Tel un fil de pourpre

Editions L'Harmattan
Free sample

Reviews

Loading...

Additional Information

Publisher
Editions L'Harmattan
Read more
Published on
Jan 1, 1996
Read more
Pages
250
Read more
ISBN
9782296325760
Read more
Read more
Best For
Read more
Language
French
Read more
Genres
Social Science / General
Read more
Content Protection
This content is DRM protected.
Read more
Eligible for Family Library

Reading information

Smartphones and Tablets

Install the Google Play Books app for Android and iPad/iPhone. It syncs automatically with your account and allows you to read online or offline wherever you are.

Laptops and Computers

You can read books purchased on Google Play using your computer's web browser.

eReaders and other devices

To read on e-ink devices like the Sony eReader or Barnes & Noble Nook, you'll need to download a file and transfer it to your device. Please follow the detailed Help center instructions to transfer the files to supported eReaders.
Mahmoud Bah
Luxuriante Guinée, « perle » de l'AOF coloniale! Le « NON » à De Gaulle résonne encore dans nos mémoires! Mais Sékou Touré n'a-t il vraiment « mal tourné » qu'après ce fameux Référendum de 1958? Que s'est-il passé au début des années 50 lorsqu'il n'était encore qu'un syndicaliste parmi d'autres? Pouvait-on prévoir alors sa volonté de puissance? Pouvait-on seulement imaginer sa trajectoire si rapide de meurtrier de tout un peuple, de fossoyeur de son pays? Sékou Touré, « L'Homme en blanc », a tué de 1958 à 1984, sans désemparer, quelque 50 000 Guinéens: Camp Boiro, Camp Alpha Yaya, Kindia, et ailleurs. Le « Guide suprême de la Révolution » a réduit ses compatriotes à l'état de « non-êtres »; il a empoisonné durablement les relations sociales et familiales, le voisin dénonçant le voisin et le fils dénonçant son père; il a fauché sur pied toute une jeunesse avec un système éducatif insensé... Corruption, népotisme, gabegie, incapacité, système D pour survivre... Les Guinéens ont eu peur et ont eu faim... Leur ouverture au monde a consisté à subir les discours surréalistes du « Grand Éléphant »... La Résistance intérieure et extérieure? Elle a été impuissante, malgré sa bonne volonté, à conjurer l'appareil de répression établi par le régime dans et hors du pays. Depuis le 3 Avril 1984, la Guinée respire. Son tyran est mort mais quel est l'état de la victime? Des victimes? Aujourd'hui, que peuvent et SURTOUT QUE VEULENT FAIRE les Guinéens pour reconstruire leur société crucifiée et leur pays exsangue? Le réarmement moral et la volonté de travail, ainsi que l'ouverture vers les autres, en toute liberté et respect, sont les conditions sine qua non du « démarrage » guinéen.
©2017 GoogleSite Terms of ServicePrivacyDevelopersArtistsAbout Google
By purchasing this item, you are transacting with Google Payments and agreeing to the Google Payments Terms of Service and Privacy Notice.