Marx Dormoy (1888-1941): maire de Montluçon, ministre du Front populaire

EDITIONS CREER
1
Free sample

 Marx Dormoy (1888-1941) fut le maire exemplaire d'une ville industrielle, pratiquant une politique sociale et sanitaire d'avant-garde. Il eut également un destin national, d'abord sous-secrétaire d'État à la présidence du conseil du ministère Blum, puis ministre de l'Intérieur après le suicide de Salengro. Avec lui, le Front Populaire et les accords de Matignon de 1936, la lettre contre la Cagoule, le refus des pleins pouvoirs au maréchal Pétain le 10 juillet 1940, font partie de notre histoire nationale. Homme de conviction, de courage et d'une rare clairvoyance, il s'opposa aux régimes totalitaires et comme Léon Blum avec qui il se lia d'une solide amitié, il ne déséspéra pas de la victoire des Alliés. Mais au bout du chemin, un crime abominable, aujourd'hui en partie élucidé, fit de lui un martyr.
Read more
Collapse
5.0
1 total
Loading...

Additional Information

Publisher
EDITIONS CREER
Read more
Collapse
Published on
Dec 31, 1998
Read more
Collapse
Pages
256
Read more
Collapse
ISBN
9782909797267
Read more
Collapse
Read more
Collapse
Best For
Read more
Collapse
Language
French
Read more
Collapse
Genres
Biography & Autobiography / General
Read more
Collapse
Content Protection
This content is DRM protected.
Read more
Collapse
Eligible for Family Library

Reading information

Smartphones and Tablets

Install the Google Play Books app for Android and iPad/iPhone. It syncs automatically with your account and allows you to read online or offline wherever you are.

Laptops and Computers

You can read books purchased on Google Play using your computer's web browser.

eReaders and other devices

To read on e-ink devices like the Sony eReader or Barnes & Noble Nook, you'll need to download a file and transfer it to your device. Please follow the detailed Help center instructions to transfer the files to supported eReaders.
" Montluçon après la tourmente " est la suite de " Montluçon 1940-1944 : la mémoire retrouvée ", qui évoquait l'histoire de la ville au temps de l'État français. L'auteur aborde ici l'époque allant de la Libération (août 1944) jusqu'au milieu des années soixante-dix, soit une trentaine d'années, correspondant à ce que les économistes appelleront les " Trente glorieuses ". En fait, l'histoire de Montluçon, durant ces trente années, aura été beaucoup plus chaotique, marquée d'abord par les difficultés de tout genre qui suivirent la Libération, et plus tard, par une série de crises, aboutissant à la disparition de la sidérurgie et à l'affaiblissement progressif du tissu industriel. Les équipes municipales en place, se réclamant au départ de l'héritage de Marx Dormoy, se consacrèrent longtemps à deux grandes priorités la construction de logements et la construction d'écoles, dans une ville encore en expansion démographique. Mais à partir des années soixante, la municipalité Jean Nègre dut faire face à une priorité plus urgente : la dégradation de l'emploi industriel. Pourtant, la ville se transformait et se modernisait. Dans cet ouvrage, l'histoire générale est constamment présente, avec l'évocation de grands événements comme la guerre froide, l'agonie de la ive République, le retour au pouvoir du général de Gaulle, les événements de mai 1968, vécus tant à Montluçon qu'au plan national. De même, à côté des phénomènes économiques, sociaux et politiques, la vie quotidienne des Montluçonnais, la vie culturelle, artistique, sportive, tout comme les cataclysmes naturels et les grandes manifestations festives occupent une large place, sans oublier quelques figures montluçonnaises qui ont joué un rôle de premier plan dans la vie de la cité. Un ouvrage de fond, le premier du genre écrit sur cette période de l'histoire de la ville.
 Le département de l'Allier de 1945 à l'an 2000, un demi-siècle d'histoire ! Un département au singulier destin. Acquis au Front populaire en 1936, envahi en 1940, partagé en deux par la ligne de démarcation, il doit, pendant quatre ans, héberger le régime de l'État français. Après la Libération, le C.D.L. de l'Allier tente une expérience de contrôle ouvrier à travers les comités de gestion et d'épuration. Après 1945, le retour à la normalité s'accompagne de profondes transformations économiques, avec les mutations du monde rural, les bouleversements du monde industriel, les aléas du thermalisme, et au fil des années, une population qui régresse et qui vieillit. L'opinion, d'abord résolument à gauche, se démarque ensuite des institutions et des pratiques de la Ve République, avant de connaître les alternances politiqes, à travers l'évolution du Conseil général et les multiples scrutins électoraux. Voyages présidentiels et manifestations publiques montrent une opinion volontiers revendicatrice. Mais le tableau de l'économie et de l'évolution de l'opinion seriat incomplet sans les acteurs humains. D'où une troisième partie consacrée aux portraits de personnalités du monde économique, du monde politique, du monde des lettres et des arts, qui ont su donner vie et relief à une période de l'histoire où le tragique des années précédentes a laissé la place à une période plus pacifique, mais non moins exempte de drames et de difficultés.
©2019 GoogleSite Terms of ServicePrivacyDevelopersArtistsAbout Google|Location: United StatesLanguage: English (United States)
By purchasing this item, you are transacting with Google Payments and agreeing to the Google Payments Terms of Service and Privacy Notice.