interne.
CAS N° 23 : Consolidation directe. Entrée dans le périmètre de consolidation. Ecart d'acquisition positif. Ecart d'acquisition négatif. Ecarts d'évaluation.
CAS N° 24 : Consolidation directe. Entrée dans le périmètre de consolidation. Goodwill. Profit résultant d'une acquisition à des conditions avantageuses. Ecarts d'évaluation.
CAS N° 25 : Entités ad hoc. Pourcentage de contrôle et pourcentage d’intérêts. Consolidation directe. Entrée dans le périmètre de consolidation. Ecarts d’évaluation et écart d’acquisition.
CAS N° 26 : Pourcentage de contrôle et pourcentage d’intérêts. Entrée dans le périmètre de consolidation. Ecarts d’évaluation et écarts d’acquisition. Consolidation directe. Partage des capitaux propres et mise en équivalence. Bilan et compte de résultat consolidés.
CAS N° 27 : Consolidation directe. Entrée dans le périmètre de consolidation. Capitaux propres retraités. Ecarts d’évaluation et goodwill (ou profit résultant d’une acquisition à des conditions avantageuses). Partage des capitaux propres et élimination des titres de participation des sociétés intégrées.
CAS N° 28 : Consolidation par paliers. Entrée dans le périmètre de consolidation. Ecarts d'évaluation et écarts d'acquisition. Augmentation du pourcentage d'intérêts sans variation du périmètre de consolidation et avec variation du périmètre de consolidation.
CAS N° 29 : Consolidation par paliers. Entrée dans le périmètre de consolidation. Ecarts d'évaluation et goodwill (ou profit résultant d'une acquisition à des conditions avantageuses). Augmentation du pourcentage d'intérêts sans variation du périmètre de consolidation et avec variation du périmètre de consolidation.
CAS N° 30 : Consolidation directe. Entrée dans le périmètre de consolidation. Ecarts d'évaluation et écarts d'acquisition. Diminution du pourcentage d'intérêts sans variation du périmètre de consolidation et avec variation du périmètre de consolidation. Partage des capitaux propres et élimination des titres de participation des sociétés intégrées.
CAS N° 31 : Consolidation directe. Entrée dans le périmètre de consolidation. Ecarts d’évaluation et goodwill (ou profit résultant d’une acquisition à des conditions avantageuses). Diminution du pourcentage d’intérêts sans variation du périmètre de consolidation et avec variation du périmètre de consolidation. Partage des capitaux propres et élimination des titres de participation des sociétés intégrées.
CAS N° 32 : Consolidation directe et consolidation par paliers. Intérêts minoritaires négatifs dans des filiales et dans des sous-filiales. Partage des capitaux propres et élimination des titres de participation des sociétés intégrées.
CAS N° 33 : Consolidation directe. Intérêts minoritaires négatifs dans une filiale et dans une sous-filiale. Mise en équivalence de deux sociétés sous influence notable dont les capitaux propres consolidés sont négatifs. Partage des capitaux propres et élimination des titres de participation de deux sociétés intégrées.
CAS N° 34 : Consolidation directe. Entrée dans le périmètre de consolidation. Prise de contrôle d'une entreprise par la remise de titres d'une filiale. Ecarts d'évaluation et écarts d'acquisition. Cession partielle d'une entité consolidée.
CAS N° 35 : Consolidation directe. Entrée dans le périmètre de consolidation. Regroupement d'entreprises par la remise de titres d'une filiale. Ecarts d'évaluation et goodwill (ou profit résultant d'une acquisition à des conditions avantageuses). Cession partielle d'une entité consolidée.

OPÉRATIONS DE PRÉ-CONSOLIDATION ET OPÉRATIONS DE CONSOLIDATION PROPREMENT DITE

CAS N° 36 : Méthodes de conversion. Conversion des comptes libellés en monnaie étrangère (méthode du cours de clôture). Ecarts de conversion dans le bilan consolidé. Consolidation par paliers. Partage des capitaux propres et élimination des titres de participation des sociétés intégrées.
CAS N° 37 : Organigramme du groupe. Pourcentage de contrôle. Participations réciproques et autocontrôle. Contrat de location-financement avec redevances payables d’avance. Subvention d’investissement. Consolidation directe. Marge interne sur stock. Ecart d’acquisition.
CAS N° 38 : Contrat de location-financement avec redevances payables d'avance. Valeur initiale et coût amorti du passif financier. Consolidation par paliers. Ecarts d'évaluation et goodwill acquis (ou goodwill partiel). Partage des capitaux propres et mise en équivalence.
CAS N° 39 : Evaluation des stocks. Travaux de grandes révisions. Provisions pour hausse des prix.
Consolidation directe. Entrée dans le périmètre de consolidation. Regroupement d'entreprises par étapes. Ecarts d'évaluation et goodwill. Ecart d'acquisition (référentiels CRC 99-02 et IFRS).
CAS N° 40 : Titres générant des décalages entre contrôle et intérêts. Pourcentage de contrôle et pourcentage d’intérêts. Coût d’acquisition des titres de participation. Emprunt obligataire non convertible. Taux effectif et coût amorti d’un passif financier. Consolidation directe. Cession interne d’une immobilisation amortissable. Entrée dans le périmètre de consolidation. Ecarts d’évaluation et écart d’acquisition. Partage des capitaux propres et élimination des titres de participation des sociétés intégrées. Partage des capitaux propres et mise en équivalence.
CAS N° 41 : Exemption des comptes consolidés. Frais de développement. Ecarts de conversion. Fiscalité. Coût d’acquisition des titres de participation. Consolidation directe. Dettes et créances réciproques. Marge interne sur stocks. Entrée dans le périmètre de consolidation. Entrée dans le périmètre de consolidation. Ecarts d'évaluation et écart d’acquisition. Modalités d’évaluation de l’écart d’acquisition (comparaison entre le règlement CRC 99-02 et les normes IFRS). Déconsolidation d’une filiale selon le règlement CRC 99-02.

DOCUMENTS DE SYNTHÈSE CONSOLIDÉS

CAS N° 42 : Pré-consolidation des comptes. Bilan retraité. Consolidation directe. Tableau de partage des capitaux propres intégrés. Intérêts minoritaires négatifs dans une filiale. Bilan consolidé. Tableau de bouclage des capitaux propres sociaux. Tableau de variation des capitaux propres consolidés (part du groupe).

©2018 GoogleSite Terms of ServicePrivacyDevelopersArtistsAbout Google|Location: United StatesLanguage: English (United States)
By purchasing this item, you are transacting with Google Payments and agreeing to the Google Payments Terms of Service and Privacy Notice.